Animaux fantastiques

Productions pour le concours national d’écriture « L’animal dans tous ses états ».

Deux productions :

– recherche documentaire (cliquer sur le lien sous le prénom),
– « J’ai rencontré … ».

 

 

 

 

 

J’ai rencontré le kraken en bateau, avec ses énormes tentacules. Il en a posé trois à l’avant et trois à l’arrière du bateau et l’a coupé en deux, j’ai plongé et nagé jusqu’à la rive.

Le kraken vint vers moi, il cria et je fus recouvert de bave.

Et voilà qu’il repartit.

J’avais fait un drôle de rêve.

 

Sasha

kraken Sasha

 

 

 

 

 

J’ai rencontré une chimère dans la savane. Elle me faisait tellement peur que j’ai couru derrière un rocher et je me suis cachée …

Elle était derrière moi !

« Pourvu que ce soit un rêve ! Aidez-moi ! » Mais personne n’est venu. Je me donnais une petite tape, la chimère était toujours là, ce n’était pas un rêve !

Elle s’avança vers moi. Pendant quelques secondes je crus mourir, qu’elle allait m’avaler toute crue.

La chimère me regardait avec un air si gentil que je m’approchai d’elle et lui dit :

«  J’ai eu peur de toi, mais je vois bien que tu es gentille. Tout le monde dit que tu es un monstre très féroce et méchant. »

La chimère s’approcha et me dit :

« Nous pouvons devenir amies si tu veux.

– Oui, bien sûr. »

Alors je montais sur son dos et nous nous promenâmes dans la savane. Elle me ramena jusqu’à mon village. Je lui dis que j’avais été très heureuse de la rencontrer et que j’espérais la revoir bientôt pour jouer encore avec elle.

 

Mélhya

La chimère Mélhya

 

 

 

 

 

 

 

 

Un jour il faisait beau et je suis allé me baigner. J’ai plongé et je me suis fait mal au bras. J’avais heurté et fait peur au monstre du Loch Ness.

Je me suis excusé, le monstre accepta mes excuses. Puis il me proposa : « Est-ce que tu voudrais faire un tour avec moi ? ». Je lui répondis : « Pourquoi pas ? ».

Il me porta sur son dos.

Dès que nous arrivâmes, je lui proposai : « Veux-tu être mon ami ? ». Il me répondit « Oui. »

 

Romann

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était le lendemain d’une nuit de pleine lune. Nous étions au bord de la mer, c’était bizarre car il n’y avait personne sur la plage. Mes amis et moi bronzions sur le sable chaud.

Mes amis partirent, je restai sur la plage.

Tout à coup j’aperçus quelque chose bouger à l’horizon. C’était une sirène ! Elle s’approcha et m’appela. Nous discutâmes, les sirènes existaient vraiment !

Elle avait une queue bleue et verte, des cheveux roses, des mèches blondes, elle était magnifique !

Tout à coup elle cria, affolée, « Je ne me sens pas bien ! ». C’était le dragon de froid qui approchait. Il ne nous vit pas et s’envola plus loin.

C’est alors que je me réveillai en sursaut et que je me rendis compte que c’était un rêve extraordinaire.

 

Léane

sirène Léane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je regardais le film « La chambre des secrets » avec Harry Potter, assise sur mon canapé.

Dans le film, au moment où Harry et Ron entrent dans la chambre des secrets des rochers tombent de la grotte et séparent les deux amis.

Harry se retrouve seul dans la grotte. Je voulais lui venir en aide. Je me suis rappelée d’un jour où je lisais un livre et qui expliquait que si on faisait le poirier en regardant un film, on était aspiré dedans …

Je me suis donc mise à faire le poirier. Un éclair est apparu et je me suis retrouvée en poirier au côté d’Harry. Il me regarda d’un air inquiet et me dit :

« Mais qui es-tu ?

– Je suis Tyffen, venue de la réalité. Je suis là pour t’aider dans ton histoire.

– Ton aide est la bienvenue, j’espère que tu as une baguette magique.

– Non, mais là, il faut aller combattre le basilic. »

Tous les deux, nous avançons vers la dernière salle où se trouve le basilic, Harry commença à crier « Ron ! ». Je lui dis « Arrête Harry ! J’ai vu plein de fois le film et Tom est Voldemore ! »

Je sortis mon miroir pour tuer le basilic, il allait bientôt arriver.

Puis Voldemore dit « Je vois que vous avez réussi à me démasquer ! ». Il commença à appeler son basilic.

Il faisait peur avec sa tête de coq et son long cou de serpent. Je tremblais. Je pris mon courage à deux mains et je tendis le miroir au basilic, en même temps je fermais les yeux puis soudain, il y eut un grand silence.

Je rouvris les yeux, j’avais tué le basilic.

Voldemore parla à nouveau je voulus le combattre mais Harry me dit « Ne t’inquiète pas, je vais m’occuper de lui pendant que tu retournes dans ton monde. » Il fit un geste de sa baguette puis je me retrouvai sur mon canapé.

 

Tyffen

Le basilic Tyffen

 

 

 

CM1