Fables

 

 

 

Les mouches déclarent la guerre au caméléon.

Les mouches se baladaient
Quand elles croisèrent Léon
Léon le caméléon
Qui les effrayait

Léon est très gourmand
Il veut tout le temps les manger
Les mouches aimeraient le frapper
Mais il est grand comme un bâtiment

La chef des mouches réfléchit
« On ne peut pas le mettre au tapis
Il utilise sa langue comme un sortilège
Nous devons lui tendre un piège ! »

Elles fabriquent une fausse mouche en excrément
Le caméléon la voit puis la mange
Il fait des grimaces bizarrement
Il n’est pas aux anges

Léon pense qu’il n’aime plus les mouches
Il se dit : « plus jamais je ne les touche ! » 

Les mouches, ravies,
Ne craignent plus cet ennemi
La ruse a eu raison de son appétit.

Manon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chat et le chien

Le chat paisiblement dormait toute la journée
Pendant que le chien dormait
Il avait chassé rats et souris
Maintenant il profitait de la journée

Le chien se mit à jouer avec sa balle
Qu’il fit bondir sur le chat dormeur
Mais son jeu s’arrêta non sans mal
Car le chat se réveilla de mauvaise humeur

« Chien je t’avais averti
Il ne faut pas réveiller le chat qui dort
Sinon je griffe et je mords ! »
Ce que fit le chat
Le chien, penaud, s’enfuit.

Alice L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ornithorynque et le poisson

L’ornithorynque qui aimait l’eau
Alla pêcher
Soudain petit poisson.
En arrivant se moqua de lui
« Mon ami, savez-vous que vous n’êtes vraiment pas beau ! »
L’ornithorynque n’avait jamais été aussi surpris
« À qui parlez-vous ainsi, mon bon monsieur ?
– À vous, dit le poisson en pouffant. »
L’ornithorynque sentit la rage monter
Puis il eut une idée
« Poisson, si vous êtes si fort, si beau et courageux
Seriez-vous en mesure de respirer en surface ?
– Bien sûr !
– Alors je vous attends ! »
Petit poisson sortit de l’eau commença à agoniser    .
« Alors vous aussi vous devez aller en surface ! »
L’ornithorynque y arriva sans problème
« Souvenez-vous qu’il ne faut pas juger les gens sur leur apparence
À bon entendeur, salut ! »
Et il mangea ce poisson trop moqueur

Émilien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rat et le boulanger

Tous les matins
Le rat allait chez le boulanger
Et volait un peu de pain
Le boulanger remarqua qu’il lui manquait du pain.
Il était surpris
Mais le rat était déjà sorti
Le lendemain matin le rat revint
Mais cette fois
Il reçut un sac de farine sur la tête
Le boulanger l’avait surpris
Et l’avait attrapé
Mais le rat ne se laissa pas faire
Il gigota et mordit le boulanger
Qui l’attrapa en lui donnant un coup de balai sur la tête.
Alors il le mit en cage
Mais les grilles étaient trop larges
Le rat s’enfuit en emportant un bout de pain

Qui ne risque rien n’a rien

Rayhana

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’aigle et l’aigle royal

L’aigle pêchait des petits poissons
L’aigle royal se moquait de lui
Car il n’attrapait que des petits poissons
« Les pêcheurs sont là et ils pêchent des gros poissons ! »
L’aigle royal ne savait pas pêcher des petits poissons
Il dut partir alors qu’il aurait pu demander
À l’aigle de lui apprendre à pêcher des petits poissons

« L’aigle royal est parti
Pourtant les poissons sont là, même petits
Il n’a pas compris
Que l’important c’est de manger à sa faim. »

Mathias

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chat et le chien

Le chat reste dans sa maison
Dehors un chien très méchant
Aboie et l’attend
Le chien arrive à rentrer
Le chat sort dans le jardin
Le chien lui court après
Par méchanceté
Le chat ne fait que souffrir
C’est ça le pire
Le chat lui demande d’arrêter
Le chien ne l’écoute pas
Le chien est le pire ennemi du chat
Et le chat revient vite dans la maison
Pourvu que le chien ne l’attrape pas
Car tels sont chien et chat
Ne dit-on pas
« S’entendre comme chien et chat ? »

Paul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tigres

Dans la jungle, en Asie
Deux tigre se bagarrent
Pour Être le grand chef de Zackaria
Le premier bien orgueilleux
Ne pense qu’à lui
Il préfère faire mourir son peuple
Parce qu’il chasse pour lui tout seul
Il ne partage jamais
Le deuxième tigre veut sauver la tribu
Du chef tyrannique

Le combat commence
« Pourquoi fais-tu ça ? » dit le deuxième tigre
– Ha ha ha ! Je suis le chef tu dois m’obéir !
– Tu es orgueilleux, je te laisse partir.
– Rêve ! »
Mais le deuxième tigre gagne.
« Je ne vais pas te tuer
Pars, pars et ne reviens pas. »
Il devint chef

Samuel

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*