Pétanque mémento

Le lancer du but
– Le cercle de lancer doit mesurer au moins 35 cm et au plus 50 cm de diamètre.
– Le cercle de lancer doit être tracé à plus d’un mètre de tout obstacle ou de la limite de terrain.
– Les pieds doivent être entièrement à l’intérieur du cercle, ne pas mordre.
– La distance de lancer est de 4 à 7 m pour les Minimes (7 à 11 ans), 5 à 9 m pour les Cadets (11 à 14 ans), 6 à 10 m pour les Juniors (14 à 17 ans) et Seniors.
– Le but doit être à un mètre minimum de tout obstacle ou de la limite de terrain et doit être visible du cercle de lancer.
– Nouvelle règle : si l’équipe qui lance le but rate son lancer, l’équipe adverse récupère le but et le place là où elle veut.
– Si, au lancer, le but est arrêté par l’arbitre, un joueur, un spectateur, un animal ou tout objet mobile, il n’est pas valable et doit être relancé sans que cela compte pour les 3 lancers autorisés.
– Après une mène, le but doit être relancé pour la mène suivante de l’endroit où on l’a ramassé.
Dès que le but est lancé, le joueur a une minute pour jouer.

 

 

 

 

 

 

 

Pendant la mène
– Je ne dois pas faire du bruit, marcher ou faire quoi que ce soit qui pourrait gêner l’adversaire.
– Je dois me tenir en arrière du cercle de lancer ou sur le côté si c’est l’adversaire qui joue.
– Je ne dois pas supprimer, déplacer ou écraser un obstacle quelconque se trouvant sur le terrain de jeu.
– Je peux tâter une donnée avec ma boule sans frapper plus de 3 fois le sol.
– Je peux reboucher un trou fait par une boule qui a été jouée (pas forcément la dernière).

 

Les jeux coopératifs

Tout au long de cette période, les CM1 ont travaillé,en sport, l’importance de COOPERER à travers différentes situations.

La coopération  se définit comme l’action de participer à une œuvre commune. En sport, elle est la base du bon fonctionnement d’une équipe .  La réussite du groupe dépend de la réussite de chacun dans  le groupe sans qu’aucun ne soit exclu ou ne s’exclut lui-même .  Chacun est responsable de la réussite de ses partenaires. Différentes situations nous ont permis de voir que la coopération se passait  par la discussion,  la réflexion ( réfléchir avant d’agir) , l’expérimentation  ( chacun propose, on expérimente et on décide ensemble de la meilleure solution) et surtout l’écoute. Nous avons aussi assisté à des disputes  qui ont été générées par l’envie que chacun avait d’imposer son idée sans  vraiment écouter celle des autres.

Cet apprentissage permet aux enfants de mieux appréhender les situations de vie d’équipe au moment des jeux collectifs  (stratégies , poste à occuper,  exclusion, initiative , contact physique possible….) .

« C’est en forgeant  qu’on devient forgeron »

Exemples de situation :

Le monstre : créer un monstre qui répond à des contraintes ( 5 genoux au sol, 6 pieds, 3 bras…)

Les lettres : former des lettres de l’alphabet ( des syllabes ) avec le corps.

Q.i

Li

Le

H

Une petite histoire de la pétanque

Petite histoire des jeux de boules

 

