Le nouveau BTJ est paru !

Le numéro sur la Loire (BTj 580) devrait être entre vos mains… Pour patienter, voici sa version numérique.

 

 

 

 

 

 

 

Les fiches exploration et réponses ci-dessous : 

 

 

 

 

 

 

Et de nouveaux BTJ en feuilletage complet régulièrement ici :
https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/elem-cantelauze-fonsorbes/?page_id=1794

Et aussi de nouvelles fiches FTJ régulièrement ici :
https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/elem-cantelauze-fonsorbes/?page_id=2154

Publié dans Année 2019-2020, Nos lectures | Commentaires fermés sur Le nouveau BTJ est paru !

Le dernier Jcoop est paru !

Pour patienter pendant le confinement et avant d’avoir le JCoop n° 14 en version papier entre les mains, voici sa version numérique.

Cliquer sur l’image ci-dessous :

 

 

 

 

Bonne lecture ! 🙂

On peut également cliquer sur la photo ci-dessous, pour répondre aux défis et jeux non encore résolus :

 

 

 

 

 

Et de nouveaux JCoop en feuilletage complet régulièrement ici :
https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/elem-cantelauze-fonsorbes/?page_id=1815

 

Publié dans Année 2019-2020, Nos lectures | Commentaires fermés sur Le dernier Jcoop est paru !

Poisson d’avril !

Bravo pour tous ces magnifiques poissons !

Poisson d’avril !

Et sur le très sérieux site DORIS de la fédération de plongée, voici un
magnifique spécimen :
https://doris.ffessm.fr/Especes/Canularichthus-aprilis-Poisson-d-avril-1775
A lire ! C’est très drôle jusque dans les petits détails. Par exemple « Le poisson d’avril se pêche en général à l’épingle à nourrice ou au trombone, auxquels il reste attaché durant sa vie très brève. Il se consomme très frais et devient tout de suite indigeste en cas de tentative de conservation » et aussi à la fin dans la bibliographie : « De l’importance des épingles à nourrice dans les pêcheries traditionnelles »… 😀

Publié dans Année 2019-2020, Art Visuel | Commentaires fermés sur Poisson d’avril !

Le dernier Jmag est paru !

Le Jmagazine n° 332 de mars/avril 2020 aurait dû arriver dans les classes il y a deux semaines. Il est pour l’instant chez le routeur.

En attendant la fin du confinement, les éditions ICEM nous proposent une version numérique. Pour y accéder, il faut cliquer sur la photo ci-dessous.

Bonne lecture ! 🙂

 

 

 

 

 

 

Des fiches Jnet sont à votre disposition en cliquant sur le lien ci-dessous :
https://www.icem-freinet.fr/jmag/jnet/jmag_jnet.html

Et de nouveaux Jmag en feuilletage complet régulièrement ici :
https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/elem-cantelauze-fonsorbes/?page_id=1808

Publié dans Année 2019-2020, Nos lectures | Commentaires fermés sur Le dernier Jmag est paru !

Art visuel sur le thème du printemps

Partage des œuvres :

Vive le printemps !

Des fleurs de toutes les formes…

Publié dans Année 2019-2020, Art Visuel | Commentaires fermés sur Art visuel sur le thème du printemps

Fermeture de l’école à partir du lundi 16 mars 2020

Madame, Monsieur,

Vous trouverez tous les renseignements au fur et à mesure que nous les recevrons ici :
https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/elem-cantelauze-fonsorbes/

Pour la continuité du travail de vos enfants, vous trouverez des documents (explications diverses, exercices…), à partir de lundi 16 mars au matin, ici :

https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/elem-cantelauze-fonsorbes/?page_id=1490

A bientôt.
Cordialement.
Les maîtresses de la classe 12 ce2/cm1

 

Publié dans Année 2019-2020 | Commentaires fermés sur Fermeture de l’école à partir du lundi 16 mars 2020

Le chien jaune de Mongolie – notre deuxième sortie cinéma

Film de Byambasuren Davaa, Allemagne-Mongolie, 2005 (Sorti en France le 1er février 2006), 93 min, couleur
Version originale, sous-titres français, existe également en version française
Titre mongol : Shar nokhoïn tam (« La Caverne du chien jaune »)
Scénario : Byambasuren Davaa, d’après le conte La Cave du chien jaune de Gantuya Lhagva.
Image : Daniel Schönauer.
Son : Ansgar Frerich.
Montage : Sarah Clara Weber.
Musique : Ganpurev Dagvan.

