Vélodingues

 

Le vélo clown

Il roule à fond sous le chapiteau
Avec son nez rouge rigolo
Les autres artistes il les embête
En venant jouer de la trompette
Il s’emmêle les rayons
Et fait chanter son klaxon
Et sur la piste il tourne en rond
Avec un chien sur son guidon
Dans tout ça le plus important
C’est qu’il fait rire les enfants

Mélyne

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo toujours beau

Mon vélo s’appelle Paco,
Il est toujours beau.

Il a trois animaux :
Un oiseau, un chiot et un agneau.

Tous les quatre ont un grand château,
Paco est comme un lionceau.

Les animaux
Sont beaux comme Paco.

Paco est tellement beau
Qu’il fait écrouler le château.

Malgré ses défauts,
Il reste toujours beau !

Carlène

 

 

 

 

 

 

Le méchant vélo

Il insulte tout le monde,
Jusqu’au bout du monde.
Pas très gentil,
Parfois il fait le papi
Car il se moque des gentils.
Même une fois,
Il a cassé la pipe
À un élève qui faisait de la musique classique.

Lana

 

 

 

 

 

Le vélo sauvage

Le vélo sauvage
S’appelle l’indomptable
Le vélo sauvage
Est tout le temps redoutable

Avec ses plumes sur le dos
Avec ses oreilles de tigre
Avec sa queue de panthère
C’est le meilleur vélo sauvage

Je suis un vélo
Le vélo sauvage

Élea

 

 

 

 

 

Le vélo footballeur

Le vélo footballeur mange des glucides
Pour être plus rapide
Il mange du pois
Pour prendre du poids
Il mange du porc
Pour être le plus fort
Voilà le vélo footballeur
Sans manger de beurre
Il gagner le match
Avec ses scratchs

Samuel

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo relaxant

Je suis le vélo relaxant
Je peux porter un éléphant
Tout le monde peut dormir sur moi
Pendant des mois

Je me balade partout
Pour tout
Je ne suis pas seul
Parce que j’ai un fauteuil

Quand je roule sur des cailloux
J’ai l’impression qu’ils sont tout doux

Manon

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo quokka

Je suis le vélo quokka.
J’aime le coca
Et le fanta
Surtout le chocolat
J’aime aussi les paillettes
Et manger des coquillettes
Mon ami est le vélo chat
Ma couleur préférée est le magenta
Et j’adore le vélo Père Noël
Il me donne des ailes

Alice L.

 

Vélodingues

 

 

 

 

Le vélo gameur

Le vélo c’est rigolo
On pédale pour arriver on haut
Pour gagner le gros lot

Mon vélo est comme une nintendo
Je le commande avec mon joystick
C’est fantastique

Il possède une commande vocale
Il fait tout ce que je lui demande
J’ai même un record
Il est unique au monde

Tiago

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo surnom

Le vélo surnom
A plein de noms
Chaque jour il change de nom
Le lundi
C’est Lili
Le mardi
C’est Mélanie
Le mercredi
C’est Émilie
Le jeudi
C’est Coralie
Le vendredi
C’est Charlie
Le samedi
C’est Virginie
Le dimanche
C’est Pervenche

Alice J.

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo nuage

Je vole dans le ciel
Et mon meilleur ami est le soleil
Quand je me réveille
Tout le monde s’éveille
Les parents
Les enfants
Les grands-parents
Sont très contents
Je suis un nuage
Et mon meilleur ami et moi
Jouons à cache-cache dans le ciel

Émilie

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo oiseau
Volait toujours plus haut
Il faisait toujours ce qu’il faut
Mais il faisait beaucoup dodo

Avec tous les efforts qu’il faisait
Il jouait toute la journée
Sur les chemins ferrés
Puis il a crevé
La roue était toute dégonflée
Et il l’a réparée 

Élise

 

 

 

 

 

 

Le vélo facteur

Le vélo facteur
Se réveille toujours à l’heure
Il distribue des enveloppes
En dansant le hip-hop
De bonne humeur
Il ne lui manque jamais un quart d’heure
Pour aller rejoindre les autres facteurs
Il n’oublie jamais personne
Et il se met toujours en ON
Il n’est jamais en OFF
Même si parfois il dort un peu
Chut !

