Animaux fantastiques

Productions pour le concours national d’écriture « L’animal dans tous ses états ».

Deux productions :
– recherche documentaire (cliquer sur le lien sous le prénom),
– « J’ai rencontré … ».

 

 

 

 

J’ai rencontré le Griffon.

 

J’étais en train de me promener dans la forêt. Il faisait très sombre avec du brouillard.

Tout à coup ça s’éclaircit et je vis quelque chose venir vers moi.

Ça se posa devant moi, c’était un griffon. Il avait le corps d’un lion, les ailes et le bec d’un aigle et les oreilles d’un cheval.

Il était monté par Némésis, déesse de la Justice. Puis elle est partie sans son griffon. J’avais un peu peur. J’essayais de le caresser, il se laissa faire.

Il me laissa monter sur son dos et nous nous envolâmes …

Quel drôle de rêve j’ai fait !

 

Anaëlle

griffon Anaëlle

 

 

 

 

 

 

 

 

J’étais au bord de l’eau, il y avait un épais brouillard.

Tout à coup, je vis deux gros yeux rouges qui s’approchaient de moi. Et là, j’ai entendu un rugissement : c’était le monstre du Loch Ness.

Il me poursuivit et je me réveillai eu sursaut !

 

Tom

TOM RECHERCHE LOCH NESS

 

 

 

J’étais en train de rêver, perdu dans les nuages …

Là, j’ai rencontré Pégase. Je suis monté sur son dos et il m’a fait visiter des pays extraordinaires …

Pendant que nous survolions ce monde magnifique, le griffon nous observait. Il a essayé de nous attaquer à plusieurs reprises mais Pégase à réussit à esquiver toutes ses attaques.

Quel beau rêve !

 

Léni

Pégase Léni

 

 

 

 

 

 

J’étais mon bain en train de chanter quand tout à coup sortit de l’eau une tête de serpent, puis une autre, et une autre ….

C’était l’Hydre de Lerne !

J’ai crié de peur : « Ah! ». Et l’Hydre a répondu de surprise: « Ah! »

Une fois calmée, elle continua : « Est-ce que tu veux sentir mon haleine ? »

Connaissant la légende, je préférai répondre : « Non merci, ça va aller. La puanteur de ta bouche pourrait me tuer sur place ! »

Je me suis mordu la langue pour voir si j’étais dans un rêve.

Heureusement c’était bien un rêve, et il était l’heure se lever pour aller à l’école. J’étais à deux doigts de la crise de nerfs !

J’entendis Maman crier : « Debout ! Il est 8h30, tu vas être en retard à l’école !

– Oui Maman, j’arrive ! » répondis-je rassuré de retrouver la réalité …

 

Edgar

HYDRE Edgar

 

 

 

 

J’ai rencontré un marsupilami.

 

Il s’était installé dans un coin du bois de Cépet. J’essayais de grimper à un arbre quand je tombai. Il me rattrapa, fut très gentil avec moi, me montra son nid et ses petits.

Quelques jours plus tard, il n’était plus là, le nid avait été saccagé.

Je croisais des chasseurs qui portaient un sac, je vis la queue du marsupilami dépasser. Je les ai suivis, ils l’emmenèrent dans une drôle de maison. J’attendis que les chasseurs quittent la maison pour entrer, le marsupilami était dans un cage avec ses petits.

Je réussis à les libérer.

Et c’est alors que je me réveillai !

 

Lucas

LE MARSUPILAMI Lucas

 

 

 

 

J’ai rencontré le minotaure.

 

C’était un jour de brouillard. Je regardais à la fenêtre, j’entendis une voix grave et un bruit de sabots.

Je sortis de ma maison pour comprendre ce qu’il se passait dehors. Je m’avançais, rien. Je me dirigeais ensuite vers la forêt. Là, j’aperçus deux grandes cornes blanches dans le brouillard. Ces cornes approchaient. C’était une créature gigantesque, la moitié de son corps ressemblait à un taureau et son autre moitié à un homme. C’était le minotaure.

Il m’attrapa avec ses pattes velues, m’amena dans une grotte.

Il me mit dans son assiette, me porta à sa bouche …

Je sursautais, quel cauchemar !

 

Maïssa

Le Minotaure_Maïssa

 

 

 

 

En me promenant dans le bois, j’ai rencontré le sphinx.

Il était beau tout en étant bizarre.

Quand j’ai essayé de l’approcher, il avança vers moi, il n’avait pas peur. Il me laissa monter sur son dos et me ramena chez moi.

Depuis, je retourne le voir régulièrement pour jouer avec lui, je pense à lui tous les jours.

 

Fanny

Le Sphinx Fanny

 

 

 

 

 

J’ai rencontré l’hippogriffe.

 

Je me baladais tranquillement dans le bois de Cépet quand tout à coup un hippogriffe surgit devant moi.

Je me suis agenouillée devant lui car sinon il m’aurait fait du mal. Il m’a saluée, j’étais rassurée.

Je l’ai approché et je suis montée sur son dos.

Je me suis pincée pour vérifier que je ne rêvais pas, ce n’était pas un rêve !

Nous avons survolé toute la commune de Cépet et j’ai vu le maître faire du VTT.

Après quelques minutes, il m’a déposé chez moi et il est parti. Je l’ai caressé et remercié et suis rentrée chez moi.

 

Maëlya

hippogriffe Maëlya

 

 

 

CM1