Pancake Day

Aujourd’hui, c’est une matinée un peu spéciale... Les élèves sont attendus…
Un petit buffet au milieu de la classe, une petite guirlande lumineuse au-dessus du tableau et quelques bougies pour donner un petit aspect cosy.

Les élèves ont joué le jeu et le dress code a été respecté. Les chaussons étaient de rigueur…

Et en avant toute pour la confection des pancakes. On voit celles et ceux qui ont déjà tenu une louche et celles et ceux qui la découvre pour la première fois…

 

 

 

 

 

 

Après quelques passages, la crêpière ne ressemble plus à rien…

 

Mais les pancakes sont plutôt réussis. Certains ont été décorés avec goût et gourmandise.

Pendant que les cuisiniers s’activent, les autres élèves confectionnent des porte-clés en chambre à air. Une belle occasion de recycler… Mais c’est très difficile pour certaines petites mains …

Nous avons attendu, attendu, attendu que tout le monde ait fait ses pancakes afin de les déguster collectivement. Il y avait également des haricots-fèves à la ratatouille. Les « Beurk » ont vite fait place aux « Miam »… Certains bidons étaient un peu pleins alors pour mieux digérer, nous sommes sortis faire une « pancake race« …

Puis dans le calme, les volontaires ont lu à un public attentif leurs belles histoires d’amour…

Histoires d’amour…

La lecture est bonne pour les enfants et elle se consomme sans modération. https://www.ouest-france.fr/education/entretien-lisez-aux-enfants-meme-lorsquils-sont-au-college-invite-ce-chercheur-5fe2655a-6dc8-11ee-97d6-d90367762e60

Ainsi, tous les matins, nous offrons une lecture à nos élèves. Nous venons de terminer le merveilleux album « L’amour fou » de Ghislaine Roman. Il y est question des plus grandes histoires d’Amour de la littérature:  Aimer malgré l’absence comme Ulysse et Pénélope, Aimer envers et contre tous comme Juliette et Roméo, Aimer sans oser l’avouer comme Cyrano épris de Roxanne…

A notre tour maintenant d’écrire de grandes histoires d’Amour... Les élèves ne connaissent pas la page blanche. A leurs bureaux, par terre, le nez en l’air ou les sourcils froncés, chacun.e a sa manière de penser avant d’écrire. J’ai eu la chance de lire les premiers jets. C’est très prometteur!

Ateliers CP…

Pour travailler l’oral, l’empathie, la lecture, l’informatique… il est proposé aux élèves de choisir un album pour aller le présenter aux classes de CP. Ils devront le lire avec le ton et l’intensité qui conviennent mais également trouver des activités en lien avec le livre.

Après un moment de flottement, les enfants se sont emparés de l’exercice et j’avoue avoir été touchée de les voir travailler de la sorte, en groupe, avec le souci de bien faire. Il y a parfois des petits moments de magie que l’on aimerait faire durer…

Jeux d’opposition…

Bon, après le rugby, j’ai proposé un atelier « Danse ». Les visages n’ont pas tous affiché un large sourire. Je peux même dire que j’ai eu droit à la soupe à la grimace. Nous avons donc coupé la poire en deux (vive les salades de fruits!) et le lundi c’est « jeux d’opposition » ou « lutte ». Ca bouge, ça secoue, ça rigole, ça pleure un peu parfois…

Début des exposés…

En EMC, nous avons travaillé sur l’égalité hommes-femmes et force est de constater que les femmes et les filles ne figurent pas beaucoup dans les livres d’histoire. Ou alors, elles ont le rôle d’épouse (puisqu’il se cache une femme derrière chaque homme célèbre…) ou elles sont élèves (Camille Claudel a pourtant dépassé son maître) ou muse…

Les élèves ont donc choisi une femme célèbre et ils ont réalisé un diaporama à l’attention de leurs camarades. Ils avaient le texte à lire dans les mains et les images à projeter pour illustrer leurs propos.

Les premiers élèves avaient préparé un quizz et celles et ceux qui répondaient correctement gagnaient un bonbon… Ca n’était pas prévu mais c’était une belle idée. A la fin, ils ont donné un bonbon à tout le monde afin d’éviter les jalousies.