Rayhana

 

 

 

 

Vélodingues

 

 

Le vélo chinois

Je suis le vélo chinois
En Chine je suis le roi
Les nouilles et moi
Ça marche quelquefois
Avec mon guidon en forme de baguette
Les promenades sont super chouettes
Mes pédales ressemblent à des nems
Je roule au soleil levant
J’en suis loin pour l’instant
Mais je pédalerai jusqu’à demain
Pour arriver à Pékin

Camille

 

 

 

 

 

 

Le vélo cascade

Le vélo cascade fait toujours des cascades
Bien plus qu’un quad

Rien ne l’arrête
Montagnes, routes, trottoirs, crêtes …

En été il adore sauter les bosses
C’est pour ça qu’il est toujours au terrain de cross

Et un jour patatras
Toujours maladroit
Il a foncé tout droit
Il a été fou de faire ça

Nora

 

 

 

 

 

 

Le vélo ballon

Le vélo ballon est tout en caoutchouc
Il prend des coups de crampons
Il joue comme un fou
Un jour il a même pris des clous

Le vélo ballon tout dégonflé
En a assez d’être lancé
Etre tapé, décanillé, déchiré

Enfin le match est terminé je suis sauvé
Maintenant avec des bleus j’ai mal partout
Sur les genoux, la tête, le ventre, le dos, le cou
Je me dégonflerai

Paul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo voyageur

Je voyage de pays en pays
Je suis déjà allé en Australie
Et aussi au Chili,
Ou encore en Italie.

Mais pas seulement là-bas.
Je suis allé au Pays-bas
Et au Canada,
Ou encore au Ghana.

Je voyage de continent en continent,
De mer en mer,
D’océan en océan.
Je fais le tour de la Terre

De la Grande Muraille de Chine aux pyramides du Caire,
En passant par la Corée,
Bientôt je traverserai tout l’Univers
Et je me retrouverai dans la Voie lactée.

Élora

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo bateau

Le vélo bateau
Navigue sur l’eau
Traverse des mers
Arrive au désert
Sur le sable chaud
Rencontre des oiseaux
Qui le mènent en hiver
Sur la terre
Le froid le guide
Avec le vent entrant
Retourne à les mer
Avec une étoile de mer

Évanne

 

Vélodingues

 

 

 

 

 

Le vélo Père Noël

Oh ! Oh !
Je distribue les cadeaux
J’adore les carottes
J’en ai toujours dans ma hotte

Je suis vêtu de rouge et de blanc
Pour plaire aux enfants
Avec mon moteur d’enfer
Pas besoin de cerf

Oh ! Oh !
Je distribue les cadeaux
J’entre par la cheminée
Et les cadeaux sont distribués

Je suis le plus rapide
Et le plus beau des bolides
Pour satisfaire les enfants
Petits et grands

Maya


 

 

 

 

 

 

 

Le vélo chaton

Tout le monde me câline et me caresse
Et moi je ronronne
Je ne supporterais pas d’être en laisse
On me confond en disant que je suis une lionne
Tout le monde veut me monter dessus
Mais je suis encore petit
J’adore le thon avec les croquettes par-dessus
Je suis un vélo comme les autres mais en mini
Je suis le vélo chaton
Je ronronne comme un lion

Ninon

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo-chat

Miaou je suis le vélo-chat
J’ai beau faire miaou je suis toujours maladroit
Je n’aime pas l’eau mais j’aime le coca
Et j’aime aussi le soda
Je vais souvent acheter du coca
Pour aller le donner à mon ami le vélo quokka

Je veux participer à Kho-Lanta pour avoir du coca
Et j’ai un beau minois
J’adore le vélo-Père Noël parce que j’adore Noël

 Swann

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo fleuri

Avec mon vélo fleuri
J’ai décidé d’aller jusqu’à Paris
Car toutes ces belles fleurs me donnent beaucoup d’énergie
Je suis passé par Albi et Evry
Sur la route j’ai croisé plein de gens gentils
Lors d’une pause j’ai aperçu sur mon vélo fleuri une jolie pie
Arrivée à destination, épuisée,
Je me suis allongée sur mon lit
Et j’ai fait de merveilleux rêves
En repensant à tout ce trajet
Parcouru avec mon vélo fleuri

Mélissa

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo dodo

Je suis le vélo dodo
Je ne dors pas dans un berceau
Je n’arrive pas à rouler
Je suis fatigué
Je fais des kilomètres
Je préfère les millimètres
J’aimerais avoir un lit
Et hop endormi !

