Cérémonie

Ce matin a eu lieu la cérémonie commémorative du 8 mai 1945. Enfants, familles, personnalités politiques, autorités, étaient présents pour cet évènement important.

 

 

Les élèves du CM1 ou chanté le Chant des Partisans et ont lu « J’y suis pour rien », texte de Gauvin Sers, chanteur engagé, l’engagement est bien une qualité honorée lors de ces cérémonies commémoratives, particulièrement cette année avec les tristes évènements qui ont frappé aux portes de l’Europe …

Le Chant des Partisans :

https://ahp.li/5a73d8138834362d695e.wav

(cliquer sur le lien, la mise en « mémoire tampon » peut prendre quelques instants, le vent a un peu perturbé la prise de son)

« J’y suis pour rien » : 

J’y suis pour rien Gauvin Sers

Bravo aux enfants pour leur engagement et leur investissement.

Fruits et légumes …

 

Le 5 avril, tous les élèves de l’école ont pu bénéficier d’une intervention organisée par Virginie Touya, Responsable restauration scolaire, et la diététicienne Marine Ricard de la société CRM qui fournit les repas à l’école.

L’intervention a porté sur les fruits et légumes, comment on les cuisine, les bienfaits qu’ils procurent à notre santé, l’équilibre alimentaire, etc.

Les élèves ont pu en goûter quelques-uns et ont reçu un calendrier des fruits et légumes en fonction des saisons. Un jeu « Question pour un champignon » leur a aussi été proposé.

L’intervention a été très appréciée par tous, merci à Virginie et Marine.

Frédéric Maupomé

Lundi matin, nous avons reçu en classe Frédéric Maupomé, auteur, écrivain, scénariste de bande dessinée dont nous lisons en classe le série SuperS, dessinée par Dawid. Il est aussi l’auteur des albums Pirateries et Jungleries dessinés par Stéphane Sénégas, de la série Anuki dessinée aussi par Stéphane Sénégas ou de la série Sixtine dessinée par Aude Soleihac.

 

Nous l’avons interviewé et ensuite nous avons discuté avec lui de notre projet d’écriture en classe : inventer un personnage qui pourrait avoir sa place dans SuperS et le dessiner.

Voici l’interview de l’auteur :

https://ahp.li/e5327cc058cc218ca20e.wav

(cliquer sur le lien, la mise ne mémoire tampon peut durer quelques instants)

En CM1

 

Décorations …

La cantine s’est parée de ses plus belles décorations pour accueillir la venue du Papa Noël le vendredi 17 décembre, lors du repas de Noël de la cantine…

Les calendriers de l’Avant ravissent les fins de repas des enfants et le sapin décoré par Adam, Chloé, Mahana, Amaya et Loé brille de mille feux…

 

 

 

De joyeuses fêtes à tous…

 

L’école aussi s’est parée de belles couleurs, c’est important malgré le contexte sanitaire toujours préoccupant … Des sapins ont été offerts par la Municipalité et le Comité des parents. Les élèves les ont décoré et dans les classes, l’ « esprit de Noël » est là …

 

Festival des arts

 

Le week-end dernier s’est tenu à Cépet le Festival des Arts.

Les classes élémentaires ont pu aller visiter l’exposition le matin et l’après-midi la classe de Grande Section a pu rencontrer le peintre Bernard Cahue, passionné de paysages marins.
Il a fait une démonstration de son travail aux élèves, captivés. Ceux-ci ont ensuite en classe travaillé à sa façon pour représenter un paysage marin. Ils vous montreront peut-être leur beau travail sur le blog …
Merci au peintre pour sa disponibilité et son intervention qui aura peut-être suscité des vocations …

 

La classe de CM1 a échangé avec Brigitte Mestre, photographe, qui exposait des photos d’animaux d’Afrique, et particulièrement de gorilles. Grâce aux photos, ils ont pu apprendre sur le mode de vie de ces animaux sauvages qu’il faut protéger. Merci aussi à elle pour ce moment d’échanges très intéressant.

 

 

 

 

 

 

Les enfants ont pu le week-end avec leurs parents se rendre sur le festival pour y rencontrer les auteurs présents et revoir les œuvres exposées.

SORTIE AU CINEMA – CP-CE1 – CE2

Jeudi 18 novembre, les CP, CE1 et CE2 se sont rendus au cinéma Le Castélia à Castelginest pour voir le film « Le cirque » de Charlie Chaplin. C’est un film  de 1928 en noir et blanc et muet.

C’est un film très drôle mais qui aborde aussi des thèmes comme la faim, la pauvreté, la tristesse, l’isolement, la brutalité, la maltraitrance mais aussi l’amour. Autant de sujet à traiter en classe ensuite.

Charlie Chaplin est un acteur qui a inventé le personnage de Charlot. Pour devenir Charlot, il se maquille et se déguise mais seulement quand il fait un film.

Charlot a une moustache, un chapeau melon et une canne : ce sont des accessoires. il a aussi de grandes chaussures et un pantalon trop grand pour lui.

Dans ses films, il y a toujours des gens qui le poursuivent mais Charlot trouve toujours une solution pour se sauver.

Les enfants et les accompagnateurs ont beaucoup ri et, dans ces temps moroses, cela fait un bien fou!!

 

11 novembre

Ce matin a eu lieu, comme ailleurs en France, la cérémonie commémorative de l’armistice du 11 novembre 1918.

Plus que la célébration de la victoire, nous devons célébrer chaque 11 novembre (depuis 1922, année où cette date a été déclarée fête nationale) l’arrêt d’un conflit horrible et dénoncer l’horreur, les misères et les morts que causent les guerres.

Quelle meilleure leçon d’Histoire que de participer à cet évènement, dans le parcours scolaire et citoyen de nos élèves ?

Nous n’avions pu nous joindre à l’évènement en 2020 à cause du contexte sanitaire, ce matin enfants, parents, officiels, Harmonie du Frontonnais, étaient présents en nombre pour assister à la cérémonie.

Les élèves du CM1 ont lu un poème d’Eugène Dabit écrit pendant la Guerre et ont chanté, accompagnés par l’Harmonie du Frontonnais, la Marseillaise des enfants. Bravo à eux pour leur investissement et leur participation.

 

 

 

 

Poème (écrit pendant la guerre)

J’ai été soldat à dix-huit ans
Quelle misère
De faire la guerre
Quand on est un enfant.

De vivre dans un trou
Contre terre
Poursuivi comme un fou
Par la guerre.

J’usais mon cœur
Aux carrefours crucifiés
Oh mourir dans la plaine
Au soir d’une sale journée.

J’ai connu des cris,
La haine
Des souffrances longues comme une semaine.
La faim, le froid, l’ennui.

Trois années ivres de démence
Plus lourdes à porter qu’un crime
Ma jeunesse est morte en France
Un jour de désespérance.

Tous mes amis ont péri
L’un après l’autre
En quelque lieu maudit
Est notre amour enseveli.

Défunt Lequel le parisien,
Masse et Guillaumin d’Amiens,
Pignatel dit le marseillais
Tous endormis à jamais.

On les a jetés dans un trou
N’importe où
D’en parler mon cœur saigne
Ah que la mort est cruelle

Mon Dieu était-ce la peine
De tant souffrir.
Las je reviens humble et nu
Comme un inconnu,

Sans joie sans honneur
Avec ma douleur
Les yeux brûlés
D’avoir trop pleuré

Pour mes frères malheureux
A ceux qui sont aux cieux
Contre la guerre
A ma mère
Adieu.

Eugène Dabit (1898-1936)