Wadjda – notre dernier film

Film de Haifaa Al Mansour – 1h37 – 2013

Avec Waad Mohammed, Reem Abdullah, Abdullrahman Al Gohani

Le tout premier film saoudien, écrit et réalisé par une femme.

Fillette de 10 ans, Wadjda désire un vélo pour faire la course dans les rues avec son petit voisin. Normal. Sauf qu’on est en Arabie Saoudite, où les femmes n’ont pas le droit de conduire et les fillettes pas le droit d’enfourcher une bicyclette.
Wadjda va alors imaginer un stratagème : gagner le concours de la meilleure élève coranique, dont l’argent du prix lui permettra d’acquérir l’objet convoité.

Les personnages :
– les femmes : Wadjda l’héroïne, la mère de Wadjda, Mme Hessa la directrice de la Madrasa, Leila la tante de Wadjda, Salma et Noura des camarades de classe, Fatinet et Fatima d’autres écolières.
– les hommes : Abdallah le mailleur ami de Wadjda, le père de Wadjda, le marchand, Iqbal le chauffeur.

Quels mots pour décrire ce film ?
Voici notre collection de mots (un mot seulement par élève) :
vélo, garçon, fille, robe, chorale, amitié, rebelle, marié, amoureux, directrice, foulard, désert, fiancé, ruines, chaussure, fête, abaya, casque, famille, Coran, bureau, bracelets, liberté, argent, vernis.

Certains élèves ont aimé :
– le film, l’histoire,
– les belles couleurs,
– la musique rock que Wadjda écoute dans sa chambre,
– quand Wadjda colorie ses chaussures en noir,
– l’humour entre Wadjda et sa mère, et l’humour en général dans tout le film,
– quand Wadjda et sa mère font la cuisine en chantant,
– l’histoire du « voleur » qui a été vu chez la directrice,
– quand son père lui donne une pierre de volcan « porte-bonheur »,
– le moment où la mère de Wadjda montre LE vélo à sa fille,
– la joie de Wadjda et de son copain, à la fin.

Certains élèves n’ont pas aimé :
– la version originale sous-titrée,
– le film un peu trop long,
– les moqueries de tous envers Wadjda et son désir de vélo,
– quand elle est tombée de vélo,
– quand Abdallah taquine Wadjda et lui prend son voile et son sandwitch,
– le chauffeur un peu trop méchant,
– les interdictions de chanter,
– l’impossibilité d’ajouter le nom d’une fille sur l’arbre généalogique de la famille,
– les disputes entre Wadjda et sa mère,
– l’entêtement de Wadjda à trouver de l’argent, et à faire n’importe quoi pour en obtenir, avant que le concours ne soit ouvert,
– le mensonge de Wadjda pour « sauver » ses deux camarades.

Publié dans Année 2017-2018, Ecole et cinéma | Commentaires fermés sur Wadjda – notre dernier film

Bravo !

Les membres du jury « Lire et écrire des images » viennent de confirmer par mail que notre film figurera bien sur la sélection 2018 !!!!!!!!! 🙂

Ils sont en train de préparer des DVD avec tous les films sélectionnés (dont le nôtre !), pour envoi dans toutes les écoles inscrites à ce concours, d’ici 15 jours.

Vous pouvez être fiers ! Bravo à tous !

Voici le lien vers le site des organisateurs de ce concours :
http://www.occe.coop/~ad67/ledi/

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Bravo !

Nos textes sur « En sortant de l’école »

Voici les textes, écrits par les élèves, sur les court-métrages « En sortant de l’école » que nous avons visionnés au mois d’octobre 2017 :

Pour rappel, l’article présentant tous ces films se trouve ici : https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/ce2-cm1-cantelauze/?p=2268

Jacques Prévert (1900-1977)

  • Je suis comme je suis par Marion Auvin

C’est une poésie qui parle d’une femme qui va à la piscine. Elle parle à des gens, elle se promène elle met un maillot, elle s’habille de toutes les couleurs. Elle fait ce qu’elle veut.
Emma

Ce film parle de femmes qui sont comme elles sont et que personne ne peut les juger parce que ce n’est pas bien. Des fois elles n’aiment pas le même homme mais ce n’est pas de leur faute.
Sarah