Liam

 

Expressions, sens propre, sens figuré

 

 

Maman dit à papa.
« Il fait un froid de canard ! »
Mais il n’y a même pas de canard

Le guépard
Attrape la gazelle les doigts dans le nez
Le guépard se cogne contre un arbre
Papa dit : « Il est tombé dans les pommes ! »
Mais il n’y a même pas de pommes

Il met son grain de sel
Mais on n’est même pas dans la cuisine
Et il ne mange même pas de sel

Maman m’a dit
Qu’un homme
Était tombé dans les pommes
Et je lui répondis
« Mais maman, il faisait quoi le monsieur avec les pommes ?
– Il les ramassait avec une échelle.
Ce monsieur devait avoir la tête dans les nuages … »
M’a-t-elle dit sous l’orage
« Dans les nuages ? Mais c’est très haut ! »
Lui ai-je répondu en mettant mon manteau

Alice J

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma mère m’a dit:
« Tu es la lune aujourd’hui.
– Dans la lune ?
Je ne suis pas sur la lune
Je suis dans la maison !
-Tu ne comprends rien
Je vais tomber dans les pommes!
– Excuse-moi maman
Mais je ne vois pas de pommes,
Et puis on n’a pas de pommiers.
-Tu m’énerves ! Du balai ! »

Swann

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous me copierez 200 fois :
Avoir une tête de linotte
Avoir une tête d’oiseau n’importe quoi
Cet oiseau me donne les chocottes
Pourquoi une tête et pas un corps, hein ?
« Maman ça veut dire quoi tête de linotte !
– Je suis occupée demande à ton parrain.
– Vous allez me le dire !
Je ne suis pas idiote.
– Ça suffit arrête de faire ta tête de mule !
– Mais je n’ai ni une tête d’âne ni de linotte !

Ninon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Papa a dit « Je donne ma langue au chat ! »
Mais on n’a pas de chat
À la place
On a un âne têtu comme une mule
Aujourd’hui papa a le moral dans les chaussettes
Donc je vais me faire voir chez les grecs
Mais maman ne me raconte que des salades

Chahine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Papa, on peut faire de la peinture ?
– Non, je vais m’occuper des fleurs
– Mais tu le fais tout le temps ! »
Je vais voir maman
« Que fait ton père ?
– Il est au jardin
Il a vraiment la main verte
– Mais non, il ne veut pas faire la peinture !
-Bon je travaille, du balai !
– Mais je viens de laver la maison ! »

Liam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma cousine s’appelle Ursule
Elle a 15 ans elle est coquette
Elle met toujours le même pull
Pour les jours de fête
Même si je lui répète
Que ce pull est ridicule
Elle n’en fait qu’à sa tête   
Elle est têtue comme une mule

Alice L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si un poisson rouge avait une mémoire d’éléphant ?

Avoir une mémoire de poisson rouge
C’est sans cesse creuser avec sa gourge
Sous le sable de la mer rouge
Pour que les pensées se bougent

Creuser si énergiquement
Que les souvenirs rejaillissent abondamment
Creuser si bien que son amnésie disparaît progressivement
Laissant place à une mémoire d’éléphant.

Manon

 

 

 

 

 

 

 

 

Le coup de foudre

« Papa aujourd’hui, il y avait une nouvelle fille
Et elle et moi nous sommes tombés amoureux.
– Mon fils, aujourd’hui tu as eu un coup de foudre.
– Mais non papa, aujourd’hui il a fait beau,
Il n’y a pas eu la foudre.
– Ah … Tu ne connais pas l’expression « le coup de foudre » ?
– Ah … Non, je ne connais pas, mais ça veut dire quoi « le coup de foudre » ?
– Ça veut dire que quand tu trouves une fille très jolie
Mais que tu ne la connais pas, tu tombes amoureux.
– Merci papa ; maintenant je le saurai. »

Mélissa

 

 

 

 

 

Fables

 

 

 

Les mouches déclarent la guerre au caméléon.

