Grammaire et poésie : si …

Si les plantes avaient des pieds
Les arbres pourraient marcher

Si l’eau était du feu
Le soleil serait heureux

Si les garçons étaient des filles
Michel s’appellerait Myrtille

Si la mer était du sable
Ce serait plus agréable
J’irais à la campagne
Pour aller voir les montagnes

Maxime

 

 

 

 

 

Si j’avais les pieds au ciel
Si les graines dévoraient le hamster
Si l’avion conduisait le pilote
Si la plante arrosait la grand-mère
Si le blanc était noir
Si le noir était blanc
Si la neige tombait en été
Et les feuilles au printemps
Si le dimanche était lundi
Je serais au paradis.

Léa

 

 

 

 

 

 

Si les enfants jouaient calmement
Si les parents étaient très bruyants
Si les devoirs étaient un bonheur
Si le rouge était du blanc
Si le puissance 4 se jouait en cinq
Si les lampes faisaient de l’obscurité
Si le ski se pratiquait en été
Si les parents avaient leur chambre en bazar
Si les glaces étaient salées
Si les pop-corns étaient aromatisés poisson
Alors la vie à la maison
Serait bien plus amusante

Clément

 

 

 

 

 

 

Si le chien pouvait miauler
Si le chat était une souris
Si un caillou devenait diamant
Si Poséidon buvait la mer
Si ma maman aimait la mer
Si je devais nager à l’envers
Si l’on me transformait en ver de terre
Je resterai caché sous la terre
Ce monde deviendrait fou fou
Je resterais caché dans mon petit trou

Lorenzo