Vélodingues

 

Le vélo amoureux

Ou la la ! J’ai les roues toutes flagada
Et la cervelle en chocolat !

J’ai trébuché sur un rocher.
À cause d’elle je suis tombé,
Mes yeux sont fixés, je suis collé !

Sans m’en rendre compte,
Mes pédales étaient absorbées
Par une telle beauté !

Si je pouvais lui parler
Je serais terrorisé !
De parler à cette … À cette beauté.

Mes pédales ont accéléré,
Elles ont été contrôlées
Avec elle : cette magnifique beauté …

Maé

 

 

 

 

 

 

Le vélo émotionnel

Quand je pars faire une course
Je suis heureux
Comme un vélo-amoureux

Quand on me dépasse
Je suis énervé
Comme un vélo-soupe au lait

Quand je suis premier :
Je suis tellement fou
Que mon coeur fait boom-boom

Bref, je suis un vélo-émotionnel
Je cours comme une gazelle
Dès que la course est terminée
Je ramène le trophée

Le vélo-émotionnel
Lui il sera éternel

Nathan

 

 

 

 

 

J’ai un vélo
Qui est très
Qui est très beau !
Je vais partout

Sur ses deux roues
Je fais un tour de vélo
Avec mon ami Léo
Ensemble nous faisons
Des balades
Et de la rigolade …

Je ne vais pas m’enfermer
Car je veux sentir la liberté
La liberté de m’envoler
Sur les champs ensoleillés

Tomas

 

 

 

 

 

 

Le vélo paresseux

Dans la journée ce qui me plaît
C’est regarder oiseaux et papillons
Du haut de mon joli balcon le guidon
Dos à la route de Cépét

Pour finir toujours premier
Le vélo flèche file
Oh là ! Moi je reste immobile
Premier à ne pas bouger !                        

Pourquoi rouler, se salir et se fatiguer
Ici c’est le soleil et la lune qui défilent
Mes roues propres ne bougent pas d’un fil
Du lever du jour à la nuit étoilée

Je suis le vélo paresseux
Et pour ceux
Qui n’en croient pas leurs yeux
Je suis le vélo le plus chanceux .

Léa

 

 

Contribution aux « Vélodingues » d’Andrée Clair et jacques Carelman

 

 

 

Vélodingues

 

Le vélo peintre

Quand je sors de ma maison
J’ai la peinture dans des seaux
À l’arrière de mon vélo

Je pars dans la rue rejoindre mes amies
On peint ensemble
Et on gagne des prix

Avec les amis
On peint des tableaux
Et des vélos

Matilde

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo architecte

Je suis le vélo architecte
Je fais un pont sur la rivière
En m’aidant de mon équerre
Je trace des plans
En direction pour le Moyen-Orient
Je fabrique des nids d’oiseaux
Pour qu’ils rêvent bord de l’eau
Quant aux maisons
Elles sont parfaites comme le patron

Le vélo architecte
Il fabrique tout
Partout

Clément

 

 

 

 

 

Le vélo éclair

Je suis le vélo éclair
Je fais trembler la terre
Je file comme la lumière
Je fais des éclairs
Je foudroie la terre
Avec mon pouvoir éclair
Je me sens tout puissant, éblouissant et géant
Je frôle les feuillages
M’envole dans les nuages
Et pars pour un long voyage

Je suis le vélo éclair
Je suis le vélo le plus fier
Je roule et m’envole vers d’autres frontières.

Ethan

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo insecte                                                        

Je suis un vélo tout petit
Je ressemble à une fourmi
Mais il n’y a que moi qui me trouve tout petit
Car en fait je fais la taille d’un vélo

Quand je roule dans le jardin
Il fait très froid
J’ai l’impression d’être un nain
Mangé par un chat

Ah la la, j’en ai assez d’être enfermé
Dans le jardin
Quand je joue avec le chat,
Il me pousse dans le sapin
Aïe aïe aïe ! Ça me picote
J’ai ma roue arrière qui gigote
Mais qu’est-ce-que je peux y faire
De toute façon je suis tout petit
Et je ressemble à une fourmi

Lucas

 

 

Contribution aux « Vélodingues » d’Andrée Clair et jacques Carelman

 

 

35 kilos d’espoir

 

 

