Archives mensuelles : juin 2021

Vers une classe flexible

« L’aménagement flexible est d’abord un état d’esprit, de conviction de l’enseignant. C’est une envie de fonctionner autrement en laissant de l’autonomie aux élèves, en leur confiant les apprentissages ». Dominique Villers, IEN, circonscription de Ris-Orangis

Le concept

Le concept est né en Amérique du Nord.

Le principe général est d’aménager la classe afin de permettre aux élèves de trouver la position qui leur apportera le plus de concentration et de confort en fonction de l’activité à mener. En classe flexible, les élèves ont la liberté de choisir où et comment s’installer pour travailler. Ils peuvent travailler seuls, en binôme ou en groupe, sur des coussins, des ballons….

Des recherches menées au Etats-Unis indiquent que bouger pendant la classe améliore les capacités d’apprentissage.

Les classes flexibles donnent aux élèves le choix du type d’espace d’apprentissage qui leur convient le mieux et les aident à bouger (canaliser leur énergie au service des apprentissages), à travailler en collaboration, à communiquer et à engager un esprit critique.

La classe flexible, pourquoi ?

 

Opter pour la classe flexible c’est repenser l’aménagement de la classe en influant sur la posture des élèves, mais c’est aussi une évolution de la posture de l’enseignant, de sa pédagogie avec l’acceptation du « lâcher-prise ».

 Le but :

Le but de la classe flexible est de développer 3 compétences transdisciplinaires :

– l’autonomie,

– la prise d’initiative

– la responsabilité.

La place et le rôle accordés à l’élève dans la relation d’apprentissage en classe flexible sont des enjeux majeurs de la transformation pédagogique.

  • L’objectif :

– L’objectif pour l’enseignant est d’inciter l’élève à être un apprenant actif, conscient de ses faiblesses et de ses progrès.

– L’objectif pour les élèves est d’aller vers une prise de conscience de leurs besoins mais aussi de leurs forces pour éventuellement aider leurs camarades.

  • La posture de l’enseignant et le rôle de l’élève :

La philosophie liée à la classe flexible, est avant tout une évolution profonde de la posture de l’enseignant, de sa pédagogie avec l’acceptation notamment du lâcher-prise. C’est en adoptant une posture de lâcher-prise que l’enseignant va permettre à l’élève de jouer pleinement son rôle d’apprenant autonome et responsable.

La classe flexible, comment ?

Extrait du diaporama de formation Bouge ton Projet.

Source : http://www.ressources91.ac-versailles.fr/wordpress/la-classe-flexible-place-de-la-e-education/

L’aménagement de la classe

  • Le mobilier flexible

Les assises

Certains élèves ont besoin de bouger alors que d’autres préfèrent se poser. Afin de répondre aux différents besoins des élèves, il existe 2 types d’assises :

  • Les assises dites stimulantes offrent une grande amplitude de mouvement et permettent:

– une dépense de surplus d’énergie,

– une activation du tonus qui stimule la motricité, l’éveil et l’attention.
                        
Galette d’assise            Ballon                  élastique               tabouret « culbuto »

  • Les assises dites calmantes offrent une faible amplitude de mouvement et permettent :

– une posture centrée sur soi,

– un retour au calme et une attention soutenue à la tâche

                                     
Assise avec support tablette            banquettes ou fauteuils                          Poufs et coussins

Limites : certaines assises peuvent générer du bruit, il peut y avoir des bavardages au moment des transitions.

Les tables évoluent aussi et sont adaptées aux types d’assises choisies.

On trouve donc des tables hautes pour travailler debout mais aussi des tables basses pour être à genoux ou assis sur un coussin et des tables moyennes pour les chaises standards, à roulettes ou les ballons.
                                       
Tables basses                                table haute                    Tables moyennes  avec poufs ou ballons

Les rangements :

Tout le matériel dont les élèves ont besoin est à disposition dans la classe. Il est rangé sur des rayonnages bas, dans des casiers, des caisses, des meubles à tiroirs, des étagères ou des paniers.