Pratiquement aussi loin que l’autorisent les recherches archéologiques, on trouve trace de jeux de boules dans les sociétés civilisées. Ainsi des boules ont été retrouvées dans un sarcophage d’enfant en Egypte de 5 200 avant JC ce qui, joint à d’autres indices, permet de penser que ce jeu était connu des pharaons. On le retrouve en Grèce, sous Alexandre le Grand où l’on pratiquait le lancement des sphéristiques ; des emplacements furent même réservés à cette activité dans les palestres.
Avec les Romains l’adresse se substitue à la force: le but, d’une sphéricité plus réduite, fait son apparition. Il y a lieu de penser que ce sont eux qui ont introduit ce jeu chez nous lors de la conquête de la Gaule, notamment à Massalia (Marseille) vers 600 avant JC puis, plus tard, après Alésia, à Lugdunum: Lyon.
Le jeu de boules s’est répandu sur tout le territoire et, au Moyen-Age, il devint très populaire avec l’apparition d’une nouvelle terminologie: les bouleurs boulaient dans les bouleries ! L’engouement était tel qu’Edouard III, roi d’Angleterre, comme Charles IV le Sage, reprenant une ordonnance de Charles IV le Bel voulurent interdire la pratique de ce jeu aux hommes d’armes qui délaissaient trop l’entraînement. En France la réaction fut telle que le roi dût se contenter d’une réglementation sévère.
Malgré d’autres interdictions, notamment par le Parlement en 1629 sous la pression des fabricants de paumes gênés par la concurrence des boules, par le synode de Paris de 1697 pour les ecclésiastiques, par le préfet de Marseille en 1870 pour les gardes nationaux, sa progression fut irrésistible et si la diversité des règles locales a donné naissance à plusieurs disciplines: lyonnaise, rafle, boule de Fort…, c’est dans le Midi que le Jeu Provençal a conquis tous les villages pour prendre rang de compétition sportive dès la fin du XIXe siècle, la Pétanque prenant son essor à partir de 1910.
C’est le 16 janvier 1945 que les comités de Basses-Alpes, des Bouches du Rhône, du Gard, du Var et du Vaucluse ont créé la grande Fédération « FFPJP », mais cela est une autre histoire…

Il était une fois La Ciotat !

 

À La Ciotat, sur le terrain Béraud, des joueurs de boules pratiquaient le jeu provençal. Pour faire jouer l’un d’eux qui avait été atteint d’une paralysie des membres inférieurs, surnommé Jules le Noir, ils se mirent d’accord pour qu’il joue assis sur une chaise dans un rond de 50 cm, de l’intérieur duquel les autres devaient jouer pieds joints (pes tanques en provençal = pieds tanqués). La distance de jeu fut fixée de 5 à 9 mètres. Peu à peu ce jeu fut adopté par les ciotadens sous le nom de « jeu de boules pieds tanqués », vite déformé en « pétanque ». Il prit rapidement de l’ampleur et c’est sur le même terrain qu’Ernest Petiot organisa le 1er concours de Pétanque en 1910.

 
Idées reçues

 

Pour beaucoup de gens, la pétanque est pratiquée en vacances, en tongs ou claquettes, prisée par les retraités, et accompagnée d’un verre de pastis.
Mais c’est un vrai sport, qui demande beaucoup d’entraînement pour parvenir au haut niveau. Simplement, c’est un sport populaire, convivial, sans contre-indications pour la santé, pouvant être pratiqué à tous âges et avec un matériel peu onéreux. Petits , grands , costauds, ceux qui portent des lunettes, garçons ou filles, tous ont leurs chances à la pétanque, ce qui n’est pas le cas dans nombreuses autres activités sportives.
La pétanque permet de travailler la concentration, la précision du lancer, la coordination, la stratégie, la camaraderie et la sociabilité.

 

 

VTT vers Vacquiers et le Fontonnais

Encore une belle balade tout-terrain pour tous les CM1 aujourd’hui pour clore notre cycle vélo : 27 kilomètres entre la vallée du Girou, la Forêt royale de Vacquiers et les vignobles du Frontonnais. Des pistes rurales ou agricoles, de jolis sentiers, du gravier, des terrains sablonneux, de l’herbe, de l’ombre, de la lande … Et quelques bons raidillons que tous ont affronté avec enthousiasme …

Nous devions aussi régler un contentieux : le maître est capable de respecter l’horaire qu’il annonce aux parents, nous devions être de retour à 17h, cela a bien été le cas !