Je m’appelle Lucas, j’ai 9 ans et je pèse 27 kilos.
J’aime bien le football, le basketball et le tennis.
Je n’aime pas trop les mathématiques car j’ai un peu de mal à tout calculer parce que quand on me pose une autre question, ma tête mélange les deux questions et du coup je n’y arrive plus. Voilà pourquoi je préfère le français mais ça ne veut pas dire que je n’aime pas l’école. Je préfère quand même le français car le français est plus facile pour moi.
Je joue aussi avec mon copain dehors. Pendant les vacances, on fait une chasse aux hérissons (nous ne leur faisons pas de mal).
Je vais au japon chaque été, je m’y amuse vraiment bien. Nous mangeons des sushis au restaurant, nous allons au parc et mes frères et moi allons â l’école.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Tomas, j’ai 9 ans et je pèse 37 kilos. Ma vie est très bonne, en classe aussi. Je préfère faire du sport. J’aime lire et écrire.
J’aime bien le Portugal, mon pays d’origine.
J’aime beaucoup l’école et les amis, les maîtres et les maîtresses de l’école. Mes amis aussi sont très gentils.
J’aime aussi beaucoup faire du sport, du foot, la pétanque, etc.

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Raphaël, j’ai 9 ans et je pèse 30 kilos. Ma vie se déroule bien. Je vais chez ma mamie ; elle et moi nous jouons au foot. Nous cueillons les champignons. Je vais à l’école de Cépet. Je suis en CM1 cette année et j’adore mes copains. Nous jouons bien ensemble.
J’aime les calculs et l’orthographe. J’adore jouer aux jeux de société et les chats sont mes animaux préférés.  

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Liam, j’ai 9 ans et je pèse 31 kilos.
J’aime le foot.
À l’école, ma matière préférée est le sport.
J’ai deux frères, un plus âgé que moi et un plus petit. Je suis né le 9 février 2010. Mes maîtres s’appellent Thierry Schiavi et Geoffrey Tan. Mon animal préféré est le guépard. J’habite dans un quartier près de l’école avec plein de copains de ma classe. J’ai des lunettes et je suis un garçon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Loris, je pèse 27,3 kilos et j’ai 9 ans. J’aime bien l’école. J’aime aussi les loisirs parce qu’il y a ce qu’il faut pour s’amuser. J’aime toutes les matières de l’école. En CE2 à Ribambelle, c’était super bien, on a bien rigolé. J’ai des super amis. J’aime bien écrire. Mes maîtres sont très gentils, ils s’appellent M. Schiavi et M. Tan.
Je fais du sport : du foot et du judo.
Voilà, c’est ma vie actuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Mila, je pèse 28 kilos et j’ai 8 ans et demi.
J’adore l’école parce qu’on apprend plein de choses. Mais il y a des matières que je n’aime pas beaucoup : les maths et la géométrie. J’aime aussi le self. Les matières que je préfère sont l’art plastique et le français. Mes amis sont Matilde, Léna, Maelys, Anaé, Elise, Louna, Léa, Melissa et Maé.
J’ai une grande sœur qui s’appelle Carla, un petit frère qui s’appelle Marius, une maman qui s’appelle Myriam, un papa qui s’appelle David, un chien qui s’appelle Harlow, une mamie qui s’appelle Suzanne, un papi qui s’appelle Michel, une autre mamie qui s’appelle Yvonne et un autre papi qui s’appelle Gilbert.
J’aime beaucoup la fête foraine. Mes manèges préférés sont le Terminator, les auto tampons et le tagada. Je vois beaucoup mes cousines en ce moment : Maïly qui a 12 ans et Paola qui a 8 ans.
J’habite à Cépet.

 

 

 

 

 

Je m’ appelle Csabi, j’ai 9 ans et je pèse 28 kilos.
J’adore l’école ; à l’école j’aime surtout les maths et je n’aime pas trop la grammaire. J’ai deux maîtres, Monsieur Schiavi le directeur et Monsieur Tan.
Je n’aime pas la grammaire parce que j’ai du mal à apprendre les leçons.
J’ai deux sœurs, la plus grande s’appelle Lili, elle fait du volley-ball à Grenade et ma sœur Margo fait de la danse à Cépet. Moi je fais de la boxe française. J’aime beaucoup ça car on apprend en faisant des jeux.

 

 

 

Pistes d’écriture d’après 35 kilos d’espoir.

35 kilos d’espoir

 

Je m’appelle Anaé, j’ai 9 ans et je pèse 29 kilos. J’aime bien l’école. J’adore la géométrie, les calculs, etc. Cette année, je suis avec le directeur et Monsieur Tan, ça se passe plutôt bien avec eux.
Pour les devoirs, ça se passe plutôt bien, mais des fois ça se passe vraiment vraiment très mal, je hurle à la maison. Et ça, ça ne va pas du tout.

