Aller à l’école …

Nous avons vu en classe le film documentaire « Sur le Chemin de l’École ».
Tous les enfants ne vont pas à l’école dans le monde : leurs familles n’ont pas les moyens, l’école est trop loin, ils travaillent pour aider leur famille ou ils travaillent comme des adultes (en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud), le pays est en guerre (Moyen-Orient, Syrie).

 

Jackson et sa sœur Salomé vivent au Kenya, dans la savane. Ils vont tous les jours à l’école, ils doivent parcourir 15 kilomètres à pied pendant 2 heures. Leur journée commence à 5h30. D’abord, ils aident aux tâches ménagères quotidiennes : ils vont chercher l’eau en creusant le sol, ils aident les parents à faire du charbon, ils n’ont pas l’électricité, etc. Ensuite ils partent pour l’école. Le chemin est dangereux, ils doivent éviter les éléphants et les autres animaux … Ils portent un uniforme. Dès l’arrivée à l’école, il y a la cérémonie du drapeau et ils chantent l’hymne national. Ensuite, ils font une prière. Ils sont très croyants. Les classes sont mixtes mais garçons et filles sont séparés dans la classe. Ils ont peu de matériel. Pour les enfants qui vont à l’école, c’est très important car ils veulent apprendre pour réussir plus tard, ils vont devenir plus intelligents, plus vaillants, plus forts, plus instruits. Jackson rêve de devenir pilote d’avion. Il a obtenu une bourse.
Zahira a 12 ans, elle vit au Maroc, dans le Haut-Atlas, au-dessus de la vallée d’Asni. Elle va à l’école avec Noura et Zina, elles doivent parcourir 22 km à pied puis en stop, cela dure 4 heures. Elles sont pensionnaires. Elle prend une poule pour l’échanger contre de la nourriture pour la semaine. L’école ne semble pas mixte. Elles portent une blouse. Sa grand-mère n’est pas allée à l’école, elle a appris le coran à la mosquée. L’école est importante pour réussir, avoir un meilleur métier, avoir de l’instruction. Zahira voudrait devenir médecin. Elle va dans les villages pour convaincre les familles d’envoyer leurs filles à l’école.

 

Carlos a 11 ans, il vit en Argentine, en Patagonie, avec ses parents et sa sœur Micaela. Ils vont à l’école tous les jours, à cheval, doivent parcourir 18 km en 1h30. Leurs parents sont éleveurs de chèvres. Eux aussi sont très croyants, son père lui donne un ruban porte-bonheur pour le trajet. A l’école, il y a d’abord la cérémonie du drapeau. Ils portent une blouse. Carlos voudrait devenir vétérinaire, il va partir en internat. Micaela voudrait enseigner.
Samuel a 13 ans, il vit en Inde, dans le Golfe du Bengale, avec ses parents et ses deux frères plus jeunes, Gabriel et Emmanuel. Samuel est en sixième. Samuel est en situation de handicap, il est paraplégique. Il va à l’école, ses deux frères poussent son fauteuil « bricolé » (ils sont pauvres) sur 4 km, cela dure 1h15. Au collège, il est très bien accueilli par ses camarades, c’est un excellent élève. L’école est mixte, garçons et filles sont séparés dans la classe. Ils portent un uniforme. Samuel voudrait devenir médecin pour soigner les gens en situation de handicap.
L’école est très importante dans ces pays et partout dans le monde car elle permet d’acquérir de l’instruction pour pouvoir avoir un métier et une meilleure situation, une meilleure vie.
C’est une chance qu’il faut saisir et apprécier.
CM1