Le plaisir de partager une expérience sur la journée, l’éducation à la pratique cycliste tout-terrain, la découverte de notre environnement naturel proche, la sensibilisation au respect de cet environnement, le dépassement de soi, ce genre de projet est très riche …

Bravo aux enfants qui se sont encore bien comportés et bien dépensés …

 

Exceptionnel ! Nous avons pu observer un vol de pipelettes, oiseaux migrateurs assez rares qui peuvent parfois traverser notre ciel …

 

Nous avons aussi croisé un drôle d’animal à deux têtes juché sur un vélo … La mutation s’est effectuée suite à une casse involontaire de dérailleur et d’une transformation en single speed qui a tenu un petit moment …

Un grand merci aux adultes qui nous accompagnent lors de ces sorties, c’est aussi grâce à eux que les sorties sont réussies … Merci Benoît, Carlos, Cédric, Cédric, Emmanuelle, Jean-Pierre, Lionel, Pascal, Sébastien, Sébastien et Tarek qui ont pédalé à nos côtés et à Fabrice et Jojo au volant des voitures relais. Certains sont maintenant des fidèles de nos sorties et accompagnent le maître depuis de nombreuses années.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La trace du circuit : https://www.visugpx.com/yh5Mntg5rm

 

 

 

 

VTT un peu plus loin de l’école

Belle balade tout-terrain aujourd’hui pour les CM1 pour poursuivre le cycle vélo : circuit d’une bonne trentaine de kilomètres entre la vallée du Girou et celle de l’Hers, alternant chemins, pistes, sentiers dans les bois, un peu de relief, des portions assez techniques …

Un grand bravo aux enfants qui se sont très bien comportés, notamment sur les quelques portions bitumées où la circulation est partagée, qui ont montré une bonne endurance et du dépassement de soi, même si l’objectif premier était de progresser dans la pratique du vélo tout-terrain et de prendre du plaisir. C’est une belle performance !

Le soleil a été au rendez-vous, au moins en fin de journée. Le matin, une bonne averse a tenté de saper le moral du groupe, sans succès. Les quelques gouttes tombées dans la nuit et le matin ont pu rendre certains passages beaucoup plus techniques, chacun a réussi à passer les difficultés du parcours avec brio.

Un grand merci aux adultes agréés qui ont accompagné et aidé à l’encadrement de la sortie, sans eux ce genre d’activité ne pourrait être mise en œuvre : Cédric, Emmanuelle, Jean-Pierre, Jérôme, Lionel, Pascal (qui a pu encore aujourd’hui profiter des quelques flaques présentes), Sébastien et Tarek.
Un grand merci aussi à Fabrice et Jojo qui ont assuré l’intendance et la logistique voiture.
Ils ont tous été à la fois très disponibles et très « pro » …

La trace du circuit du jour :

https://www.visugpx.com/tOeK4dz046

 

 

 

 

 

VTT pas loin de l’école, flaques …

 

Première sortie « pour de vrai » ce matin vers Gargas par des chemins ruraux, des chemins herbeux et de petites routes pour vérifier le comportement de chacun sur le vélo et la maîtrise de la conduite.

Bilan très positif ! Nous sommes prêts pour la sortie journée de vendredi.

Les terrains ont bien séché depuis le week-end dernier, quelques flaques étaient présentes … Deux méthodes dans ce cas :
– La méthode du maître : « Je n’aime pas trop la gadoue, donc je passe à côté si je peux … ».
– La méthode « à Pascal » : « J’adore quand ça gicle de tous côtés, je passe en plein milieu. ».
À vous de choisir quelle méthode vous préférez (Pascal nous a confié qu’il avait un très gros lave-linge, vous pourrez éventuellement le contacter si besoin …).

Merci Cédric, Jean-Pierre, Marie-Amélie, Muriel et Pascal pour l’encadrement très « pro ».

