Vélodingues

 

Le vélo étoile

Je traverse l’espace
Sans mon planétarium
Je suis une étoile filante
Qui s’écrase sur la Terre comme une météorite
Dans la nuit glaciale du Nord
Je guide les marins perdus dans le pôle Nord
Mais le jour je me transforme
En majestueux soleil d’été
Mon guidon et plein de poussière d’étoile filante
Je suis rempli d’étoiles polaires
Et mille autre forme d’étoiles

Analusia

 

 

 

 

 

Je suis un vélo trousse
Je porte beaucoup de choses
Personne ne veut monter sur moi
Enfin ! C’est que je porte assez de choses comme ça
Je ne vais pas les forcer
Car ils ne pourraient jamais monter
Je rends service aux enfants
Je leurs amène beaucoup de choses :
Des ciseaux, des crayons, des stylos,
Des ardoises, des feutres,
Des gommes et des règles
Comme je vous l’avais dit
J’aime rendre service

Élise

 

 

 

 

 

Le vélo compète

Je fais des compétitions
Comme un champion
Avec mon vélo extraordinaire
Je fais des misères

Mon vélo avec sa mécanique d’enfer
Double tous ses adversaires
En un seul coup de pédale
Je vais comme une balle

Avec mon vélo bleu
Je suis heureux
Les grosses roues de mon vélo
M’amènent encore plus haut      

Gabriel

 

 

 

 

Le vélo amusant

Je porte des bottes et un chapeau sur les fesses
Les chinois rient beaucoup
Du coup, je vais en Chine
Pour faire rire
Je suis très amusant pour les parents
Et surtout pour les enfants
Je vais souvent au cirque
Et c’est moi le clown
Quand je porte le seau sur la tête
Je bouge et j’ai plein d’eau sur la tête
Il faut bien être amusant
Donc je suis le vélo amusant

Léna

 

 

 

Contribution aux « Vélodingues » d’Andrée Clair et Jacques Carelman

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*