On voit une dame qui était à la piscine. Elle aimait quelqu’un parfois et d’autres fois quelqu’un d’autre. Elle sortait de son lit et elle buvait un café. Il y avait d’autres femmes comme elle. Et elles étaient heureuses d’être libres, de faire ce qu’elles voulaient.
Ciana

Dans le film, une femme dit qu’elle aime différents hommes. Elle va à la piscine puis elle se rhabille avec une robe de toutes les couleurs. Puis elle va quelque part, où elle veut. « Je suis comme je suis ! »
Eva

C’est une femme qui est comme elle est : des talons trop hauts, une bouche comme les autres, et elle n’aime pas toujours le même homme. Elle est joyeuse, elle est sportive, elle a plusieurs robes : rouge, verte, bleu, rose, jaune. Elle va a la piscine. Elle se balade en sur-vêtement dans sa chambre. Elle s’attache les cheveux, prend son petit déjeuner et elle marche.
Lisa

C’est une dame qui va à la piscine et qui est un peu forte. Après la piscine, elle s’enlève le maillot et le bonnet de bain, puis elle s’habille et met une robe. Elle va chez elle, entre dans la chambre, elle s’enlève à nouveau la robe, puis va dans le lit pour faire une bonne sieste. Puis elle se lève et se rhabille. Et sa robe change de couleur. Elle devient violet, rose, bleue, vert, rouge, orange, marron, blanche, de toutes les couleurs !
Zoé

C’est une femme qui fait plein d’activités. Un jour, elle va à la piscine et elle rencontre un homme. Elle se met avec lui. On voit aussi beaucoup d’autres femmes qui font ce qu’elles veulent. Elles ont des robes de toutes les couleurs : du rose, du bleue, du vert, du violet, de l’orange, du jaune, du rouge. J’ai adoré ce film, c’était trop bien, et marrant.
Noémie

  • Tant de forêts par Burcu Sankur & Geoffrey Godet

Il était une fois des forêts massacrées pour la pâte à papier, pour des journaux où l’on écrit que les forêts sont en danger, alors qu’on les massacre pour le papier. En fait, on détruit pour dire qu’on détruit, c’est bizarre.
Johanna

 

  • Les oiseaux du souci  par Marie Larrivé & Camille Authouart

Un jour, un cerf avait plein d’oiseaux dans sa maison. Il enleva ses cornes et prit des branches. Puis il s’envola. J’ai trouvé que c’était bien.
Julia

Ça parle des oiseaux qui viennent la nuit et d’un cerf qui part et regarde le ciel. Il veut que les oiseaux partent, il leur demande, mais ils ne partent pas. Alors, c’est lui qui part, il dit : « Restez, c’est moi qui partirai, oiseaux du souci. » Et il s’envola. Au revoir oiseaux du souci.
Solenn

  • Le dromadaire mécontent par Morgane Le Péchon

Un dromadaire dit à ses amis : « Demain j’irai voir un spectacle. »
Ses amis dirent : « Trop bien. »
Le lendemain, le dromadaire alla voir le spectacle. Mais cela ne se passa pas comme prévu. C’était une conférence, et le monsieur n’arrêtait pas de dire : « Il ne faut pas confondre un chameau et un dromadaire… ». A un moment, le dromadaire en a eu marre, il se leva et le mordit.
Eloane

Le dromadaire était content de venir à une cérémonie. Mais pendant trois heures, le conférencier ne faisait que dire : « Il ne faut pas confondre un chameau qui a deux bosses, le dromadaire n’en a qu’une » ! Le dromadaire en avait marre, alors il sortit de son siège, et mordit les fesses du conférencier, et cria. Puis les autres dirent : « Chameau ! Sale chameau ! » Alors qu’il était très propre et que c’était un dromadaire.
Ethan

Il était une fois un petit dromadaire qui allait à une conférence. Et un conférencier répétait : « Le dromadaire a une bosse et le chameau a deux bosses». Et puis le dromadaire était triste car ce n’était pas comme il l’avait imaginé. Alors il se leva et mordit le conférencier et tout le monde criait : « Chameau, sale chameau ! » Et le dromadaire s’enfuit.
Alvin 

Il était une fois un petit dromadaire qui allait à une conférence. Et un monsieur répétait : « Le dromadaire a une bosse et le chameau a deux bosses. »
Mais au bout d’un moment, il s’énerva et tout le monde le traita de « sale chameau » !
Raphaël B