           

  • Les cloisons flexibles

Elles permettent de délimiter les espaces, d’offrir un espace de concentration, d’isolement à un ou plusieurs élèves à certains moments. On peut installer des paravents en cartons, en tissu ou des paravents individuels sur certaines tables permettant la mise à disposition d’outils personnels.

  • Les fidgets

Ce sont de petits objets mis à disposition des élèves favorisant la manipulation et la mobilité des mains/doigts. En effet, ces objets permettent aux élèves de mieux focaliser leur attention en solutionnant leur besoin de bouger, de libérer de l’énergie.

Attention à prendre des fidgets qui ne génèrent pas de bruit et suffisamment solides pour une manipulation « scolaire » (= intensive, quotidienne).

               

Limites : certains élèves ne peuvent pas manipuler/mobiliser les mains et focaliser leur esprit/attention sur ce que dit l’enseignant.e ou sur l’activité demandée. La gestion de ces outils demandent une phase d’observation de la part de l’enseignant.e pour connaitre les élèves ayant le besoin de manipulation et la capacité à manipuler et écouter en même temps. Une fois cette observation faite, l’enseignant.e orientera les élèves vers ces outils ou non.

 L’aménagement des espaces

La salle de classe doit être repensée, réorganisée autour de différents usages. L’espace se met au service des apprentissages.

Il n’y a pas de modèle, tout dépendra des besoins des élèves de chaque classe et de la pédagogie choisie par l’enseignant.

 Des écueils à éviter :

La classe flexible ce n’est pas une belle classe bien aménagée avec différentes assises et mobiliers flexibles.

  • Penser « design » et « esthétique » plutôt que « fonctionnalité » et « pratique »: C’est avant tout un fonctionnement fondé sur des besoins pédagogiques.
  • Ne pas brûler les étapes de la mise en œuvre: tout changer du jour au lendemain n’est souvent pas une bonne idée. Il faut y aller pas à pas, en douceur. La classe flexible, c’est une petite révolution… Et l’idéal pour la préparer, c’est de commencer par en parler en classe. Recueillir régulièrement les impressions des enfants concernant les installations et le mobilier, connaître leurs attentes et leurs suggestions, c’est un premier pas vers une classe flexible réussie.
  • Acheter du mobilier sans être certain qu’il réponde à un besoin pédagogique
  • Se laisser déborder par trop de « liberté »: se lancer dans un aménagement de classe  flexible apporte un sentiment de liberté. Mais cette liberté ne signifie pas que les élèves peuvent faire tout ce qu’ils veulent. Le tout est de poser des règles bien comprises et acceptées par tous. Fondées sur le bon sens et le respect de l’autre, elles abordent les différents aspects du bien vivre (et bien apprendre) ensemble : gestion du bruit, des déplacements, de l’accès aux installations…
  • Oublier l’importance de la posture enseignante dans ce nouveau fonctionnement

Pourquoi se lancer ?

*Pour respecter les besoins physiologiques et cognitifs de l’enfant.

*Pour créer un lieu de vie agréable, qui favorise l’envie d’apprendre.

*Pour mieux connaitre ses élèves.

*Pour développer l’autonomie et l’entraide.

On raisonne ici autant en termes de concentration et de confort que de mouvement, d’échange et de coopération.

Quelques sites qui présentent des fonctionnements en classe flexible :

Le site de la DANE sur l’aménagement des espaces scolaires

https://archiclasse.education.fr/experimentations-et-temoignages

Un génially sur les classes flexibles et les tiers lieux :

https://view.genial.ly/5de515528673950f3e4394c5/horizontal-infographic-review-explodocs-classes-flexibles-ndegree1

Pour télécharger l’article en PDF cliquer ici

Hôpital de jour

Hôpital de jour

Cette structure relève du secteur psychiatrique du système de soins.
C’est un centre de soins psychiques intensifs. L’enfant est accueilli sur un groupe correspondant à sa catégorie d’âge, à partir duquel sont organisées les différentes modalités d’aides, individuelles ou collectives, dont il a besoin.

