Histoires contées PS et GS

Histoires contées PS/GS

La grand-mère d’Anouk est une conteuse, elle est venue en classe nous raconter des histoires. Une conteuse est une personne qui raconte oralement une histoire sans support autre que ses connaissances, son imaginaire et ses talents d’improvisation !

Et cric et crac le coffre à histoires s’ouvre !

Les PS ont eu la chance d’écouter 4 histoires :

1) L’histoire de la grosse poule blanche qui ne veut pas être mangée par le fermier, un conte inspiré de l’histoire « Quatre amis dans la neige ».

Une structure en randonnée, des répétitions, des accumulations et des chansons…la poule qui ne veut pas être mangée s’enfuit de la ferme et sur son chemin amène avec elle le chat, la vache et l’âne. « Si tu ne me suis pas c’est toi qu’on cuira » dit la poule à ses amis de la ferme. Tous les quatre se retrouvent donc dans la nuit, dans le froid avant de découvrir une petite maison dans laquelle vit une dame ravie d’accueillir les animaux. Une poule pour avoir des œufs, une vache pour le lait…

2) Une histoire inspirée de la chanson du petit indien Nagawika de Jacky Galou

Un petit indien, un petit indien , Nagawika, Nagawika Chantait gaiement sur le chemin,Nagawika, Nagawika Quand je serai grand, Quand je serai grand, Nagawika, Nagawika J’aurai un arc et un carquois, Nagawika, Nagawika … Nagawika est triste car aujourd’hui au village personne ne veut jouer avec lui, les anciens sont occupés à essayer de résoudre un gros problème, il ne pleut plus, le manque d’eau accapare tous les esprits et Nagawika décide de partir se promener.. Il rencontre un serpent qui lui propose d’aller avec ses écailles gratter le ciel pour faire pleuvoir… pour cela le petit indien doit le lancer vers le ciel en étant enroulé autour d’une flèche… après avoir emprunté l’arc de son mère Nagawika envoie le serpent vers le ciel et la pluie tombe enfin !

3) Le pou et la puce

Encore une histoire en randonnée. Un pou et une puce sont amoureux, ils vivent ensemble. Un jour après avoir préparé leur soupe ils décident de partir se promener. En chemin le pou se rend compte qu’ils ont oublié de mettre le couvercle sur la marmite, il fait demi tour. Ne le voyant pas revenir la puce retourne à la maison et trouve son pou en train de se noyer dans la soupe. Elle se met à pleurer si fort que les autres animaux ( le chien, le chat, le veau…) inquiets apparaissent les uns après les autres et se mettent aussi à pleurer. « Je pleure car mon pou est en train de se noyer » l’araignée alertée par tant de vacarme sort de sa toile et demande ce qu’il se passe, elle trouve alors la solution de tisser un fil jusqu’à la marmite, le pou s’y accroche et le voila sauvé. Tous les animaux sont invités à partager la soupe !

4) Le petit poussin

Le petit poussin tranquillement installé sous un chêne reçoit un gland sur la tête, croyant que le ciel lui tombe sur la tête il décide d’aller prévenir le Roi. Une histoire en randonnée ou plusieurs animaux se mettent en route, poule noire, l’oie, le dindon, en chemin ils rencontrent le renard qui les invite à se reposer chez lui. Tous les animaux suivent le renard sauf le petit poussin méfiant, il est alors le seul à ne pas être mangé. Le petit poussin se rend donc seul chez le Roi qui ravi de son courage lui fait construire une maison.

 

Les GS ont écouté également 4 histoires :

  1. La stega nona 

Dans un petit village d’Italie vivait la « Strega nona »….
Strega nona cela veut dire « grand-mère sorcière »
On l’aimait bien et on venait de tout le pays pour la consulter !
OUI ! et tout ça à cause de ses pouvoirs !
On voulait se débarrasser de verrues encombrantes et disgracieuses ? Elle concoctait un onguent et déclarait :
– Verrues, verrues hors de ma vue, je n’en veux plus !

Mais le grand Antoine, il était intrigué par le chaudron de la Srega nona…

la suite ici :

http://leratconteur.blogspot.com/2011/05/la-strega-nona.html#

2. Le perroquet et le chat 

Il était une fois un chat et un perroquet. Ils décidèrent de s’inviter à dîner à tour de rôle : d’abord c’est le chat qui inviterait le perroquet, et ensuite, le perroquet inviterait le chat, et ainsi de suite. Ce fut donc le chat qui commença. Mais, c’était un vilain chat. Pour le dîner, il n’avait rien préparé du tout, si ce n’est un demilitre de lait, une petite tranche de poisson, et un biscuit. Le perroquet était trop poli pour se plaindre, mais il n’était pas très content. Quand ce fut son tour d’inviter le chat, il cuisina un excellent dîner. Il avait préparé un rôti de viande, du thé, une corbeille de fruits, et plus que tout, il avait mis au four de merveilleux petits gâteaux! Hum ! C’étaient de bons petits gâteaux bruns, croustillants, et épicés à souhait! Oh, il y en avait cinq cents. Il mit 498 petits gâteaux devant le chat, et n’en garda que deux pour lui. Eh bien, le chat a mangé le rôti, il a bu le thé, il a grignoté les fruits et ensuite, il s’est jeté sur le tas de gâteaux et il a mangé tous les 498 gâteaux ! Lorsqu’il a tout fini, il a regardé autour de lui et il a dit: – J’ai faim, tu as quelque chose à manger?

la suite ici : https://www.ac-caen.fr/dsden50/circo/avranches/IMG/pdf/Le_chat_et_le_perroquet.pdf

3. La souricette

Une petite souris, en courant après une noisette, se retrouve prisonnière d’un petit homme habillé en rouge qui l’oblige à devenir sa domestique. Elle réussit à s’échapper et à récupérer sa noisette avant de rentrer chez elle et retrouver les siens.

l’histoire ici : http://feeclochette.chez.com/Bryant/souris.html

4. les 3 vilains petits cochons et le gentil loup

Une réécriture amusante d’un loup qui est embêté par les 3 cochons  ! 

Et cric et crac le coffre à histoires se referme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*