Interprétation : Nansal Batchulunn (Nansa), Buyandulam D. Batchulunn (la mère), Urjindorj Batchuluun (le père), Nansalmaa Batchuluun (la sœur cadette de Nansa), Babbayar Batchuluun (le petit frère de Nansa), Tsrenpuntsag Ish (la vieille dame).

Synopsis
Dans une famille nomade du Nord de la Mongolie, Nansal, petite fille de six ans, trouve un chien dans une grotte et le ramène chez elle. Elle veut le garder, mais, par superstition, le père s’y oppose. Il pense qu’il va leur porter malheur et pousse sa fille à s’en débarrasser.

Quels mots pour décrire ce film ?
Voici notre collection de mots (un mot seulement par élève) :
enterrement – chien – Mongol – cheval – mouton – jaune – loup – yourte – montagne – grotte – cave – prairie – louche – attaché – tatoué – bouse – ceinture – ville – magasin – riz – aiguille – enclos – moto – nomade – siège – éolienne

20 élèves ont adoré le film et 5 élèves l’ont un peu aimé, personne ne l’a pas aimé du tout.

Certains élèves ont aimé :
– Nansa qui ne sait pas récupérer les bouses, et en met plein à côté
– les tapes que les enfants se donnaient
– le bébé qui vient embêter ses sœurs sur le lit
– le bébé qui se met du lait partout en mangeant
– l’intervention de la sœur cadette à son petit frère qui allait faire une bêtise avec des objets en porcelaine : « Arrête de jouer avec Dieu ! »
– quand Nansa découvre le chien abandonné
– quand Nansa retrouve Tatoué réfugié dans son ancienne maison
– le test de l’aiguille avec du riz que fait Nansa avec la grand-mère
– quand Nansa tente de cacher le chien, pour que son père ne le voit pas
– quand la maman chante et fait danser le bébé sur ses genoux
– la remarque que fait Nansa à Tatoué : « Peut-être que tu étais un fainéant dans une vie antérieure ? »
– quand le bébé s’est échappé
– quand le chien a réussi à se détacher
– quand Tatoué sauve le bébé en faisant fuir les vautours
– la démarche des vautours
– quand le chien est accepté par le père à la fin, et qu’il peut suivre toute la famille

Certains élèves ont moins aimé :
– la mort du chien au début du film (Il y a au début du film un flashforward, c’est un évènement qui se déroule dans le futur.)
– la mort des deux brebis, causée par les loups
– le père qui ne voulait pas garder le chien Tatoué
– le moment où Nansa se perd toute seule dans la montagne
– l’abandon du chien au moment du déménagement

– le regard triste de Nansa vers son chien qui s’éloigne
– la fin sans fin, on ne sait pas ce qu’il va se passer ensuite

Publié dans Année 2019-2020, Ecole et cinéma | Commentaires fermés sur Le chien jaune de Mongolie – notre deuxième sortie cinéma

Monelle et les footballeurs

Durant cette troisième période, nous lisons « Monelle et les footballeurs » de Geneviève Brisac, un roman édité par l’Ecole des Loisirs.

Quatrième de couverture :
En sixième, il y a plein d’activités. céramique, judo, ping-pong, poterie, calligraphie, macramé, marionnettes, volley-ball, handball, football, escrime, équitation et informatique.
Chacun n’a droit qu’à une, mais doit en choisir trois par ordre de préférence, car il n’y aura pas de place pour tout le monde partout. Maman suggère équitation, pour rêver qu’elle est riche et qu’elle a un cheval.Papa suggère informatique, pour faire père sérieux qui pense à l’avenir. mais Monelle sort de ses papiers un bout de feuille déchirée où elle a écrit :
1.football ;
2. football ;
3. football.
Pour être sûre d’être prise. Car personne ne le sait encore, mais Monelle a une passion, une vocation et une mission : devenir championne du monde, avoir son visage sur écran géant aux Champs-Elysées, mettre des buts à tire-larigot et signer des autographes à tour de bras.
C’est lundi matin que les ennuis commencent. Monelle est la seule fille de l’école à avoir choisi football.