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Clément, j’ai 9 ans et je pèse 35 kilos.
On ne peut pas dire que je n’aime pas l’école, on ne peut pas dire que j’adore, enfin ça dépend quelle matière. Ce que je préfère c’est l’histoire, j’aime aussi les calculs et le sport. Cette année je suis en CM1 avec le directeur. On va faire un cycle pétanque, peut être un cycle vélo, peut-être une classe découverte.
On a un vidéoprojecteur pour le travail. Il y a un bon self et une belle garderie. Tout ce qu’il faut.
En classe je suis devant le tableau, ce qui est pratique, à côté du bureau du maître. On va faire un concours de maths (et peut être gagner une coupe !).
J’ai pas mal d’amis. On fait du sport avec les CM2 le mardi et le vendredi c’est pétanque. On a quatre récréation, on court, on joue, on parle de plein de trucs …
À la maison, les devoirs ça se passe bien. J’ai deux entraînements de basket, ça se passe bien aussi. Voilà, je me sens bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Maé, j’ai 9 ans et je pèse 29 kilos. Je suis en CM1.
J’adore l’école, mais je hais les calculs parce que ça m’énerve car je n’ai pas de mémoire. Quand je suis dans la cour de récréation, j’aime bien, car il y a mes copains et mes copines. Mes loisirs sont : l’équitation au club hippique de la forêt à Vacquiers dans le groupe des galops 3 et 4, mais la chose qui pose problème, c’est que j’ai passé l’audition du Conservatoire de danse de Toulouse mais je suis en liste d’attente. Et à côté il y a le Football à Bruguières, j’aime les deux et comme ma mère dit « Tu ne peux pas tout faire ! », car j’ai déjà la danse et le chant avec ma mère le dimanche.
J’ai deux frères : Florian et Erwan, des adolescents, je les aime beaucoup et je regarde beaucoup de films avec eux. J’ai un chien, Louky, un husky sibérien, un chien de traineau.
Quand je serai grande, j’aimerais travailler dans le domaine animalier. J’adore les animaux !

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Léna, j’ai 9 ans et je pèse 27 kilos. J’habite et je suis à l’école de Cépet. Moi j’aime bien l’école parce que j’ai des amis et deux maîtres plutôt sympas. À la maison ça se passe plutôt bien, je fais mes devoirs et après je monte dans la chambre de ma sœur pour jouer avec elle ou je reste avec mes parents. Le weekend, je regarde un peu la télé le matin, après on vient souvent toquer chez moi et soit j’y vais, soit je dis que je n’ai pas envie et je reste chez moi. Moi quand je serais grande je voudrais être une aide-ménagère.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Matilde, j’ai 9 ans et je pèse 23,4 kilos. J’adore l’école car il y a les amis. Mais je n’aime pas trop l’orthographe car c’est dur de mémoriser tous les mots mais je travaille dur pour avoir un bon métier plus tard. J’adore le sport car je fais du judo et du foot. Mes parents sont séparés, ma mère habite à Cépet donc je suis toute la semaine avec elle. Mon père habite à Balma, je le vois un week-end sur deux. J’ai une sœur qui a 12 ans et qui est au collège. Elle est comme moi toute la semaine chez notre mère.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Mathieu, j’ai 9 ans et je pèse 31 kg. Je suis à l’école de Paule à Cépet. La matière que je préfère à l’école ce sont les calculs. J’aime toutes les matières mais pas les punitions. Je trouve ma table un peu bancale et c’est dommage.
Mon maître c’est le directeur et le deuxième maître s’appelle Monsieur Tan. Monsieur Tan fait de la géométrie, les sciences, etc. Le directeur s’occupe des autres matières.
Je trouve qu’on n’a pas beaucoup travaillé avec la calculette.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Léa, j’ai 9 ans et je pèse 35 kilos. J’adore l’art plastique et le sport. Moi, je fais de la danse et du chant. J’adore mon hamster.
Je vais vous raconter mon plus beau souvenir d’école : en CE1, nous avons tous eu en fin d’année un diplôme et chacun avait une qualité. Parlons de l’école : ça se passe bien mais il y a un souci, c’est mon écriture, j’écris mal.
J’ai plein d’amis et ils sont géniaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Élise, j’ai 9 ans et je pèse 31 kilos.
J’aime l’école parce qu’on apprend à lire, à écrire et à compter comme ça je pourrai faire le métier qui me plaira beaucoup. Je pourrai aussi faire de bonnes études. J’aime l’école parce qu’on ne fait pas que travailler, on fait aussi de l’art plastique et on a des pauses entre le travail, ce sont les récréations. On a des temps calmes, j’aime aussi l’école pour passer au CM2, et pour passer au collège.

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Lorenzo, j’ai 8 ans et je pèse 20 kilos. J’aime le football : il y a des cages et des gardiens. J’y joue avec tonton Damien, il est fort.
Il sait jongler et dribbler. Il a même construit un baby-foot. Quand je joue avec tonton au baby-foot il me gagne tout le temps. J’arrive à mettre un but ou deux, tonton met souvent dix ou quatorze buts, il est vraiment très très fort.
Plus tard j’aimerais être un policier.
Aujourd’hui je suis en CM1 et je suis ravi.
J’aime les mathématiques.
J’aime jouer dans la cour de récréation avec mes copains.

