Kerity – notre première sortie cinéma

Film de Dominique Monféry, France, Italie, 2009, 80 minutes
Scénario : Anik Le Ray et Alexandre Révérend
Création graphique : Rebecca Dautremer
Musique de Christophe Héral
Produit par Clément Calvet
Une coproduction Gaumont-Alphanim, La Fabrique, Lanterna Magica
Les personnages (et leur voix)  : Arthur Dubois (Natanaël), Jeanne Moreau (tante Éléonore), Stéphane Flamand (Angélica), Denis Podalydès (le père), Julie Gayet (la mère), Pierre Richard (Adrien), Prunelle Rulens (Alice), Chilly Gonzales (l’Ogre), Lorànt Deutsch (le Lapin), Liliane Rovère (la fée Carabosse)

Synopsis
Le petit Natanaël, sur le point de fêter ses 7 ans, ne sait toujours pas lire. Lorsque sa tante lui lègue une superbe et immense bibliothèque, le garçonnet, d’abord déçu, va bientôt faire la connaissance des héros de ses contes préférés. À la nuit tombée, Alice, Pinocchio, le Grand Méchant Loup ou encore le Capitaine Crochet sortent des livres et prennent vie.

Quels mots pour décrire ce film ?
Voici notre collection de mots (un mot seulement par élève) :
livre, conte, armoire, brocanteur, lunettes, histoire, aventure, petit, bibliothèque, formule, maison, magie, encouragements, personnages, se noyer, équipe, vieux, escalier, déguisement, crabe, cerf-volant

Certains élèves ont aimé :
– Natanaël qui découvre le livre d’Alice
– la fée Carabosse qui a rétréci Natanaël
– le lapin qui disparaît, et réapparaît
– l’aventure vécue pour arriver à la bibliothèque à temps, avant midi
– Natanaël qui fait reculer le crabe avec son allumette
– l’utilisation de la marée montante pour être propulsé hors du tunnel
– le périple dans le cerf-volant pour vite rejoindre la maison
– la nouvelle complicité entre Natanaël et sa soeur, à la fin de l’aventure
– la glissade des petits personnages sur la rambarde pour atterrir dans la poche d’une veste
– le suspens quand Natanaël doit grandir avant que son père ne le voie
– Natanaël qui réussit à lire la formule magique à la fin

Certains élèves ont moins aimé :
– les moqueries d’Angelica envers son frère qui ne sait pas lire
– la tristesse provoquée par la disparition d’Eléonore
– les flashbacks avec Eléonore
– la découverte de la bibliothèque par Natanaël
– Angélica pas contente de sa poupée en cadeau, alors qu’en fait elle contient un trésor
– le cauchemar de Natanaël, pendant lequel il se noie dans un océan de lettres
– le brocanteur qui est venu prendre tous les livres
– la soeur Angélica quand elle ne croyait pas à la magie des livres
– la petite fille sur la plage qui a repéré les petits personnages, et voulait jouer avec eux
– les yeux rouges du crabe, dans l’obscurité du tunnel
– les personnages qui disparaissaient, devenaient transparents, à l’approche de midi

Ce contenu a été publié dans Année 2019-2020, Ecole et cinéma. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.