Les CM1

 

VTT à l’école, à côté et pas loin …

Un méchant virus perturbe depuis un an notre vie d’école (et la vie de tous) … Malgré cela, le moral est bon dans les classes, même s’il peut être encore difficile de retrouver le rythme de la vie d’une classe.

L’an dernier, nous n’avons pas pu mener notre cycle VTT à l’école, à côté et un peu plus loin …
Cette année c’est possible, nous avons donc entamé notre cycle d’activité VTT par des ateliers à l’école tous les matins et vendredi nous avons roulé dans le bois juste à côté de l’école pour expérimenter des sentiers VTT techniques : avec des racines, des marches naturelles, des cailloux, du relief.

Nous travaillons la maniabilité, l’agilité, le contrôle du vélo, la gestion des vitesses, nous travaillons aussi en classe sur l’histoire du vélo, le sport cycliste, les parties du vélo, etc. Nous allons aussi travailler sur les grands principes du code de la route et faire un peu de mécanique.

Nous avons aussi parlé du casque qui est vital sur le vélo : il est notre seule protection, il sauve des vies et on n’est pas dispensé de le porter parce qu’on pense savoir très bien faire du vélo …

Le vélo est un moyen de transport écologique et bon pour la santé, idéal pour les trajets courts. Notre commune est adaptée à sa pratique, notamment pour venir à l’école.

Mercreci prochain, nous allons faire notre première sortie matinée vers Gargas et vendredi la première sortie journée entre Girou et Hers. Merci aux adultes agréés pour leur disponibilité, sans eux nos sorties ne pourraient avoir lieu (d’ailleurs certains vont faire des heures « supplémentaires » ce week-end pour faire la reconnaissance et le balisage des circuits de la semaine prochaine).

Suivront notre classe transplantée « VTT et environnement : eau et forêt » à Sérénac début juin et une deuxième sortie journée vers Vacquiers et la Forêt royale mi-juin.

Les CM1

 

 

 

Ultimate

Le frisbee

C’est un américain, Walter Morrisson, qui en observant les étudiants de son université jouer à se lancer des moules à tartes du traiteur local, la Frisbie Pie Company, eut l’idée de construire un disque volant à l’aide d’un matériau nouveau : le plastique.
C’était juste après la seconde guerre mondiale et on commençait à parler des OVNI. Le frisbee, ressemblant à une soucoupe volante, connut un grand succès.
L’ultimate
C’est un sport collectif qui se joue avec deux équipes de sept, sans arbitre.
Au début du jeu et après chaque point marqué les équipes se tiennent sur leur ligne de but.
L’équipe qui a marqué le dernier point lance le disque. L’autre équipe prend possession du disque là où il atterrit et devient alors l’équipe attaquante.

Un point est marqué quand l’équipe offensive attrape le disque dans la zone d’en-but de l’équipe adverse.
Un disque est en jeu quand il est attrapé dans le terrain. Les lignes de touche et de fond sont hors limites. Pour marquer un point, un joueur attaquant doit donc attraper le disque dans la zone d’en-but, sans toucher une des lignes.
Un joueur en possession du disque peut le jouer dans n’importe quelle direction. Il doit le faire dans les dix secondes; un défenseur se tient devant lui et compte jusqu’à dix.
Le joueur en possession du disque ne doit pas marcher, mais peut établir un pied pivot.
L’équipe qui défend prend possession du disque quand le lancer d’un joueur de l’attaque est intercepté. Par exemple le disque a touché le sol, est intercepté ou attrapé en dehors du terrain.
L’équipe qui défendait devient maintenant l’équipe attaquante.
L’ultimate est un sport sans contact : les contacts physiques ne sont pas autorisés.
Quand une faute est constatée un des joueurs dit « FAUTE ». Tous les joueurs s’arrêtent immédiatement et le jeu est stoppé. Le but est de reprendre le jeu comme si la faute n’avait pas eu lieu.
Quand les joueurs ne peuvent se mettre d’accord le disque retourne au dernier lanceur et le jeu reprend de là.
Le fair-play est un aspect important de tous les sports de disque. Les joueurs sont eux-mêmes responsables du bon déroulement du jeu.