 

 

 

 

 

Je m’appelle Mélissa, j’ai 9 ans et je pèse 25 kilos.
Je fais de la danse et du tennis. Je fais de la danse avec Maé, Maëlys, Mila, Anaé et Élise.
J’aime bien le maître de CM1, il est peut-être sévère mais gentil. J’ai une petite chienne. Mes voisins sont Liam est Csabi. Je regarde un tout petit peu la télé. J’ai un trampoline et une petite cabane.

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Nathan, j’ai 9 ans et je pèse 24 kilos. Ce qui me plaît c’est l’orthographe et le sport.
Ce qui est dur pour moi c’est mémoriser une leçon. Je vis ma scolarité bien et de plus en plus je m’y habitue. Chez moi je révise, je révise jusqu’à ce que j’apprenne.
Je fais du basket j’en suis passionné, j’aime ça. Plus tard j’aimerais être basketteur professionnel.
Je suis très pensif. J’aime bien lire à la maison ; le soir je fais mes devoirs, je mange, je regarde un petit peu la télé et je vais me coucher. Le week-end, je fais mes devoirs, je vais faire un petit tour au parc puis je rentre.

 

Pistes d’écriture d’après 35 kilos d’espoir.

35 kilos d’espoir

 

Je m’appelle Gabriel, j’ai 9 ans et je pèse 25,8 kilos.
Mes devoirs se passent plutôt bien. Je vais à l’école soit à pied soit en vélo ou en voiture. J’aime bien l’école parce qu’on fait plein de choses mais je n’aime pas trop l’orthographe parce qu’il y a beaucoup de mots à retenir. Ce que j’aime le plus c’est le sport parce qu’on peut se défouler. Mes parents sont séparés, ma mère habite à Cépet et mon père à Bragayrac. Je reste un week-end sur deux chez mon père et après avec ma mère.

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Nancy, j’ai 9 ans je pèse 30 kilos.
Je n’aime pas quand on m’embête. Je fais de la danse tous les dimanches et j’aime ça. J’aime l’école et j’aime bien lire, écrire aussi. J’aime l’orthographe et la conjugaison. J’aime bien jouer, faire du vélo, de la trottinette.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Analusia, j’ai 9 ans je pèse 28,9 kilos.
Je suis née le 13 Janvier à 20h21. Cette année, je suis vraiment nulle en mathématiques. C’est plutôt moyen pour les problèmes. Mais je suis forte pour les poésies et les arts plastiques. Je serai bientôt grande soeur. Mon petit frère s’appelle Gabin.

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Maxime, j’ai 9 ans et je pèse 27 kilos.
Ce qui me plaît c’est de jouer tous ensemble.
Ce qui ne me plaît pas, c’est quand on fait des disputes.
Au centre de loisirs, on joue aux jeux de société.
J’aimerais être policier parce que j’aime arrêter les gens qui volent de l’argent à la banque.
Ce qui est difficile c’est quand on apprend les chansons pour la chorale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Maëlys, j’ai 9 ans et je pèse 28 kilo. J’aime l’école; j’y viens en voiture. J’aime l’orthographe, le vocabulaire, la géométrie, les calculs, la grammaire et la production d’écrit. J’aime jouer avec mes copines et je fais mes devoirs en rentrant de l’école et si je n’ai pas de devoirs, je m’avance. J’aime aller voir ma famille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Ethan, j’ai bientôt 9 ans et je pèse 37 kilos. Je fais du rugby.
J’aime bien l’école parce que je me fais plein de copains. Et parce que je peux faire du sport, du foot, du basket. Je viens à l’école à pieds avec Tomas, j’aime bien venir à pieds parce que on peut parler. Après l’école, je repars avec Tomas et sur la route on peut s’amuser.

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Louna, j’ai 9 ans et je pèse 32 kilos.
J’aime bien l’école. J’aime le sport et les maths. À la maison, ça va. Quand je serai grande, je voudrais être soigneuse dans un zoo ou astrophysicienne . Et je voudrais visiter le Mexique et le Brésil.
Pour les loisirs, j’aime peindre, jouer avec mon chat, faire du vélo et jouer au foot parce que c’est divertissant et très amusant.

 

 

Pistes d’écriture d’après 35 kilos d’espoir.

Animaux fantastiques

Productions pour le concours national d’écriture « L’animal dans tous ses états ».

 

Deux productions :

– recherche documentaire (cliquer sur le lien sou le prénom),
– « J’ai rencontré … ».

