100 ans de Cunningham / Bruno Verchère

Au cours du mois de mai, Bruno Verchère, musicien et compositeur, interviendra auprès des élèves pour un travail de création musicale.

Cette création qui accompagnera le spectacle de danse sera construite autour de l’oeuvre du compositeur John Cage.

Je vous propose une première rencontre avec Bruno (pour ceux qui ne le connaissent pas). C’est le guitariste,(sur votre droite)

Pour en découvrir plus :

https://brunoverchere.bandcamp.com/album/live-la-fabrique-des-arts

Histoire des arts / Summertime chanté par Ella Fitzgerald et Louis Armstrong

Summertime est une chanson composée par Georges Gershwin, avec des paroles de DuBose Heyward.

C’est une chanson extraite de l’opéra Porgy and Bess. L’action se situe dans les années 1930, une période difficile aux États-Unis, particulièrement pour les Noirs, qui souffrent de racisme et de ségrégation. Il s’agit d’une berceuse chantée par une mère à son enfant.

(Ella Fitzgerald)

Summertime and the livin’ is easy
C’est l’été et la vie est facile
Fish are jumpin’ and the cotton is high
Les poissons bondissent et le coton est haut
Oh your Daddy’s rich and your ma is good lookin’
Oh ton papa est riche et ta maman est belle
So hush little baby, don’t you cry
Alors chut, petit bébé, ne pleure pas

(Louis Armstrong)

One of these mornings
Un de ces jours
You’re goin’ to rise up singing
Tu te lèveras en chantant
Then you’ll spread your wings
Puis tu déploieras tes ailes
And you’ll take to the sky
Et tu te réfugieras dans le ciel
But till that morning
Mais d’ici là
There’s a nothin’ can harm you
Il n’est rien qui puisse te faire du mal
With daddy and mammy standin’ by
Avec papa et maman à tes côtés

(Ella Fitzgerald and Louis Armstrong)
(Ella Fitzgerald et Louis Armstrong) (1)
Summertime and the livin’ is easy
C’est l’été et la vie est facile
Fish are jumpin’ and the cotton is high
Les poissons bondissent et le coton est haut
Oh your Daddy’s rich and your ma is good lookin’
Oh ton papa est riche et ta maman est belle
So hush little baby, don’t you cry
Alors chut, petit bébé, ne pleure pas

La symphonie du nouveau monde de Anton Dvořák / 4ème mouvement

Voici les 2 premières minutes du 4ème mouvement de La symphonie du nouveau monde de Anton Dvořák. Un extrait très connu !

Des artistes se sont inspirés de cet extrait de musique classique :

• Par exemple John Williams un compositeur américain de musiques de film. Juste les premières notes… Pour un film terrifiant…

• Ou l’ont réarrangée !

La symphonie du nouveau monde de Anton Dvořák / 2ème mouvement

Voici les 3 premières minutes du 2ème mouvement de La symphonie du nouveau monde de Anton Dvořák. Ce morceau est inspiré d’un poème intitulé Song of Hiawatha et particulièrement d’une scène d’enterrement.

Alors ils enterrèrent Minnehaha;

Dans la neige une tombe ils lui firent

Dans la forêt profonde et sombre

Sous les fleurs plaintives; Ils la vêtirent de ses plus riches vêtements

Ils l’enveloppèrent dans ses robes d’hermine,

La recouvrirent de neige, comme l’hermine;

Ainsi ils enterrèrent Minnehaha

Des artistes se sont inspirés de cet extrait de musique classique :

• Paul Robeson, un chanteur noir de negro-spiritual américain reprend l’air de Dvořák. Des paroles y ont été ajoutées. Un morceau de musique classique devient une chanson traditionnelle américaine !

 

La symphonie du nouveau monde de Anton Dvořák / 1er mouvement

Anton Dvořák

Premier extrait : le début du premier mouvement de La symphonie du nouveau monde de Anton Dvořák.  (1893)

Des artistes se sont inspirés de cette oeuvre de musique classique.

• Serge Gainsbourg dans sa chanson Initials BB, hommage à Brigitte Bardot. (1968)

La pochette originale du disque Initials BB.
Brigitte Bardot