Les mouches se baladaient
Quand elles croisèrent Léon
Léon le caméléon
Qui les effrayait

Léon est très gourmand
Il veut tout le temps les manger
Les mouches aimeraient le frapper
Mais il est grand comme un bâtiment

La chef des mouches réfléchit
« On ne peut pas le mettre au tapis
Il utilise sa langue comme un sortilège
Nous devons lui tendre un piège ! »

Elles fabriquent une fausse mouche en excrément
Le caméléon la voit puis la mange
Il fait des grimaces bizarrement
Il n’est pas aux anges

Léon pense qu’il n’aime plus les mouches
Il se dit : « plus jamais je ne les touche ! » 

Les mouches, ravies,
Ne craignent plus cet ennemi
La ruse a eu raison de son appétit.

Manon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chat et le chien

Le chat paisiblement dormait toute la journée
Pendant que le chien dormait
Il avait chassé rats et souris
Maintenant il profitait de la journée

Le chien se mit à jouer avec sa balle
Qu’il fit bondir sur le chat dormeur
Mais son jeu s’arrêta non sans mal
Car le chat se réveilla de mauvaise humeur

« Chien je t’avais averti
Il ne faut pas réveiller le chat qui dort
Sinon je griffe et je mords ! »
Ce que fit le chat
Le chien, penaud, s’enfuit.

Alice L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ornithorynque et le poisson

L’ornithorynque qui aimait l’eau
Alla pêcher
Soudain petit poisson.
En arrivant se moqua de lui
« Mon ami, savez-vous que vous n’êtes vraiment pas beau ! »
L’ornithorynque n’avait jamais été aussi surpris
« À qui parlez-vous ainsi, mon bon monsieur ?
– À vous, dit le poisson en pouffant. »
L’ornithorynque sentit la rage monter
Puis il eut une idée
« Poisson, si vous êtes si fort, si beau et courageux
Seriez-vous en mesure de respirer en surface ?
– Bien sûr !
– Alors je vous attends ! »
Petit poisson sortit de l’eau commença à agoniser    .
« Alors vous aussi vous devez aller en surface ! »
L’ornithorynque y arriva sans problème
« Souvenez-vous qu’il ne faut pas juger les gens sur leur apparence
À bon entendeur, salut ! »
Et il mangea ce poisson trop moqueur

Émilien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rat et le boulanger

Tous les matins
Le rat allait chez le boulanger
Et volait un peu de pain
Le boulanger remarqua qu’il lui manquait du pain.
Il était surpris
Mais le rat était déjà sorti
Le lendemain matin le rat revint
Mais cette fois
Il reçut un sac de farine sur la tête
Le boulanger l’avait surpris
Et l’avait attrapé
Mais le rat ne se laissa pas faire
Il gigota et mordit le boulanger
Qui l’attrapa en lui donnant un coup de balai sur la tête.
Alors il le mit en cage
Mais les grilles étaient trop larges
Le rat s’enfuit en emportant un bout de pain

Qui ne risque rien n’a rien

Rayhana

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’aigle et l’aigle royal

L’aigle pêchait des petits poissons
L’aigle royal se moquait de lui
Car il n’attrapait que des petits poissons
« Les pêcheurs sont là et ils pêchent des gros poissons ! »
L’aigle royal ne savait pas pêcher des petits poissons
Il dut partir alors qu’il aurait pu demander
À l’aigle de lui apprendre à pêcher des petits poissons

« L’aigle royal est parti
Pourtant les poissons sont là, même petits
Il n’a pas compris
Que l’important c’est de manger à sa faim. »

Mathias

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chat et le chien

Le chat reste dans sa maison
Dehors un chien très méchant
Aboie et l’attend
Le chien arrive à rentrer
Le chat sort dans le jardin
Le chien lui court après
Par méchanceté
Le chat ne fait que souffrir
C’est ça le pire
Le chat lui demande d’arrêter
Le chien ne l’écoute pas
Le chien est le pire ennemi du chat
Et le chat revient vite dans la maison
Pourvu que le chien ne l’attrape pas
Car tels sont chien et chat
Ne dit-on pas
« S’entendre comme chien et chat ? »

Paul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tigres

Dans la jungle, en Asie
Deux tigre se bagarrent
Pour Être le grand chef de Zackaria
Le premier bien orgueilleux
Ne pense qu’à lui
Il préfère faire mourir son peuple
Parce qu’il chasse pour lui tout seul
Il ne partage jamais
Le deuxième tigre veut sauver la tribu
Du chef tyrannique