 

 

 

J’ai rencontré un phénix !

 

J’étais près d’un feu de forêt, j’étais seul, je l’ai vu se jeter dans le feu. Quelques minutes plus tard il est sorti du feu et ça m’a fait peur, le feu commençait à se propager autour de moi. Il m’a vu de très haut dans le ciel, il a foncé sur moi et s’est posé à côté de moi. Je suis monté sur lui et il m’a sauvé. J’avais l’impression de rêver ; du coup je me suis pincé, mais je ne rêvais pas alors ça m’a fait mal.

Nous avons volé haut dans le ciel, j’avais peur !

Il me ramena chez moi.

Le lendemain, je retournais voir les dégâts dans la forêt quand je revis le phénix attaqué par un chasseur. Je courus aider le phénix, je poussai le chasseur qui tomba par terre, le phénix eut le temps de se sauver.

Pour me remercier, il me donna une de ses plumes.

 

Dorian

Le phénix Dorian

 

 

 

 

 

J’ai rencontré le chien à trois têtes !

 

Je me promenais avec ma mamie quand je vis un panneau où il était écrit « École de Poudlard » comme dans « Harry Potter ».

J’allais devant le bâtiment, c’était grand et beau. J’ouvris une porte et je vis le chien à trois têtes !

Je criai « À l’aide ! » mais personne ne vint.

Je me souvins que sa faiblesse était de s’endormir à la moindre note de musique. Alors je pris mon téléphone portable et je mis de la musique classique. Le chien s’endormit et je m’enfuis …

 

Lola

Le chien à trois têtes Lola

 

 

J’étais en train de jouer en récréation quand je vis la bouche d’égout bouger. Un scorpion géant en sortit, il s’approcha de moi. J’étais stupéfaite, ne sachant pas quoi faire ou dire.

Il avala le vélo du maître. Celui-ci fut tellement en colère qu’il se mit à chevaucher le scorpion géant.

Tous les enfants prirent leur téléphone portable pour prendre une photo ou une vidéo.

 

Sara

scorpion géant Sara

 

 

 

 

J’ai rencontré le minotaure, il pleurait dans ma rue. Il n’était pas dangereux malgré son apparence, il croyait que les gens lui voulaient du mal. Je l’ai amené chez moi. Maintenant, nous sommes amis.

Je me demande si je n’ai pas rêvé …

 

Jules

minautore Jules

 

 

 

 

J’ai rencontré la chimère !

 

Il faisait très chaud, au moins 45°C, pourtant je n’étais pas dans le désert, j’étais sur la plage.

J’ai eu la peur de ma vie !

Elle pouvait parler comme un humain et elle me dit que ses parents s’appelaient Typhon et Echidna.

Elle essaya de me sauter dessus, elle me griffa, je m’enfuis, elle me poursuivit. Je vis une épée par terre, je la saisis et réussis à lui couper la queue. Elle rugit et bêla …

Quel horrible cauchemar !

 

Doryan

La chimère Doryan

 

 

 

 

Un jour, je me promenais dans la forêt, il ne faisait pas beau, il y avait du brouillard.

Je me suis avancée, j’ai entendu un cri. J’ai commencé à avoir peur, je me suis mise à trembler, tellement que je ne pouvais m’arrêter. Je n’ai même pas pu faire un pas !

Tout à coup, je vis une grande lumière troublante. Je m’avançais puis je vis un grand cheval blanc avec une corne dorée et torsadée sur le front. C’était une licorne !

J’ai voulu la caresser, elle s’est laissée faire, cela m’a beaucoup étonnée.

C’est alors que je me suis réveillée en sursaut, j’avais fait un rêve !

 

Lily

licorne Lily

 

 

 

 

 

J’ai rencontré un griffon, j’étais mort de peur ! Je suis parti en criant « Au secours ! Au secours ! ». Le griffon me suivait, je ne pouvais pas rentrer chez moi, il y avait trop de brouillard. Alors je suis allé sonner chez des gens, mais il n’y avait personne.

Tout à coup le griffon disparut. Je refis le chemin que j’avais parcouru, je vis une grotte bizarre, je rentrai dedans.

Elle était immense. D’un coup je vis le griffon auprès d’un trésor fabuleux, j’en étais bouche bée. Je ne comprenais pas pourquoi le griffon m’avait suivi ni comment j’étais arrivé là.

Le griffon n’était pas si méchant, c’était bizarre.

Je sortis de la grotte, il n’y avait plus de brouillard, je rentrais chez moi.

Dès que j’arrivais chez moi, il y avait du monde. Je me suis mis une claque pour voir si c’était un rêve, mais non, c’était réel !

