Poèmes ping-pong

 

 

Poèmes écrits à quatre mains (premier jet par l’élève, le maître complète, l’élève termine) après lecture en classe et étude des poèmes de Dominique MONTALIEU sur les métiers

 

 

 

La cavalière 

La cavalière traverse la rivière
En plein air, elle se promène 
Au milieu d’une forêt primaire
Et rencontre une petite indienne

Elle s’appelle Cheyenne
Elle porte des bijoux argentés
Elle monte un cheval au bel ADN
Ensemble, elles traversent la forêt

La cavalière pousse son cheval au galop
Un bel alezan brûlé
Cheval et cavalière forment un beau duo
Cheyenne et son appaloosa ne s’en laissent pas compter

À travers les grandes plaines sauvages
Une course entre les deux nouvelles amies s’engage
Après un galop endiablé
Place au repos bien mérité

Au bord de la rivière
Chevaux et cavalières
S’arrêtent et soufflent un peu
Afin de pouvoir mieux reprendre le jeu

Émilie 

 

 

 

 

 

 

 

L’artiste

L’artiste
N’est jamais triste
Lorsqu’il entre en scène
Il ne ressent jamais de peine

Il peut jouer tous les rôles
Il en a toute une liste
Du plus triste au plus drôle
C’est un artiste !

Il joue la comédie
Devant un grand public
Et tout le monde trouve ça comique
Le public applaudit

Il est heureux
De voir tout ces sourires
Le voilà qui respire
Car il est anxieux

Mais dès la première tirade
Il sent qu’il tient le rôle
Le public apprécie
Et à la fin applaudit

Manon

 

 

 

 

 

 

Les pompiers

Les pompiers éteignent le feu
Ils ont de la poudre dans les cheveux

Ils ne reculent devant aucune situation
Pour eux, sauver, c’est leur passion

Secours, accidents, incendies
À chaque instant, ils risquent leur vie

Courageux et besogneux
Ils s’entraînent de leur mieux

N’importe quand, n’importe où
Les pompiers veillent sur nous

Joue et nuit, toute l’année
Ils se vouent à leur métier

Chahine

 

 

 

 

 

 

La couturière

Elle enfile son bracelet porte-aiguille
Elle allume sa machine très jolie
Elle découpe un morceau de tissu
Et l’assemble avec celui du dessus 

La couturière est une artiste
Elle donne vie aux tissus                       
Les transforme, les assemble
Pour faire un beau pardessus

Des imprimés, de belles couleurs
Voici une belle robe à fleurs
Pour danser les soirs d’été
Supporter les chaleurs

Elle enfile un fil de coton
Et choisi un beau bouton
Elle coud un petit mouton
Sur ce futur pantalon 

Ninon

 

 

 

 

 

 

 

Le mécano

Le mécano travaille dans un grand atelier
Rempli d’outils : tournevis, clés, pinces, marteaux
Sa spécialité : les moteurs d’avions
Et s’il n’arrive pas à trouver la panne
Il n’arrête pas, peut devenir marteau
Pour lui, c’est une véritable passion

Depuis tout petit les avions
N’ont pas de secret pour lui
Il en a étudié toutes les parties
Et a choisi les moteurs, une passion
Le mécano, c’est mon super papi
Son atelier est entièrement rempli
D’avions qu’il a construits

Mon papi, c’est le meilleur
Il fabrique aussi des planeurs
Pour notre plus grand bonheur

Mathias

 

 

 

 

 

 

Le mannequin

Bien habillée, bien maquillée
Les yeux d’un bleu pailleté
Le fond de teint parfait
Le mannequin commence le défilé
Vêtue d’une superbe robe irisée
Au cou, un superbe collier
De diamants montés par un grand joaillier
Des hauts talons bien dessinés
Tout est parfait
Les spectateurs sont comblés
La deuxième robe est bien taillée
Avec des imprimés de toute beauté
Ça y est, elle a eu le trophée
Le défilé est terminé
Les spectateurs sont satisfaits

Maya

 

CM1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*