Guillaume Apollinaire (1880-1918)

  • Un oiseau chante par Mathieu Gouriou

Un garçon à la guerre pense à sa femme. Un oiseau apparaît. Il lui sauve la vie plusieurs fois. Et le garçon est content. J’ai aimé.
Lucas

Robert Desnos (1900-1945)

  • Dans un petit bateau par Charlotte Cambon (La Poudrière)

Ce sont deux personnes qui veulent partir en vacances, vers une autre forêt. Leur bateau est une coque de noix. Pendant le voyage, ils font les pitres. Et ils commencent à bien s’entendre. Puis une pluie arrive. Ensuite,ils dorment abrités sous leur bateau. Ils partent au réveil ensemble dans leur petit bateau. FIN. C’était chouette !
Noam

Ça parle d’un homme et d’une femme dans un petit bateau. L’homme perd son chapeau dans les arbres. Puis ensuite, ils tombent dans le bateau qui était secoué qu’il y avait de l’orage. Et à la fin ils sont devenus amoureux. Ça m’a beaucoup plu.
Lois

Il était une fois un petit matelot qui se promenait dans une barque avec une fille. A cause du vent et d’un orage, le petit matelot perdit son chapeau. Pendant une nuit avec des étoiles, ils dormirent tous les deux.
Maxence

C’est un petit garçon qui est dans son petit bateau. Une fille arrive et monte dans le bateau. Le garçon pagaye ensuite il est en train de pêcher. Puis son chapeau s’agrippe à un arbre. Alors il donne sa casquette à la fille qui lui fait un bonnet en tricot.
Noah

Dans un petit bateau, il y avait un homme et une femme qui se promenaient. Mais ils ne s’aimaient pas. Il commençait à pleuvoir, alors ils se sont mis sous le bateau ça les rapprochés. Ils repartirent et ils s’embrassèrent en se cachant derrière un bonnet.
Sevan

  • Paris par Justine Vuylsteker (ESAAT)

Il y avait un homme qui marchait dans la rue. Et aussi il avait une canne. Il entendait des pas. Ensuite il s’est assis sur un banc, et il entendait des bruits bizarres.
Rafaël SC

Publié dans Année 2017-2018, Ecole et cinéma | Commentaires fermés sur Nos textes sur « En sortant de l’école »

La fête du court-métrage 2018

A l’occasion de la fête du court-métrage, nous avons visionné mardi 20 mars 4 court-métrages du programme « Drôles d’inventions ! ».
– Les 3 inventeurs (1979) – film d’animation
– Contre temps (2012) – dessin animé
– Le voyage dans la Lune (1902) – film de fiction
– Mr. Hublot (2013) – film d’animation (technique 3D)

Pour plus d’informations, cliquer ici : P5_Drôles d’inventions

 

 

Dans ce programme, Les trois inventeurs de Michel Ocelot restent sur Terre, mais imaginent un monde fabuleux et perfectionné, tout en dentelles et mécanismes d’horlogerie, qui rendent la vie plus légère et plus belle. A l’inverse, dans Le voyage dans la Lune, la fusée du professeur Barbenfouillis perfore la Lune en atterrissant, symbole d’une conquête violente. L’exploration lunaire se termine par une guerre et la capture d’un autochtone.

Les films Contre temps et Mr Hublot se déroulent dans un monde métamorphosé et détruit par l’impact des hommes sur la nature. D’un côté, l’eau a tout envahi, a noyé les villes et les rêves ; de l’autre, tout est inhumain, gris, métallique, pollué, pas un arbre ni un oiseau pour égayer la vie…

Après avoir débattu sur ces films, nous en avons profité pour faire un petit historique du cinéma. Pour le découvrir, cliquer ici : frise histoire du cinéma

Publié dans Année 2017-2018, Ecole et cinéma, Non classé | Commentaires fermés sur La fête du court-métrage 2018

L’homme qui rétrécit – notre deuxième film

 

Film de Jack Arnold – Film fantastique et science fiction – 1 h 21 min – 1957

Avec Grant Williams, Randy Stuart, April Kent

 

