Écriture à plusieurs mains

 

Poèmes « ping-pong » écrits pendant le confinement : premier jet écrit à la maison, envoyé au maître ou à Dominique MONTALIEU, poète, retour, validation.

Merci Dominique pour tes retours !

 

 

Le pompier

Quand on est pompier
Il faut se protéger

Un pompier est toujours appelé
Quoi, c’est pour une araignée ?
Oui, elle est grosse, elle est au plafond
Mais pas de quoi s’affoler ou mettre la sirène à fond

Aller à droite, à gauche sans arrêt
C’est bien compliqué

Il doit rester éloigné des flammes
Et bien garder son calme
Il reste droit, son tuyau est son oriflamme
Il n’est pas là pour faire de la réclame

Il est bien musclé et bien formé
Pour grimper les escaliers

Avec son courage et sa lance
Il éteint les braises qui dansent
Danser sous pluie
C’est ce qu’il préfère lui

C’est un métier de courageux
On ne peut pas dire que c’est un jeu

On voit la lance du pompier
Quel que soit le terrain
Mais aussi sa danse si vous épiez :
« I’m singing in the rain… »

Mathieu, à 6 mains

 

 

 

 

 

Le routier

Pour s’éloigner ainsi de sa famille
Il faut aimer rouler !
Sur les routes on voit Camille
Dans son camion débouler.

Pour faire manger les humains
Toujours loin des siens
Camille le routier livre les magasins :
Avec lui, son dalmatien !

Un client lui dit :
« Vous roulez de nuit
Et même le midi
Est-ce que cela vous ennuie ?

Dans votre camion doré
Pour livrer des produits frais
Les kilomètres vous dévorez
Jamais ça ne vous effraie ? »

« Non, car après les livraisons
Avec mon chien Je me repose
Car quelle que soit la saison
Faut toujours faire des pauses!

Mais je dois vous laisser
Remettre mes espadrilles
Pour ne pas me blesser
En rejoignant l’escadrille …

… Formée par mes copains
Les autres routiers ! 
Alors prenez tout mon pain
Je vous le donne volontiers … »

Analusia, à 4 mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pompiers

Dans la caserne
On entend la sirène

Pin pon ! Pin pon !
Il est tout rouge le camion !

Vite vite ils sont pressés
Car le feu a commencé !

Pin pon ! Pin pon !
Laissez-passer, attention !

Les pompiers sont arrivés
Le feu va tout brûler

Pin pon ! Pin pon !
Les soldats du feu sont en action !

Ils ont évacué les gens
On peut dire juste à temps

Pin pon ! Pin pon !
La grande échelle a du bon !

Les pompiers rentrent enfin
Une journée qui se finit bien

Csabi, à 4 mains

 

 

 

 

 

 

 

 

Le glacier

Je suis glacier 
J’aime les glaces
J’aime patiner sur la glace 
Les offrir à mes amis, mes coéquipiers  

Je suis glacier
Je laisse la place …
Les matinées sur la glace
Je les offre à mes amis, ceux qui ont encore pied …

Je suis glacier
Et ceux qui ont besoin d’être soignés
Seront réconfortés
Par les glaces que je leur offrirai

Quant à ceux qui ne sont pas confinés
Nous devons les honorer
Grâce à eux nous serons délivrés
Comme la fameuse reine de Disney

Anaé, à 6 mains

 

 

 

 

 

 

 

Le pompier

Je suis un pompier volontaire
Je me retrouve souvent par terre

Devant un feu violent
Je me sens peu puissant

Quand la sirène se met à sonner
Nous sommes tous passionnés

Quand nous sommes dans la caserne
Nous faisons du tri dans la réserve

Maintenant qu’il y a le coronavirus
Il n’y a personne dans la rue

Voilà ma vie fantastique
Mais je continue de veiller

Car ma Maxime est :
« Pompier bon œil ! »

Maxime, à 4 mains