 

Mathéo

Le griffon Matheo

 

 

 

Quand j’ai rencontré le phénix, j’étais devant un volcan. La terre tremblait, le volcan était en éruption et là, le phénix est apparu. Il était magnifique, fabuleux … son plumage était splendide, aux couleurs éclatantes …

 

Quel drôle de rêve j’ai fait !

 

Louane

Le Phénix Louane

 

 

 

 

 

J’ai rencontré le monstre du Loch Ness.

 

Il y avait de l’orage, ici, en Écosse.

Ma famille et moi étions au bord du Loch Ness.

Tout à coup, je vis une forme approcher sous l’eau au loin. Cela s’approcha de plus en plus.

Enfin, je l’aperçus, c’était le monstre du Loch Ness ! Il vient croquer les feuilles d’un arbre ne bord de lac pendant que je me faufilais derrière un rocher.

Il me vit, resta là, je m’approchais doucement et il m’invita à montre sur son dos pour explorer les fonds marins …

 

C’est alors que je me réveillai en sursaut, j’avais fait un drôle de rêve !

 

Lillie

Le monstre du Loch Ness Lillie

 

 

 

CM1

 

 

Expressions

Expressions

 

Productions pour le concours national d’écriture « L’animal dans tous ses états » (jeu de langue entre sens propre et figuré, jeu sur les expressions, mélanges, etc.)

 

Hier Paul a volé le stylo de Cloé.

Le maitre l’a grondé

Et lui a dit

« Ce que tu as fait n’est pas gentil.

Qui vole un œuf, vole un bœuf.

Mais moi je n’ai volé ni un œuf ni un bœuf,

Et puis un bœuf, c’est trop gros. »

Le maitre dit à Paul « As-tu compris ta leçon maintenant ?

– Assurément ! »

Lola

 

 

 

 

 

Il est malin comme un singe,

Têtu comme un âne.

Il a une mémoire d’éléphant.

Il est doux comme un agneau.

Dès qu’il s’énerve, il devient chèvre.

Il est heureux comme un poisson dans l’eau

Et il tourne toujours autour du pot.

Des fois, il a un chat dans la gorge.

Et il est comme un coq en pâte.

Qui est-il ?

 

Tom

 

 

 

 

 

« Tu as une mémoire de poissons rouge.

– Non, j’ai une mémoire d’éléphant.

– Tu es myope comme une taupe.

– Non, j’ai des yeux de Lynx.

– Tu es bavard comme une pie.

– Non, je suis muet comme une carpe.

– Tu es rusé comme un renard.

– Non, je suis bête comme une oie. »

Léni

 

 

 

 

Aujourd’hui je n’ai plus de devoirs.

Et je n’ai pas fait d’histoire.

Papa me dit :

« Tu es heureuse comme un poisson dans l’eau. Non ?

– Mais je ne suis pas un poisson !

Et qu’est-ce que je ferais dans l’eau ?

Qu’est-ce que tu racontes ?

C’est vraiment une honte !

Je n’ai pas d’écailles,

Ni de branchies. »

 

Lillie

 

 

 

 

Le maître dit à Timéo de venir à son bureau.

Timéo demande au maître s’il peut avoir un bon point,

Le maître dit « Ne passe pas du coq à l’âne. »

Timéo répond « Pourquoi ?

– Ah ! Tu es têtu comme une mule …

À force de parler tu as un chat dans la gorge, continua le maître.

– Mais maître tu es bien trop bête, comment un chat peut rentrer ?

C’est bien trop gros.

– Mais non Timéo, c’est une expression ! »

Doryan

 

 

 

« Moi mon copain est bizarre.

– Ah bon ? Et comment est-il ?

– Il est têtu comme un âne.

Il a toujours une faim de loup.

De l’éléphant, il a la mémoire.

Mais des fois, il fait sa tête de cochon.

Du lynx, il a les yeux.

Et il pense toujours qu’il fait un froid de canard.

Alors il est bizarre, non ? »

Fanny

 

 

Le chat et la souris

Sur le toit d’une maison, un chat gambadait.

Il vit une souris parterre.

« Un chat retombe toujours sur ses pattes », ne le lui avait-on pas répété ?

Alors, sans réfléchir, il bondit !

Mais il tomba tête la première.

« Aie ! Ouille ! » se plaint-il …

Le souris la moqua :

« Mais tu es bête comme une oie ! »

Elle rigola

Et s’enfuit.

« Que me dit cette souris ?

Je ne suis pas une oie » se dit le chat.

Puis il réfléchit …

 

Et c’est grâce à cette malheureuse histoire que le chat apprit

Qu’il vaut mieux essayer avant,

Plutôt que de croire tout cru ce qu’on t’a dit.

 

Edgar   

 

 

 

 

 

 

 

Chez la nounou,

Les enfants se disputent comme chien et chat.