Après avoir été exposé à une étrange nappe de brouillard lors d’une escapade nautique, un homme constate avec effroi qu’il commence à rétrécir. Attisant la curiosité des médecins et des médias, il doit également affronter les désagréments du quotidien…  Sa taille diminue à tel point qu’il devient la proie de son chat, et se trouve emprisonné par mégarde dans sa propre cave. Devenu vulnérable, il va devoir affronter des dangers insoupçonnés dans un environnement familier devenu hostile…

Les personnages : Scott, Louise sa femme, Charles son frère, Clarice, le chat Kitty, l’araignée

Certains élèves ont aimé :
– le film en noir et blanc,
– le suspens, à différents moments du film,
– Scott qui est intelligent et trouve de nombreuses astuces pour survivre,
– le sens de l’humour de Scott,
– le chat,
– la maison de poupée dans laquelle vit Scott,
– le nouvel abri de Scott dans la cave, qui est une boîte d’allumettes,
– l’inondation dans la cave,
– l’araignée,
– le fait qu’il y a souvent de l’espoir, mais……

Certains élèves n’ont pas aimé :
– le film en noir et blanc,
– quand Scott « craque », et qu’il devient fou et méchant,
– quand Scott perd son alliance, et qu’il se rend compte qu’il continue de rétrécir,
– quand il délaisse sa nouvelle amie Clarice, dès qu’il s’aperçoit qu’il rétrécit à nouveau,
– quand Louise croit que Scott est mort,
– la scène avec l’araignée,
– le sang que l’on voit dans les scènes de lutte avec le chat et l’araignée,
– la « bouche » de l’araignée,
– la fin, car ça ne se termine pas bien !
Alors, beaucoup aimeraient qu’il y ait une suite…

Publié dans Année 2017-2018, Ecole et cinéma | Commentaires fermés sur L’homme qui rétrécit – notre deuxième film

Le making of de Blancs comme neige

Le making of est maintenant bouclé !

Et notre dvd est bien parti samedi matin par La Poste, comme prévu, pour participer au concours « Lire et écrire des images ». Il n’y a plus qu’à attendre pour savoir si nous serons sélectionnés… ou pas.

 

Publié dans Année 2017-2018, Films d'animation | Commentaires fermés sur Le making of de Blancs comme neige

Notre premier défi techno

Voici notre premier défi techno.

Il fallait fabriquer, par équipe de trois ou quatre, une construction la plus haute possible, qui n’était en contact qu’avec le sol.
Les matériaux acceptés étaient des cure-dents, du scotch et de la pâte à modeler (en quantité limitée).

Quelques exemples de nos « tours » :

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

Le compte rendu complet de ce défi est ici : tatex1 encore plus haut cr ce2 cm1 cantelauze

 

Publié dans Année 2017-2018, Nos défis technos | Commentaires fermés sur Notre premier défi techno

Blancs comme neige !

Ça y est ! Le film est enfin terminé ! Le voici. Bon visionnage ! 🙂

Le film

Et voici la version définitive du storyboard : storyboard de blancs comme neige v3

Le making-of

1- la création du storyboard

2- les décors et personnages

3- les prises de vues

4- le son et le montage

 

Publié dans Année 2017-2018, Films d'animation | Commentaires fermés sur Blancs comme neige !

Le journal de bord de notre classe lecture

Pendant notre classe lecture, à chaque pause, Christian a interviewé tous les élèves, un à un. C’est une compilation de toutes ces interviews qui composent le journal de notre classe lecture à Rieux. Les élèves en ont eu tous un exemplaire noir et blanc.
Pour le voir en couleurs, cliquer ici -> Journal de bord classe lecture Rieux

Passez de très belles fêtes !

 

 

Publié dans Année 2017-2018, classe lecture | Commentaires fermés sur Le journal de bord de notre classe lecture

Les photos de la classe découverte sont prêtes !

Ainsi que toutes les photos depuis le début de l’année : visite à la médiathèque de l’exposition sur l’école, quoi de neuf, cross, petits films avec william, making-of de notre film d’animation, rencontre avec Rémi  Courgeon, et notre premier défi techno.

Si vous les voulez pour les vacances, vous pouvez apporter une clé usb avec 2G0 libres, dès mardi.

 

Publié dans Année 2017-2018, classe lecture | Commentaires fermés sur Les photos de la classe découverte sont prêtes !