Des nouveaux venus chez les moyens-grands…

A la rentrée des vacances, nous avons découvert de curieux insectes qui ressemblaient à des brindilles…

Ce sont des phasmes!

 

C’était la première fois que nous en voyions pour de vrai!

Ces insectes sont inoffensifs. Au début, nous étions impressionnés et nous avions un peu peur de les toucher mais la maîtresse nous a vite rassurés quand elle en a pris un dans ses mains.

Le phasme se déplaçait tranquillement sur son bras en cherchant où s’avancer avec ses pattes avant.

Ensuite, elle nous l’a donné dans les mains. Il fallait le prendre délicatement…

C’était amusant de le voir se déplacer sur notre bras!

 

Nous les avons bien observés et dessinés…

Nous nous sommes posés des questions sur cet insecte mystérieux…

Nous avons fait des recherches sur un documentaire pour obtenir des réponses…

Les phasmes, qui sont-ils?

Ce sont des insectes nocturnes qui peuvent se cacher dans leur environnement.

Pour cela, ils ont différentes formes et couleurs pour pouvoir se camoufler.

Ils peuvent ressembler à des branches (phasmes bâtons), des feuilles (phasme feuille) ou des épines (phasme épineux) etc…

Ils existe beaucoup d’espèces différentes dans le monde.

En France, il en existe trois seulement.

Les phasmes que nous avons dans notre classe sont des phasmes bâton du Vietnam qui vivent dans les forêts tropicales et qui vivent jusqu’à 12 mois.

Le phasme mue pour pouvoir grandir jusqu’à atteindre sa taille maximale.

Leur corps: 

  • une tête

  • un thorax 

  • un abdomen

  • 6 pattes (2 pattes avants, 2 pattes médianes et 2 pattes arrières)

  • 2 antennes

 

La tête d’un phasme bâton du Vietnam:

  • une mandibule

  • deux yeux

  • deux cornes (femelle)

  • deux antennes

Que mange-t-il?

Il mange des feuilles, il est herbivore. Il n’existe pas de phasme carnivore.

Celui que nous avons ne mange que des feuilles de ronces.

 

Comment se déplace-t-il?

Le jour, il ne bouge pas sauf si on le touche ou si on vaporise de l’eau. 

Il a des griffes au bout de ses pattes (tarse) pour pouvoir s’accrocher n’importe où.

Il pousse son camouflage jusque dans sa façon de bouger, puisqu’il se déplace lentement, par à-coups, comme une branche ballottée par le vent.

Quels sont ses prédateurs?

Ce sont les oiseaux, des petits mammifères, d’autres insectes comme les mantes religieuses, les fourmis, les punaises et les araignées.

Quels sont ses moyens de défense?

Le camouflage: par leur formes et par leur couleur.

L’autotomie: ils peuvent perdre volontairement une ou plusieurs pattes pour se délivrer d’un prédateur qui les a attrapé. Les phasmes très jeunes peuvent faire repousser leur patte manquante.

La catalepsie:  Ils s’immobilisent pour faire le mort. Après plusieurs minutes, quand le danger est passé, ils retrouvent leur activité normale.

 

 

 

1 réflexion sur « Des nouveaux venus chez les moyens-grands… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*