Concert du printemps

Nous avions dû reporter une première fois notre traditionnel concert des aînés à cause d’une météo défavorable.
Hier, nous avons appris le désistement des deux maisons de retraite locales, nous avons choisi de maintenir la représentation aujourd’hui et d’y convier les aînés de la commune et les familles, le public est venu en nombre.

Ce concert du printemps a été très apprécié par tous. Bravo aux élèves des chorales de cycle 1 (GS), cycle 2 (CP-CE1) et CE2-CM1-CM2 pour leur prestation et bravo et merci à Mme MONTERO de toujours mener avec autant de brio nos chorales. Merci aussi à nos accompagnateurs.

 

Cliquez sur les liens ci-dessous pour écouter les chansons présentées (la mise en mémoire tampon peut durer quelques instants), reconnaîtrez-vous les chorales ?

https://ahp.li/6f394343351eb1f0cb17.wav

https://ahp.li/110c952d5313c913cc59.wav

https://ahp.li/af12e11bdbf5bce168b3.wav

https://ahp.li/823a1df972b023357916.wav

https://ahp.li/fb04c55040555fc5bb08.wav

https://ahp.li/791d28d99ec0d1ad6624.wav

https://ahp.li/3bf98908962dfb855f7d.wav

https://ahp.li/0c6b6d6bfffae7f98ccf.wav 

https://ahp.li/745533f7caf9c9caeb16.wav 

https://ahp.li/5d502bbd55333a3b929d.wav

Et merci à la Municipalité qui a offert un goûter à tous ensuite.

 

Chorales

 

Les chorales d’école ont repris leur activité, toujours sous la direction de notre chef de chœur, Madame Montero.
Aujourd’hui, nos reporters ont réussi à suivre les premières répétitions des CE2, CM1 et CM2.

Vous reconnaîtrez sûrement cette chanson :

https://ahp.li/b6839560f268900e9858.wav

(cliquez sur le lien)

Mais en connaissez-vous la véritable origine ?

Nous attendons vos réponses sur ce blog !

 

 

C’était bien

C’était tout juste après la guerre,
Dans un petit bal qu’avait souffert.
Sur une piste de misère,
Y’en avait deux, à découvert.
Parmi les gravats ils dansaient
Dans ce petit bal qui s’appelait…
Qui s’appelait… qui s’appelait… qui s’appelait…

REFRAIN:
Non je ne me souviens plus du nom du bal perdu.
Ce dont je me souviens ce sont ces amoureux
Qui ne regardait rien autour d’eux.
Y’avait tant d’insouciance
Dans leurs gestes émus,
Alors quelle importance
Le nom du bal perdu?
Non je ne me souviens plus du nom du bal perdu.
Ce dont je me souviens c’est qu’ils étaient heureux
Les yeux au fond des yeux.
Et c’était bien… Et c’était bien…

Ils buvaient dans le même verre,
Toujours sans se quitter des yeux.
Ils faisaient la même prière,
D’être toujours, toujours heureux.
Parmi les gravats ils souriaient
Dans ce petit bal qui s’appelait…
Qui s’appelait… qui s’appelait… qui s’appelait…

REFRAIN

Et puis quand l’accordéoniste
S’est arrêté, ils sont partis.
Le soir tombait dessus la piste,
Sur les gravats et sur ma vie.
Il était redevenu tout triste
Ce petit bal qui s’appelait,
Qui s’appelait… qui s’appelait… qui s’appelait…

Non je ne me souviens plus du nom du bal perdu.
Ce dont je me souviens ce sont ces amoureux
Qui ne regardaient rien autour d’eux.
Y’avait tant de lumière,
Avec eux dans la rue,
Alors la belle affaire
Le nom du bal perdu.
Non je ne me souviens plus du nom du bal perdu.
Ce dont je me souviens c’est qu’on était heureux
Les yeux au fond des yeux.
Et c’était bien… Et c’était bien.

Bourvil, 1961

 

Noël chanté par Claude François

 

 

Cloclo comme on le surnomme est devenu depuis sa mort en 1978 une légende de la chanson française populaire des années 60/70. C’est avec les titres « Belles, belles, belles » et « Si j’avais un marteau » qu’il se fait connaître du public. En 1966, l’apparition des Claudettes déchaine les foules pendant les concerts. En 1974, le titre « Le téléphone pleure » est écoulé à plus d’un million d’exemplaires, Claude François est une star mondialement connue et ses titres sont repris en anglais. Depuis ses débuts, Cloclo aurait vendu près de 80 millions d’albums et les titres « Alexandrie alexandra », « Le lundi au soleil » et « Cette année là » font toujours partie des chansons préférées des français.