 

Ultimate en CM1

 

Le téléthon à l’école : troisième édition de la course du muscle au service du muscle !

Hier après-midi, les élèves de grande section (classe de GS/CP) et des classes élémentaires ont participé à une course sportive et solidaire, dans le but de récolter des fonds pour l’AFM-Téléthon. Le défi de tous les enfants : courir pour mettre  leurs muscles sportifs au service des muscles malades. Nombreux avaient cherché auparavant des parrains ou marraines qui se sont engagés à verser une certaine somme d’argent par tour de terrain parcouru.

Les GS, CP et CE1 ont couru sur un demi-stade de football, tandis que les CE2, CM1 et CM2 faisaient un tour complet du stade.
La course a duré comme l’an dernier une quarantaine de minutes, certains ont couru jusqu’au bout, sans s’arrêter. Les autres les encourageaient sur le bord du terrain. Des enfants ont parcouru plus de 20 tours de terrain !
Après tous ces efforts, les enfants ont pu se régaler avec un bon goûter préparé par les parents, merci à eux !

La manifestation s’est déroulée dans un grand esprit sportif et solidaire, nous vous donnerons le montant exact des dons récoltés la semaine prochaine. Un premier bravo et merci à tous pour l’engagement sur l’évènement !

 

 

 

Pétanque

Jeu des cuvettes (individuel)
– Des cerceaux sont placés au sol, il s’agit de tomber dans le cerceau par une portée et non de rester dedans.
– Chaque joueur joue 3 boules.
– Score maximum : 30 points.
 
 
 

 

 
 
Jeu des cibles multiples (par équipe)
– Chaque équipe essaie de faire sortir toutes les boules du cercle.
– 1 point par boule sortie.
Variantes :
– On commence à 4m, on allonge la distance de tir.
– Sans limiter le nombre de boules tirées, on doit faire sortir toutes les boules, l’équipe gagnante est celle qui a utilisé le moins de boules.
D’après « Pétanque au cycle 3 » U.S.E.P. Aveyron

 

 

 

 
 
Jeu de l’échelle au point (individuel)
– Chaque joueur joue deux boules en partant de 1 m.
– Si au moins une boule atteint la zone de but, il pourra reculer de un mètre et poursuivre.
– 1 point par mètre gagné.
 
 

 

Jeu de l’échelle au tir (individuel)
– On joue de 4 m à 8 m.
– Chaque joueur tire 3 boules.
– Pour reculer d’un barreau, le jouer doit toucher la boule-cible au moins une fois.
– Score : barreau atteint.
Variante : on doit toucher à la rafle, au fer, ou au moins deux fois.

 

 

Jeu du damier au point (par équipe) (cases de 1 m de côté)
– On joue à 7 m.
– Chaque joueur pointe à tour de rôle pour son équipe en direction du damier.
– Si la boule s’arrête dans une case, on place un plot de couleur, la case est prise, on ne peut toucher le plot.
– 1 point par case occupée, 1 point de bonus si 3 cases alignées (hauteur, largeur, diagonale)
 
Variante : on joue sans les plots, on a le droit de pousser la boule de l’adversaire, on compte les points ensuite.
 
 
 
 

 

 
 
Jeu du damier au tir (par équipe) (cases de 1m de côté)
– On joue à 4 m puis on allonge le jeu.
– L’équipe adverse place 4 plots (plots orange, ou 4 boules) dans le damier.
– On doit toucher les plots.
– Chaque boule réussie vaut 2 points.
 
 
 
D’après « Pétanque au cycle 3 » U.S.E.P. Aveyron

  

 
 
 
 
Pétanque en CM1, merci aux adultes qui nous ont accompagnés pendant le cycle d’activité de début d’année, nous reprendrons peut-être l’activité au retour des beaux jours …