Préparer la rentrée

Cette page présente des conseils pour aider les coordonnateurs d’ULIS Collège à préparer au mieux la rentrée.

Contacter le principal

Prendre rendez-vous pour se présenter, visiter les lieux.

Dès la nomination, le coordonnateur est placé sous l’autorité fonctionnelle du chef d’établissement. Le principal est responsable des élèves du collège. Il doit être informé et consulté pour toutes les décisions concernant les élèves (modification d’emploi du temps, sorties scolaires, interruption ou mise en place d’un temps de scolarisation dans la classe de référence), les emplois du temps des élèves, des AESH, sont soumis à son accord. Le coordonnateur l’informe des rencontres avec les parents, avec les différents partenaires.

Points à aborder

L’emploi du temps du coordonnateur : lors de cette rencontre, le coordonnateur peut interroger le chef d’établissement pour voir s’il souhaite lui donner un emploi du temps prédéterminé ou s’il préfère que le coordonnateur fasse une proposition. Dans ce cas, 21 heures en présence des élèves sont positionnées sur l’emploi du temps. Deux heures de coordination et de synthèse sont intégrées au service du coordonnateur ULIS, elles apparaissent sur l’emploi du temps hebdomadaire ou sont annualisées. En fonction des caractéristiques de l’établissement et des élèves, les heures du dispositif peuvent être positionnées sur sept demi-journées, sur des journées plus courtes… En accord avec le chef d’établissement, cet emploi du temps peut éventuellement changer dans l’année, s’il ne correspond plus aux besoins des élèves.

La prise en compte des élèves relevant du dispositif sur l’ENT et Pronote : Au moment de cette rencontre, il est important de décider avec le chef d’établissement de quelle façon les élèves relevant du dispositif ULIS sont enregistrés dans l’ENT ou sur Pronote. Comment sont notés les emplois du temps, les absences, les présences en classe de référence et sur le dispositif ? Comment les professeurs des classes de référence notent des éléments sur leur bulletin ? Comment le coordonnateur renseigne ses observations ? Les manipulations nécessaires sur l’ENT ou Pronote sont assurées par le personnel de direction. Afin de disposer d’un accès efficace, le paramétrage initial est fondamental. L’objectif est de faire en sorte qu’à tout moment, les adultes du collège puissent savoir où sont les élèves.

Rencontrer les AESH intervenant dans le cadre du dispositif

Une première prise de contact avec l’AESH collectif, mais aussi les AESH intervenant auprès des élèves relevant du dispositif, permettra de présenter le fonctionnement du dispositif et de donner des principes de collaboration.

Prendre connaissance des dossiers des élèves affectés

Via le chef d’établissement, le coordonnateur précédent ou l’enseignant référent à la scolarisation des élèves en situation de handicap, il est essentiel d’avoir une connaissance des particularités des élèves, des temps de scolarisation dans la classe de référence dont ils bénéficiaient les années précédentes (en ULIS Collège ou en ULIS École), de leurs compétences et de leurs fragilités. Une rencontre avec les familles ou, a minima, un contact téléphonique peut permettre de prendre connaissance du profil de leur enfant et de sa scolarité antérieure.

Se présenter à l’ensemble de la communauté éducative

Vie scolaire (CPE et AED), agents territoriaux (personnel de restauration, d’entretien, d’accueil), personnels administratifs (gestionnaire, secrétaire), infirmière scolaire, assistante sociale, psychologue de l’Éducation nationale, sont des appuis indispensables à l’accueil des élèves de l’ULIS. Il est important que ces personnels connaissent le coordonnateur, qu’ils identifient ses missions. Une réunion peut ainsi être organisée avec le CPE en présence des AED pour leur présenter le dispositif, leur expliquer le rôle et les modalités d’échanges avec le coordonnateur et l’AESH collectif. Cette réunion peut être l’occasion d’expliquer à ces personnels ce que sont les troubles des fonctions cognitives.

Construire les premiers emplois du temps des élèves

En lien avec la vie scolaire, l’administration et au regard des dossiers des élèves, de leurs éventuelles prises en charge extérieures, un premier emploi du temps dans les classes de référence doit être réalisé (cf. le document Élaborer le projet de scolarisation). Cet emploi du temps prend en compte les disciplines suivies l’année précédente dans les classes de référence. Dans le cadre d’une première notification d’ULIS, un entretien avec l’élève et sa famille permet également de repérer les disciplines pour lesquelles il a une appétence particulière, celles dans lesquelles il était le plus performant… Cet emploi du temps est mis en place pour une période d’essai (par exemple pour deux à trois semaines), puis est réévalué à cette échéance.

Il est validé par le chef d’établissement, et est mis à disposition de la vie scolaire. Lorsque le coordonnateur n’est pas sur le dispositif, les élèves peuvent être, soit dans leur classe si cela correspond à leur projet, soit en étude, soit être libérés en fonction des régimes de sortie.

Construire l’emploi du temps de l’AESH collectif

Le temps de présence de l’AESH collectif est de 31 heures. La mission prioritaire de l’AESH est de favoriser la scolarisation dans les classes de référence. Il doit donc prioritairement être positionné sur ces temps de classe en fonction des besoins des élèves. Il peut être présent le matin avant le coordonnateur pour accueillir les élèves qui en ont besoin au portail et les accompagner dans les classes. Sa présence doit être priorisée sur le collège en dehors des heures d’ouverture du dispositif pour orienter les élèves vers leurs classes de référence, éventuellement les accompagner sur l’étude ou au CDI. En revanche, il n’est pas souhaitable qu’il accueille les élèves au sein du dispositif afin d’éviter que les élèves accompagnés par le dispositif ne soient considérés comme des élèves « relevant de l’AESH » mais avant tout comme des collégiens, quelles que soient leurs particularités.