Blobi Boulga…

Mercredi matin, les élèves s’approchent du bureau et épient la moindre nouveauté. Compte-tenu du bazar, ils ont beaucoup de mérite. Parmi les monticules de papier, une enveloppe retournée est négligemment posée.

« C’est les Blobs, c’est les blobs??? »

Ils ont un sens aigu de l’observation les bougres! Puissent-ils être aussi efficaces dans la recherche des erreurs orthographiques.
Cette enveloppe contenait effectivement 2 sclérotes américaines, apportées par une amie-enseignante (en attendant celles du CNES qui ont du se carapater en route).

Les élèves étaient tellement tristes de ne pas avoir reçu leur enveloppe, qu’ils ont voulu immortaliser leur désarroi sur ce cliché. Ils m’ont demandé de l’envoyer à Audrey Dussutour. Je pensais sincèrement que les chances qu’elle nous réponde étaient aussi improbables que celles de trouver un pou sur la tête d’un chauve (je ne fais référence à aucun ministre!). Et bien, ce couteau-suisse de la science blobinesque a de suite envoyé les sclérotes qui manquaient au bonheur des élèves!

« Alors maîtresssse! C’est les Blobs, c’est les blobs??? »

C’est impressionnant, voire « effrayant » d’être cernée par autant de paires d’yeux implorants. En fait (et vous devez connaître ça) les gamins ont le chic pour poser la même question jusqu’à ce que, de guerre lasse, vous leur accordiez la réponse tant attendue.

« Oui, j’ai deux sclérotes américaines et les blobs français sont en route!« .

S’en suit une EXPLOSION de joie, des SAUTS d’excitation (8 sur l’échelle de Richter).
Moi qui leur avais dit que, malgré leur absence d’oreilles, ils étaient très sensibles au bruit (oui, ça n’a aucune cohérence pédagogique et encore moins scientifique mais pour diminuer le volume sonore, tous les arguments sont bons…).

C’est assez fou d’observer les effets d’un blob sur le comportement des jeunes humains. Je me demande d’ailleurs si l’on ne devrait pas écrire un protocole d’observation du comportement de nos petits observateurs…

On a donc préparé une gélose après s’être méticuleusement lavé les mains.
On a rempli la boite de pétri après l’avoir désinfectée…

Cette expérience va avoir de beaux effets positifs sur nos élèves, j’en suis certaine. Ils ont préparé leurs boites d’accueil et sont au taquet pour lundi. Certains parents risquent d’avoir du mal à coucher leurs enfants dimanche soir! En attendant, ils continuent à chercher des noms pour leurs futurs partenaires d’expérience.
Nous acceptons TOUS les prénoms de TOUS les pays, de TOUTES les fantaisies, de TOUTES les poésies… Blobinou, Blob l’éponge, Blob Marley, Blobi Boulga…

Remarque : Lorsque les élèves ont enfin vu les blobs d’Audrey Dussutour, la tristesse a cédé sa place à l’euphorie. Ils l’ont remerciée chaleureusement! C’est le moins qu’on pouvait faire au regard de son incroyable réactivité, disponibilité, enthousiasme… Elle est notre « Marie Curie » d’aujourd’hui!

Affaire à suivre…

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans CM2, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*