Elle devient vite chèvre

Et monte sur ses grands chevaux.

Mais pour ne pas crier comme un putois

Elle devient vite douce comme un agneau.

En donnant le goûter,

Car les enfants ont un appétit de loup.

Jules

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un jour un chat

Avait une faim de loup.

Il entendit son maitre à son fils poser une devinette :

« Quel est le poisson qui n’aime pas l’eau ?

Tu ne sais pas ?

– Non je ne sais pas

– Donc tu donnes ta langue au chat ?

– Donner sa langue au chat, ça veut dire quoi 

– C’est une expression !

– Ah, parce que ma langue je la garde pour moi !

Bon c’est quoi ton poisson ?

-U ne seiche

-Ah, bien si tu veux, je donne une seiche aux chat. »

 

Mélhya

 

 

Aujourd’hui j’ai dit à mon père

Que j’étais heureux comme un poisson dans l’eau.

Mon père

Me dit « Mais tu n’es pas un poisson.

– Non, je ne suis pas un poisson.

– Pourquoi dis-tu que tu es comme un poisson dans l’eau ?

– Parce que je suis heureux !

– Mais je ne comprends pas !

– Mais c’est une expression. »

Mathéo

 

 

Il a des yeux de lynx

Comme une pie il bavarde

Il a une faim de loup tout le temps

Il est têtu comme un âne

Il écrit comme un chat

Il a une mémoire d’éléphant

Et il a une culotte de cheval
Puis il donne toujours sa langue au chat

Qui est- il ?

Lily

 

 

 

 

 

 

Il est rapide comme un guépard.

Il est aussi rusé comme un renard.

Il est connu comme le loup blanc.

Il ment comme un arracheur de dents.

Il est heureux comme un poisson dans l’eau.

Et il tourne toujours autour du pot.

 

Lucas

 

 

 

 

« Tu as une mémoire de poisson rouge.

– Non, J’ai une mémoire d’éléphant.

– Tu es myope comme une taupe.

– Non, du lynx j’ai l’œil !

– Comme l’escargot tu es lent

– Non, comme le guépard je suis le plus rapide !

– On s’entend comme chien et chat.

– Non, avec toi, je suis comme un coq en pâte.

– Tu es têtu comme un âne ! »

Dorian

 

 

 

 

 

 

C’était une fermière

Qui mettait la charrue avant les boeufs.

Elle tricota un bonnet tout chaud

Qui était doux comme un agneau.

Elle disait :

« Avoir une taille de guêpe

N’est pas terrible ! » 

Dehors il faisait un froid de canard

À ne pas mettre le chien dehors.

La fermière avait une faim de loup,

Alors elle mangea un poulet entier

Sans tourner autour du pot.

Léane

 

 

 

 

 

 

Les rennes du Père Noël

Les rennes du Père Noël

Étaient impatients de partir dans les airs.

Mais dès qu’ils mirent un sabot dehors,

Il faisait un froid de renne !

Les rennes étaient myopes comme des taupes.

Ils n’y voyaient rien et ils n’arrivaient pas à garder le cap dans la tempête.

Ils auraient préféré avoir des bonnets doux comme des agneaux,

Au lieu de ce froid de canard.

Quelle vie de chien !

Anaëlle

 

 

 

 

CM1

 

 

Expressions

 

 

Productions pour le concours national d’écriture « L’animal dans tous ses états » (jeu de langue entre sens propre et figuré, jeu sur les expressions, mélanges, etc.)

 

 

Il était une fois

Une jeune fille qui s’appelait Emma.

Elle invita son ami François.

Quand il arriva,

Il lui dit qu’il avait dans la gorge un chat.

« Mais comment as-tu fait,

Ce chat, tu ne l’as quand même pas avalé ?

– Mais non, c’est une façon de parler ! »

 

Puis François rentra chez lui.

Quand il arriva,

Sa maman lui dit :

« Tu es un ours mal léché !

– Tu sais maman,

À des moments, tu as raison. »

 

Romann

 

 

 

 

 

 

Il est têtu comme une mule,

Il a toujours un chat dans la gorge,

Il dort comme une marmotte,

Il est muet comme une carpe.

Mais

Il est rapide comme un lièvre,

Il a une mémoire d’éléphant,

Il a des yeux de lynx,

Il est heureux comme un poisson dans l’eau

Et il est malin comme un singe.

Qui est-il ?

 

Tyffen

 

 

 

 

Ce matin en se levant,

Louana se demanda

« Mais quel âge a ma maman ? »

Dur à deviner …

À son papa, elle demanda

Car elle donnait sa langue au chat.

Sa maman a 34 ans

Et toutes ses dents

Maëlya

 

 

 

 

 

« Tu es malin comme un singe.