Critique extraite du site « www.babelio.com » :
« L’histoire se déroule à l’époque actuelle quelque part en France. Ce roman est réaliste. Ses thèmes sont l’amitié, le sport, les préjugés sexistes.
C’est l’histoire de Monelle qui veut faire du football. Mais ses parents ne veulent pas trop car ils croient que c’est plus pour les garçons que pour les filles. Mais après un long moment de réflexion, ses parents acceptent finalement qu’elle fasse du football. Elle part donc s’inscrire. Mais il n’y a qu’elle comme fille. Alors tous les garçons se moquent d’elle. Que va t-il se passer ? Est-ce que Monelle va arrêter le football ? Les garçons vont-ils continuer à l’ignorer?
Ce livre est facile à lire. Je l’ai adoré car les filles peuvent faire du football. Il est réaliste. Ce livre me rappelle des choses vécues, car je faisais du football à mon école et j’étais toujours la seule fille. Je le conseille à ceux qui cherchent des livres faciles à lire.
Chloé »

Publié dans Année 2019-2020, Nos lectures | Commentaires fermés sur Monelle et les footballeurs

La révolte des couleurs

Durant cette deuxième période, nous avons lu « la révolte des couleurs », l’occasion pour tous de découvrir un style d’écrit particulier, le théâtre (avec ses didascalies qui nous donnent des indications sur qui parle et comment), de s’instruire sur les valeurs de notre République, et de débattre autour d’un fait historique majeur.

La révolte des couleurs – Sylvie Bahuchet

Résumé :
Un jour, parce qu’ils ont du jaune en eux, cette couleur  » dégoûtante « , Petit jaune, Petit vert et Petit orange sont envoyés au pays de là-bas d’où l’on ne revient jamais. Leur maîtresse, madame Palette, est remplacée par madame Acétone. Les autres enfants-couleur décident alors de se révolter.

 

 

 

Critique extraite du Blog « leslecturesdesophieblog » :
« Un texte très court, à portée des plus jeunes dès 5 ans, qui explique très simplement l’antisémitisme et les déportations des juifs pendant la deuxième guerre mondiale, à l’aide des couleurs. Non seulement certaines couleurs disparaissent, mais aussi les mots fondateurs de notre démocratie, Liberté, Egalité, Fraternité, qui sont un à un effacés du tableau…
La métaphore des couleurs est très habile, jaune comme l’étoile, et ses couleurs dérivées orange et vert. Les noms des personnages sont très parlants, les détergents qui uniformisent tout, effaçant peu à peu les couleurs et à l’opposé Mme Palette, la maîtresse qui défend la diversité, et fait passer un maximum de messages. Ce qui l’amènera avec Petit Jaune, Petit Orange et Petit Vert à être envoyée au pays de là-bas. »

« Que ce soit en lisant, en jouant ou en regardant cette pièce, les enfants appréhendent l’incompréhensible, tout en douceur. C’est un texte qui permet d’ouvrir la discussion sur des événements historiques sombres mais qu’il ne faut surtout pas oublier. « 

Publié dans Année 2019-2020, Nos lectures | Commentaires fermés sur La révolte des couleurs

Notre premier défi techno : les deux pentes

 Consigne : Fabriquer des systèmes de pentes pour des billes.

Pour lire la consigne complète et lire le compte rendu de ce défi,
cliquer ici : défi les deux pentes

On cherche, on tâtonne…

 

Voici toutes nos constructions, et on vérifie ensemble que la bille qui gagne est celle sur le toboggan le plus loin !

 

Publié dans Année 2019-2020 | Commentaires fermés sur Notre premier défi techno : les deux pentes