On sait tout maintenant sur Brigitte Bardot: ses films, son engagement autour des animaux. Merci beaucoup! Vivement le prochain exposé…

Atelier cuisine et autres…

Aujourd’hui, les élèves ont cuisiné des boules de coco en prévision de notre marché de dimanche. On espère vous y rencontrer…
Ils n’ont pas chômé. Ils ont versé, touillé, mis en forme, roulé dans la poudre de coco… et tout cela sans succomber à la tentation de croquer à pleines dents dans ces pâtisseries si sucrées. Certain.e.s ont tout de même trempé les doigts dans les fonds de lait concentré sucré. J’avais pris la précaution de les mettre en garde car les boites de conserve sont parfois tranchantes. Pensez-vous que cela ait pu freiner leur gourmandise? Que néni! Certains doigts portent encore les stigmates du pêché de gourmandise et j’ai dû désinfecter quelques coupures superficielles…

Notre journée a été légère comme des flocons de neige. Nous avons décoré la classe pour l’hiver. J’avoue m’être un peu amusée en observant les élèves réaliser des guirlandes en papier crépon. La motricité fine n’est pas une évidence pour tout le monde. Mais c’est surtout la patience qui faisait défaut. Le résultat est plutôt joli. Les guirlandes sont accrochées au plafond et égaient un peu notre salle de salle.

Vers 16 heures, j’ai distribué les devoirs pour la semaine. Une véritable « douche froide » pour celles et ceux qui pensaient que le seul devoir pouvait être celui de goûter les boules de coco 😉

Nous avons également commencé à travailler sur les albums de Ghislaine Roman, une autrice qui viendra nous rendre visite en janvier. Son album « Bagdan et la louve aux yeux d’or » a beaucoup plu à la grande majorité des élèves. Les illustrations sont superbes et l’histoire palpitante. Si par bonheur, votre enfant vous réclame certains de ses albums, nous pourrons certainement lui demander de les dédicacer quand elle viendra.

Bon week-end à toutes et à tous et à la semaine prochaine pour des aventures un peu moins culinaires…

 

 

 

Vente de calendriers…

Maintenant que nos calendriers sont imprimés, il reste à les vendre…
Nous avons calculé le prix de vente, le prix de revient, le bénéfice… C’était un peu abstrait pour certain.e.s et c’est bien  normal.

Nous sommes ensuite passés aux sketchs, afin de nous entraîner avant le « porte-à-porte ». Les enfants ont joué les vendeurs et les clients. Certains clients récalcitrants tentaient de négocier le prix ou le nombre de calendriers. Mais en face, les vendeurs ne lâchaient rien!

Nous sommes certaines que nos élèves feront tout ce qui est en leur pouvoir pour récolter une recette qui participera à leur classe de découverte. Nous les sentons impliqués et motivés. Un grand merci à eux.

Danse à l’école

Lundi 20 novembre

Deux intervenants de danse sont venus nous proposer une séance de danse contemporaine .

Les enfants un peu réfractaires au départ ont finalement pris plaisir et se sont investis dans le projet . De vrais artistes, les intervenants furent très surpris de leur talent !

Voici quelques photos mais chut ! On ne vous en dit pas trop, nous gardons le secret pour le spectacle en fin d’année !!!

dav
dav
dav
dav
dav

Vendredi après-midi…

Nous avons inscrit nos CM2 et CM1/CM2 à une visio-conférence sur le thème du harcèlement. L’événement était initié par les Editions Milan.
Tout le monde a été très attentif et surpris d’apprendre le pourcentage des personnes ayant été confrontées à des situations de harcèlement à travers le monde (1/3 d’après l’interlocuteur de l’émission).

 

Ensuite, pour finir la journée d’une façon plus légère, une maman d’élève a eu la gentillesse de venir nous montrer comment on fabriquait les étoiles de Ninja.
Normalement, vos enfants n’encourent aucun danger, elles ne sont qu’en papier.
Cette activité a eu beaucoup de succès et certaines étoiles ont réussi non seulement à voler mais également à atteindre leur cible. Bravo!

Peinture en classe…

Bon, je dois l’avouer, je manque d’enthousiasme à l’idée de faire peinture avec mes élèves. Trop pinceaux dégoulinants, trop de peinture qui déborde, trop de tables à nettoyer…
J’avoue, ces excuses n’en sont pas! Alors aujourd’hui, c’est peinture!

Après avoir appris à utiliser le compas, nous avons observer les oeuvres du peintre « Delaunay » et nous avons commencé les traçages sur de belles feuilles de papier Canson. Je ne pouvais plus reculer, il fallait les peindre ces jolies oeuvres.

Je respire un bon coup, j’installe et j’attends les artistes en herbe. Ils mélangent, ils patouillent, ils s’extasient, ils expérimentent… On est parfois loin de Delaunay mais il aurait certainement trouvé un peu d’inspiration auprès de mes élèves. La  petite musique de fond est largement couverte par leurs exclamations.
Ils ont perdu l’habitude de mélanger les couleurs, d’en créer de très inattendues… Ils rient, ils sont heureux et je vois des élèves qui ont leur âge, juste leur âge.

Alors vive la peinture, vive la patouille et la gadouille!!!