Le combat commence
« Pourquoi fais-tu ça ? » dit le deuxième tigre
– Ha ha ha ! Je suis le chef tu dois m’obéir !
– Tu es orgueilleux, je te laisse partir.
– Rêve ! »
Mais le deuxième tigre gagne.
« Je ne vais pas te tuer
Pars, pars et ne reviens pas. »
Il devint chef

Samuel

 

 

Expressions, sens propre, sens figuré

 

 

 

Aujourd’hui ma soeur en fait tout un fromage
Elle dit qu’hier je n’ai pas rangé ma chambre
Juste parce qu’il y avait des dessins
Et pleins de papiers dans mon lit
Alors pour ne pas finir de ranger
Je lui fis mes yeux de merlan frit
Ma soeur dit
« Ne me fait pas ses yeux-là,
Cela ne marchera pas. »
Du coup je ne l’écoutais pas
Et je bouchais mes oreilles
« Tu es vraiment têtue comme une mule ! »
Elle voulait m’attraper
Et me presser comme un citron
Parce que je ne voulais pas lui obéir
Ma mère qui assistait à la scène
Faillit tomber dans les pommes
Mais elle se ressaisit
Fin de la partie

Rayhana

 

 

 

 

 

 

Maman a dit
Que mamie avait la main verte
Mais mamie
N’a pas la main verte mais la main beige

Aujourd’hui il fait un froid de canard
Mais le canard n’a pas froid !

Tatie est tombé dans les pommes
Elle a dû les écraser…

Ma soeur a un chat dans la gorge
Pourtant elle ne miaule pas

« Demain
J’ai du pain sur la planche.
– Papa demain
Tu vas découper
Du pain sur une planche ? »

Mélyne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’année dernière j’ai dit à ma mère
« Je vais aller à Sydney
Pour apprendre l’anglais
Les doigts dans le nez ! »

Quand le voyage s’est terminé
Et que je n’ai rien appris
Ma mère m’a dit étonnée
« Tu n’apprendras jamais l’anglais
Puisque tu parles avec
Les doigts dans le nez. »

Lana

 

 

 

 

 

 

 

 

Adèle est rapide comme l’éclair
Pour les bêtises spectaculaires
Mais lente comme un escargot
Pour les exos d’histoire-géo
Elle est têtue comme une mule
Pour les jeux qui la stimulent
Adèle devient rouge comme une tomate
Quand elle croise le célèbre acrobate
Elle bave comme une limace
Devant une montagne de glaces
Car elle a un appétit d’oiseau
Et ne mangera qu’un morceau

Émilie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Papa faisait du bricolage.
Il s’est énervé et a dit
« La moutarde me monte au nez !
Mais qu’est-ce qu’il dit ?
Il l’aime pas la moutarde
Et en plus on n’en a pas
« À table ! dit maman.
– Tant mieux, j’ai une faim de loup ! »
Dit papa.
Mais pourquoi dit-il ça ?
C’est pas un loup !
Maman arrive et me dit
« Chérie, ce ne sont que des expressions …
– Des expressions ?
C’est quand même bizarre, ces expressions … »

Sofia

 

 

 

 

Maman a dit que j’ai la tête en l’air
Pourtant je ne suis pas une montgolfière
Mais je peux parfois être dans la lune
Et c’est une véritable infortune
Mais ce n’est rien
Vous le savez bien
Le pire serait d’avoir un poil dans la main.
Et ne jamais donner un coup de main
En parlant d’envol
Je suis aussi un vrai moulin à paroles

Tiago

 

 

 

Expressions, sens propre, sens figuré

 

Je marche dans la nuit
Il était déjà minuit
Je me suis dit
Les carottes sont cuites
Il faisait un froid de canard
Je pense à mon manteau dans mon placard
Oh ! quel dommage, j’y pense un peu trop tard 
Mon voisin tombe à pic 
Me donne un manteau qui pique
Aïe ! Ouille ! Aïe ! Ça pique !
Il me dit en voiture Simone
Je conduis et toi tu klaxonnes
En arrivant devant votre mobile-home

Jason

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon père revenait il dit :
« Je me suis fait poser un lapin.
– Il s’appelle comment ton lapin mexicain ?
– Lutin, pantin, Quentin
– Je ne comprends rien ! »

