Archives de catégorie : Infos

Hommage à Samuel Paty

https://www.leparisien.fr/resizer/L80AdFRKyQjmXeLPEZExvbkGqEU=/932x582/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/HPZZBRTJS4NMEKM3GPFYSHG7PY.jpg

Samuel Paty

Extrait de la lettre du recteur de l’académie de Toulouse

Le lundi 2 novembre la reprise des cours débutera par une matinée d’hommage à Samuel Paty, assassiné le vendredi 16 octobre.

Le Ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, a souhaité l’organisation en trois temps de cette matinée :

  • Un premier temps de concertation, jusqu’à 10h00, qui permettra aux équipes éducatives de se réunir pour envisager de manière collective l’organisation de la matinée. Lors de ce premier temps, les professeurs n’auront donc pas la charge de leur classe. Il est important de prévoir, dans la mesure du possible, en lien avec les collectivités, un aménagement de l’accueil des élèves qui arriveraient avant 10H00 dans les écoles et les établissements scolaires.
  • Un deuxième temps de séquence pédagogique, en classe, qui sera dans le premier degré, pris en charge par le professeur des écoles de la classe.
  • Un troisième temps de recueillement, consistera en un hommage solennel à Samuel Paty. Élèves et adultes se réuniront selon les modalités définies au sein des écoles et des établissements. Le directeur d’école, le chef d’établissement ou son représentant, procèdera à la lecture d’un court texte (la lettre de Jean Jaurès aux instituteurs et aux institutrices du 15 janvier 1888) au terme de laquelle, à 11h15, une minute de silence sera observée. De la maternelle au CE2, la séance dans la classe sera suivie d’un temps calme ou d’une modalité pédagogique adaptée à l’âge et au niveau des élèves.

Jour du t-shirt rose : comment participer ?

Jeudi 5 novembre

Journée Nationale contre le harcèlement à l’école !

On vous invite à tous venir avec du rose, beaucoup de rose sur les habits que vous porterez ! Pourquoi du rose ? (réponse dans l’article Pink Shirt Day)

Le message à retenir :
  • Je refuse de me laisser harceler
  • Je fais attention aux autres, je suis bienveillant
  • Je dénonce les situations de harcèlement dont je peux être témoin

J’ai le droit de venir dans une école où je me sens bien, où je grandis en étant respecté et en respectant les autres.

Comment participer ?
  • Venir avec du rose sur mes vêtements le jeudi 5 nov, et même toute la semaine qui suit !
  • Participer aux activités organisées en classe et au CLAE
  • En discuter avec ma famille, mes frères et sœurs, mes copains/copines

En portant du rose je montre que je suis contre le harcèlement à l’école !

L’équipe enseignante compte sur vous !

 

 

Pink Shirt Day

Retenez la date à laquelle toutes nos écoles diront NON au harcèlement scolaire :

Jeudi 5 Novembre 2020

On vous invite à tous venir avec du rose, beaucoup de rose sur les habits que vous porterez ! Pourquoi du rose ?

L’histoire

La journée du t-shirt rose a débuté en 2007, à Cambridge en Nouvelle-Écosse (Canada), lorsque deux adolescents, Travis Price et David Shepherd, ont organisé une manifestation pour aider un nouvel élève de la 9e année de leur école (3ieme de collège) qui se faisait intimider parce qu’il portait un t-shirt rose. Entendant cela, ces deux élèves de la 12e année (terminale) décident de prendre les choses en main. Ils en parlent à leurs amis et, le lendemain, une distribution de t-shirts roses a eu lieu dans l’entrée de l’école. Lorsque les intimidateurs ont constaté l’appui que recevait l’élève en question, l’intimidation a cessé.

Pour une histoire de première main, voici le témoignage de Travis (en anglais mais sous-titré !) :

Ce qui se prépare

Dans nos écoles maternelles et élémentaires, les CLAE, les agents municipaux, les parents d’élèves,… en plus de se parer de rose, auront l’occasion de travailler sur des activités, des affiches, des murs où l’on parlera de bienveillance et de respect des autres !

Jour du t-shirt rose : comment participer ?

On récupère le Gymnase !

Mercredi 7 octobre, sous les yeux des élèves fascinés, un camion est venu chercher le dernier vestiaire provisoire ; on a redécouvert notre cour de récréation dans toute sa longueur !

La réduction de la surface de notre cour était un mal pour un bien : la mairie de Toulouse à investi dans les locaux qu’elle nous met à disposition toute l’année : les vestiaires du gymnase ont ainsi été entièrement refaits, de même que l’éclairage !

Il ne nous reste plus qu’à ré-investir cette grande salle qui nous sert aux jeux quand il pleut, mais aussi à la danse, la gymnastique, les sports d’opposition, etc…

Gymnase Anatole - Crédit photo : François Ubeda
Crédit photo : François Ubeda