L’enfant est accueilli tous les jours (temps complet) ou certains jours (temps partiel), pour la journée ou la demi-journée. Des activités éducatives et thérapeutiques sont menées.

En partenariat avec l’Ecole des Enfants et des Adolescents Hospitalisés de Purpan, l’enfant bénéficie de temps d’enseignement spécialisé au sein de l’hôpital de jour.

Lorsque cela est possible, l’enfant bénéficie d’un projet individualisé d’intégration scolaire en milieu ordinaire, en complément des temps de soins.

IME

Qu’est-ce qu’un IME ?

Les IME sont des établissements médico-éducatifs qui accueillent les enfants et adolescents atteints de déficience intellectuelle nécessitant des soins et une éducation spécialisée. Ils regroupent les anciens IMP et IMPro.

La grande majorité des IME restent à gestion associative, même s’ils sont désormais à financement quasi exclusivement public, après agrément par les DDASS

Les missions d’un IME

Accompagnement des enfants et adolescents par l’intervention  d’une équipe pluridisciplinaire.

L’équipe pluridisciplinaire se compose de médecins, de psychologues, de professionnels paramédicaux, d’éducateurs, d’assistant social, d’un coordonnateur pédagogique et d’enseignants.

 L’équipe médicale

-Dresse dès l’admission un bilan de santé puis veille à son actualisation

 L’équipe pluridisciplinaire

  • Élabore un projet individuel pour chacun
  • Évalue et réajuste les emplois du temps et les prises en charge régulièrement

 Orientations pédagogiques avec différents professionnels

 Pédagogie concrète et sensorielle

Situations exploratrices basées sur des manipulations qui permettront à l’enfant ou l’adolescent de découvrir ses potentialités.

Pédagogie de compensation des carences de l’environnement

Travail avec des éducateurs sur des situations de la vie quotidienne visant à développer la socialisation et l’autonomie.

Pédagogie psychomotrice

Situations permettant de développer la maîtrise corporelle et gestuelle.

Apprentissages scolaires fondamentaux

Situations d’enseignement des savoirs fondamentaux adaptées aux capacités et aux besoins de chacun.

  • La scolarisation se fait en interne ou en scolarisation partagée avec une école ou un établissement scolaire de secteur.

Textes de références

décret n°89-798 du 27 octobre 1989 et la circulaire n°89-17 du 30 octobre 1989  Les IME sont régis par l’annexe XXIV

 

 

ITEP

Qu’est-ce qu’un ITEP ?

 Un ITEP accueille les enfants, adolescents ou jeunes adultes qui présentent des difficultés psychologiques dont l’expression, notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages

Ces enfants, adolescents ou jeunes adultes se trouvent, malgré des potentialités intellectuelles et cognitives préservées, engagés dans un processus handicapant qui nécessite le recours à des actions conjuguées et à un accompagnement personnalisé.

 Les missions d’un ITEP

Accompagnement des enfants, adolescents ou jeunes adultes par l’ intervention  d’une équipe pluridisciplinaire.

L’équipe pluridisciplinaire se compose de médecins, de psychologues, de professionnels paramédicaux, d’éducateurs, d’assistant social, d’un coordonnateur pédagogique et d’enseignants.

 L’équipe médicale

-Dresse dès l’admission un bilan de santé puis veille à son actualisation

-Assure une fonction générale de surveillance physique et psychique des enfants, adolescents ou jeunes adultes accueillis.