Puis on passa à table
Je mangeais une grosse pizza.
Mon père dit
« Tu as les yeux plus gros que le ventre !
– Mais ils ont une taille normale mes yeux !
En plus je n’ai pas un petit ventre !
Papa, tu me raconte des salades ! »

Hier j’ai eu le coeur brisé
Mon chien est parti
Il y avait une porte cassée
C’était par là qu’il s’est enfui
Donc j’ai dit à mes parents
Que j’avais le coeur brisé
Mes parents ont appelé le docteur
Le docteur a dit que j’étais juste triste
Mes parents étaient rassurés
Ils m’ont dit
Que je leur avais fait une peur bleue
Pourtant leur peau était normale  

Élise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai entendu maman chanter
Papa est arrivé
Et m’a dit « Elle chante comme une casserole
– Mais elle n’est pas dans la cuisine ! »
Il était déjà parti

Maman est sortie
Je lui ai dit :
« Est-ce que que tu lavais une casserole ?
– Non, je chantais du Rock and Roll.
– Parce que papa a dit que tu chantais comme une casserole.
– Papa a dit ça ! La moutarde me monte au nez !
Je vais lui passer un savon !
– Mais papa vient juste de prendre sa douche ! »

Maya

 

 

 

 

 

 

 

 

Le maitre nous a dit :
« Vous me cassez les oreilles ! »
Je n’ai pas compris
Pourtant ses oreilles ne sont pas cassées

Le maitre a passé un savon à un élève car il a raconté des salades

Les élèves faisaient un travail
Ils n’y arrivaient pas
Le maitre leur a donné un coup de pouce

Dans l’après midi
Il fallait répondre à une devinette.
Mais moi j’ai donné ma langue au chat

Le soir même
Je devais aller à un rendez-vous
Mais cette personne ma posé un lapin

Carlène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon père me dit
« Tu as eu le coup de foudre
– Mais non la foudre
Ne m’a pas donné un coup !” »

Quand je donne ma langue au chat
Aie !
Mon chat au coin !
Il ma griffé la langue

Mes amis ne font que raconter que des salades
Pourtant ils sont omnivores
Je ne comprends pas

J’aime les histoires
Mais quand maman se plaint
Mon tonton
Dit « Ne fais pas toute une histoire ! »

Samuel

 

 

 

Fables

 

Le lion et le suricate

Aujourd’hui c’est une grande fête
Le lion va devenir le roi
Avec sa couronne sur la tête
Il fait le beau il fait la loi

Tous les animaux viennent le voir
Les éléphants, les gazelles et les guépards
Même le petit suricate
Qui se dresse sur ses pattes

Quand le lion voit les gazelles il saute de joie
Il donne sa couronne au suricate
Pour les chasser il court à toutes pattes
Le suricate en profite pour prendre et prend la place du roi

Quand le lion rentre de sa chasse
Le suricate qui le remplace lui dit « Qui va à la chasse perd sa place ! »
Le lion ne peut rien faire :
Il avait oublié que si sa couronne il enlevait
Tous ses pouvoirs il perdait

Mélyne

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lion et le mouton

Par un beau matin d’été
Un lion et un mouton s’amusaient
Le lion dit au mouton :
« Regarde l’île là-bas
On va y aller sans ponton ! »
Mais le mouton ne veut pas
« Bon tant pis j’y vais tout seul alors
Mais tu sais il y a beaucoup d’or. »
Le lion y alla à la nage
Quand il revint sur la plage
Il proposa au mouton
De lui donner un médaillon
Si le mouton acceptait
D’aller nager
« Qui ne risque rien n’a rien ! »
Le mouton le savait très bien
Mais il refusa de traverser
Il repartit très en colère
Contre ce grand mammifère

Ninon 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le perroquet et le renard

Le perroquet habitué à la chaleur
Se retrouva fort éprouvé
Quand de l’hiver ce fut l’heure
Le perroquet sur sa branche grelottait
Un renard arriva
« Je vois que tu as bien froid
Viens t’abriter chez moi ! »
Le perroquet méfiant d’abord refusa
Mais il avait tellement froid qu’il accepta
Le perroquet craignait que le renard ne le dévore
Mais le renard était très gentil
Et lui offrit tout le confort possible
Jusqu’à ce que le printemps arrive

