Archives de catégorie : Projet jardin

Le printemps au jardin

On a planté des salades, des oignons  et des patates. On les a d’abord trempés dans une sorte de boue avec de la terre et de la bouse de vache pour leur donner de la force (du pralin!) On a observé que les fèves étaient bien sèches! Alors on les a bien arrosées!

On a  vu  des  vers  de  terre aussi,  c’était  rigolo. Après on est rentré à l’école.

Laurna  Carla  Lia  Emma Pélagia

Le potager s’allonge

Dès la rentrée des vacances de février, on déménage un peu de composte pour nourrir  » les amis de Christophe » qui vivent dans la terre sous le carton.

On avait fait des hypothèses sur le sol sous les cartons: certains pensaient que l’herbe serait jaune, d’autres vert-foncé… Après discussion on en avait déduit que le carton empêchait le soleil de passer et le gazon dessous allait mourir, donc jaunir… Et c’était vrai, on a bien vérifié!

Depuis 5 semaines le carton se désagrège. On lui rajoute de la matière végétale dessus: le composte et les épluchures de chaque semaine. Grâce aux outils légers prêtés par M. Pivet, on a pu transporter le compost. Voici les enfants tout fiers de manier bêche et fourche…

         

Du nouveau au jardin

Ce jeudi 26 janvier, les enfants retrouvent avec plaisir le jardin. Sous le soleil, les petits bras et les petits pieds vont bien s’activer.

Il faut d’abord porter les planches de bois qui vont servir à délimiter le potager.  

  

Puis creuser tout autour avec les outils (râteaux, pioches ou pelles). Yanis et Lisa participent.   

On met la terre dans des seaux, que l’on peut vider au compost. D’autres enlèvent tous les scotchs des cartons. C’est très facile, ils sont tout humides.

    

  

Nous plaçons les planches en bordure, côté lisse à l’extérieur. Et on rebouche avec la terre!

  

Notre projet plantation

Le jeudi, on sort au « jardin » avec la maîtresse, retrouver Christophe et Angelo qui nous aident à mieux connaître les plantes: Qu’est ce qu’une plante, qu’ont -elles en commun malgré toutes leurs différences? A quoi servent leurs différentes parties? Qu’est ce qu’un sol? Qui y habite?…

Autant de questions, d’observations pour envisager notre futur petit jardin.
Alors on déballe loupes, crayons, encyclopédies:

 photo5011 photo5003 photo5016

photo5013    

Au fil du temps, on parle d’équinoxe, de grues cendrées et de graines, de céréales. On souffle sur les céréales pour les trier et on les sème, en même temps que les agriculteurs dans les champs.

   

On discute même de formes géométriques pour tracer nos futurs potagers. On les trace sur des feuilles, pour les comparer.
On écrit au collège pour demander à la cantinière si elle veut bien nous trier les déchets pour nourrir les petits bêtes qui vont décomposer notre compost et bien nourrir nos plantes. Le principal du collège répond qu’ils sont d’accord. On rend visite à la cantinière et on lui demande si elle peut trier les épluchures des restes de repas. Elle est encore d’accord. Alors tous les jeudis, le responsable de la semaine va chercher la grosse poubelle blanche du collège, avec deux copains ou copines.                                                                                                                          On délimite nos futures formes de jardin sur un plan pour transmettre à la Mairie et vérifier que l’on peut bien installer notre jardin/potager entre les bacs et le grillage. Le Maire aussi est d’accord! Merci à tous!!

Bref, on travaille au grand air et ça nous plaît!!!

   

Là c’est notre premier jeudi, alors toute la classe participe!

  

Pour préparer notre potager, Christophe nous explique qu’il va préparer la terre, il va l’ameublir, l’aérer, pour la rendre moins compacte. Il utilise une bêche. L’air qui entre dans la terre permet aux microorganismes de la terre de se développer, de coloniser le milieu. La vie du sol va s’amplifier. Puis il dépose du carton. On s’est demandé pourquoi et les enfants ont fait des hypothèses: l’herbe va foncer. Nom plutôt jaunir! Pourquoi? Car il n’y a plus de lumière sous le carton et les herbes sous le carton vont mourir. Le carton fait aussi un abri à toutes les petits animaux. Avec le temps le carton va se dégrader et nous pourrons alors planter les végétaux souhaités.

    La classe des CP/CE1