 L’équipe pluridisciplinaire

  • Elabore un projet individuel pour chacun
  • Evalue et réajuste les emplois du temps et les prises en charge régulièrement

Actions de l’équipe pluridisciplinaire

  • Elle amène les enfants, adolescents ou jeunes adultes à prendre conscience de leurs ressources, de leurs difficultés et à se mobiliser pour aller vers l’autonomie.
  • Elle dispense des soins et des rééducations.
  • Elle propose des temps de scolarisation en interne.
  • Elle favorise le maintien du lien des enfants, adolescents ou jeunes adultes avec leur milieu familial et social.
  • Elle promeut leur intégration dans les différents domaines de la vie, notamment en matière de formation générale et professionnelle.
  • A ce titre, elle favorise le maintien ou prépare l’accueil des enfants, adolescents ou jeunes adultes en écoles ou établissements scolaires, dans des dispositifs ordinaires ou adaptés.

Textes de références :

Conditions techniques d’organisation et de fonctionnement des instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (Décret n°2005-11 du 6 janvier 2005)

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000000260009

Circulaire relative aux ITEP et à la prise en charge des enfants accueillis – Circulaire interministérielle DGAS/DGS/SD3C/SD6C n°2007-194 du 14 mai 2007

https://solidarites-sante.gouv.fr/fichiers/bo/2007/07-06/a0060152.htm

– Scolarisation des enfants, des adolescents et des jeunes adultes handicapés et à la coopération entre les établissements (Décret n°2009-378 du 2 avril 2009)

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000020480797/

-Mise en place des DITEP

https://handicap.gouv.fr/IMG/pdf/instruction_du_2_juin_2017_-_ditep.pdf

 

Aménager un dispositif ULIS école

Suggestions de commande de matériel pour une ouverture d’ULIS école ou le réaménagement d’un dispositif

MOBILIER :

Meuble à casier pour ranger les affaires des élèves et éviter les casiers individuels. Cela permet aux élèves de changer de place de façon souple et fluide en fonction du moment de la journée

Banquette pour coin repli, tables basses, tabourets, coussins d’assise dynamiques et paravents pour créer des espaces de travail variés :

                                                                             

galettes, tabouret culbuto, élastiques type Bouncy band (ou chambre à air de vélo), ballon de fitness afin de permettre aux élèves qui ont besoin de bouger d’avoir une assise mouvante

                                 

Matériel pour la structuration du temps

Calendrier annuel (une page par mois), emploi du temps de la semaine, emplois du temps adaptés individuels aux besoins des élèves

Horloge pour la classe, timers (idéalement un grand pour la classe et quelques petits pour une tâche individuelle), sabliers…

        

Matériel informatique et audio

Règle scanner (plutôt pour des élèves de cycle 3 pour devenir autonome dans les inclusions en préparation du collège)

Poste pour écouter de la musique ou lecteurs MP3 individuels avec casques

Casques audio pour l’ordinateur

Matériel spécifique

Jeux sensoriels, pâte à modeler, sable magique, fidgets, petites colonnes à bulles…

                           

Adaptateurs stylos

Scotch aimanté ou bande aimantée

Bande de velcro (pour réaliser des étiquettes qui s’accrochent et se décrochent)

Feuilles à plastifier si plastifieuse sur l’école, feutres spécifiques permettant d’écrire sur des feuilles plastifiées

Matériel de lecture

Règles de lecture différentes pour permettre aux élèves de choisir celles qui leur conviennent

Matériel de mathématiques

  • Cubes et matériel de numération en base 10, au moins un abaque jusqu’à 10 000.
  • Calculatrices : calculatrice simple (seulement les 4 opérations)
  • Kit pièces et billets pour travailler sur la monnaie
  • Kit horloge pour travailler l’heure
  • Formes et tangrams

Pour les jeux de société, puzzles éducatifs et pédagogiques, il est préférable d’attendre de rencontrer les élèves afin de cibler au mieux leurs centres d’intérêt et leurs profils.

Pour aller plus loin sur la classe flexible, voir l’article sur le site