L’habit ne fait pas le moine

Sofia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans une ferme des animaux vivaient
Il y en avait de toutes sortes
Une centaine ils étaient
Le plus des vieux des cochons était roi
Et avait tous les droits
Son passe-temps favori et de mépriser ses sujets
Les autres animaux qui le vénéraient autrefois
Car depuis peu leur roi s’amusait à voler
La ferme d’à côté
Pour pouvoir manger
Mais le roi étant égoïste gardait tout pour lui
Et ne partage point

Le taureau de la ferme d’à côté
Surprit un soir le roi
Il voulut le batailler
Le cochon se retrouvera seul contre tous
Et ce sont les autres qui l’ont méprisé
Après qu’il ait perdu le duel

Le cochon aurait dû montrer l’exemple
Et respecter ses sujets
Ils l’auraient peut-être aidé
Quand le taureau l’a menacé

Tiago

 

 

 

 

 

Le chat et la souris

La souris est bien embêtée
Le chat veut toujours l’attraper
Pas un moment de tranquillité
IL faut toujours le surveiller.

Mais un petit animal a la capacité
De se défendre s’il se montre rusé
La ruse de la souris est de s’allier
À un plus gros animal pour l’effrayer

La souris va voir le chat
Et lui dit : « Mon bon cher chat
Vous voulez faire de moi un bon repas
Il serait fort dommage de me manger sans tralala »
Suivez-moi
Dans cette maison en bois. »
Le chat se voit
Rempli de joie.

Le chat fier et la souris se présentèrent
À la niche en absence de son propriétaire
Au moment de la mettre à terre
Le chat fut surpris par l’entrée d’un Setter

Le chat effrayé ne reviendra plus jamais
La souris est enfin débarrassée

Il ne faut jamais mal considérer
Les plus petits souvent très rusés

Nora

Fables

 

Le lion et le lapin

Un matin
Le lion partit chasser
« J’ai envie de lapin,
Je vais vers les terriers … »
Il en voit un très loin
C’est un lapin 
Qui pleurait dans son coin

Le lion a pitié
Et décide de ne pas le manger
Il lui dit « Je veux juste jouer »
Le lapin est étonné
Mais le lion n’a pas menti
Et ils sont devenus amis

Il ne faut pas se fier aux apparences.

Élise

 

 

 

 

 

                                             

Le lapin et le tatou

Le tatou fatigué de creuser son trou,
Décida d’aller faire un tour.
Il vit dans une prairie
Un terrier joliment décoré.
Il décida de le garder pour lui.
Mais ce terrier avait déjà un propriétaire,
Un gentil lapin.

Le tatou sournois,
Décida de faire de ce terrier sa nouvelle maison.
Inventa qu’il était poursuivi par un renard
Et qu’il avait besoin d’un endroit pour se cacher.
Le lapin voulut l’aider,
L’invita chez lui pour se cacher.
Le tatou profita
Alors et le jeta dehors,
Ferma la porte.

Mais ce que le tatou ne savait pas
C’est que Lapin et Renard étaient amis
Depuis tout petit.
Lapin expliqua à Renard le méfait
Et lui proposa du tatou pour dîner…
Le renard n’eut aucun mal à entrer
Et fit du tatou son dîner.

Quand on veut quelque chose,
Il ne faut pas mentir
Pour l’obtenir,
Il faut travailler.

Lana

 

 

 

 

 

 

 

Le chat et le lézard

L’hiver terminé
Le lézard voulut profiter
Des premiers rayons de soleil
Il alla sur un rocher
Pour bronzer
Mais le chat guettait
Le lézard
Un peu plus tard
Quand il eut bien bronzé
Voulut rentrer.
Mais il oublia la prudence
Et le chat tenta sa chance
Il sauta sur le lézard
Et le croqua sans hasard

Prudence est mère de sureté

Émilie

 

 

 

 

 

La souris et le chat

Une souris qui grignotait
Vit le chat très affamé
La souris pris peur et s’enfuit
Et sauta vite sur le lit

A son tour le chat bondit
Elle se cache dans l’oreiller
Et le chat est très énervé.
Il retourne l’oreiller
Mais ne peut l’attraper.

Sa maîtresse se met à crier
Et jette le chat dehors
La souris, tranquille, s’endort

Le plus petit est parfois le plus malin

Maya