– Mais non, je ne suis pas un singe. 

Donc je ne peux pas être malin comme un singe. 

– Forcément, tu es fou.

Beaucoup trop fou pour que je t’écoute.

– Toi, tu es vraiment têtu comme un âne.

– Et toi, tu as une mémoire de poisson rouge. »

 

Sara

 

 

 

 

« Tu as une mémoire de poisson rouge.

– Une mémoire de poisson ?

Moi je ne suis pas un poisson et j’ai une grande mémoire.

– Non une petite mémoire.

– Je vais te prouver que j’ai une grande mémoire.

Donne-moi un gage.

– Tu dois réciter tes tables d’additions …

Je vois que tu les connais.

Je me suis trompé finalement :

Tu as une mémoire d’éléphant. »

Maïssa

 

 

 

« Un jour j’ai vu quelqu’un qui était fort comme une poule,

Bête comme un canard.

Et lent comme un renard.

Il nageait comme un loup dans l’eau.

– Mais les loups ça n’aime pas l’eau!

– Mais tu ne comprends pas !

Tu es vraiment bête comme un singe!

– Je ne suis pas bête ! »

 

Et les voilà

Tous les deux se comporter comme une taupe.

 

Sasha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hier, ma mère m’a dit

Que j’avais un chat dans la gorge.

Mais je n’ai pas de chat dans ma gorge.

Un chat c’est trop gros,

Je m’étoufferais,

J’aurais mal à la gorge.

Ma mère dit n’importe quoi !

On ne peut pas avaler les chats.

Ça ne se mange pas les chats.

C’est n’importe quoi.

Louane

 

 

 

 

CM1

 

 

Animaux fantastiques

Productions pour le concours national d’écriture « L’animal dans tous ses états ».

Deux productions :
– recherche documentaire (cliquer sur le lien sous le prénom),
– « J’ai rencontré … ».

 

 

 

 

J’ai rencontré le Griffon.

 

J’étais en train de me promener dans la forêt. Il faisait très sombre avec du brouillard.

Tout à coup ça s’éclaircit et je vis quelque chose venir vers moi.

Ça se posa devant moi, c’était un griffon. Il avait le corps d’un lion, les ailes et le bec d’un aigle et les oreilles d’un cheval.

Il était monté par Némésis, déesse de la Justice. Puis elle est partie sans son griffon. J’avais un peu peur. J’essayais de le caresser, il se laissa faire.

Il me laissa monter sur son dos et nous nous envolâmes …

Quel drôle de rêve j’ai fait !

 

Anaëlle

griffon Anaëlle

 

 

 

 

 

 

 

 

J’étais au bord de l’eau, il y avait un épais brouillard.

Tout à coup, je vis deux gros yeux rouges qui s’approchaient de moi. Et là, j’ai entendu un rugissement : c’était le monstre du Loch Ness.

Il me poursuivit et je me réveillai eu sursaut !

 

Tom

TOM RECHERCHE LOCH NESS

 

 

 

J’étais en train de rêver, perdu dans les nuages …

Là, j’ai rencontré Pégase. Je suis monté sur son dos et il m’a fait visiter des pays extraordinaires …

Pendant que nous survolions ce monde magnifique, le griffon nous observait. Il a essayé de nous attaquer à plusieurs reprises mais Pégase à réussit à esquiver toutes ses attaques.

Quel beau rêve !

 

Léni

Pégase Léni

 

 

 

 

 

 

J’étais mon bain en train de chanter quand tout à coup sortit de l’eau une tête de serpent, puis une autre, et une autre ….

C’était l’Hydre de Lerne !

J’ai crié de peur : « Ah! ». Et l’Hydre a répondu de surprise: « Ah! »

Une fois calmée, elle continua : « Est-ce que tu veux sentir mon haleine ? »

Connaissant la légende, je préférai répondre : « Non merci, ça va aller. La puanteur de ta bouche pourrait me tuer sur place ! »

Je me suis mordu la langue pour voir si j’étais dans un rêve.

Heureusement c’était bien un rêve, et il était l’heure se lever pour aller à l’école. J’étais à deux doigts de la crise de nerfs !

J’entendis Maman crier : « Debout ! Il est 8h30, tu vas être en retard à l’école !

– Oui Maman, j’arrive ! » répondis-je rassuré de retrouver la réalité …

 

Edgar

HYDRE Edgar

 

 

 

 

J’ai rencontré un marsupilami.

 

Il s’était installé dans un coin du bois de Cépet. J’essayais de grimper à un arbre quand je tombai. Il me rattrapa, fut très gentil avec moi, me montra son nid et ses petits.

Quelques jours plus tard, il n’était plus là, le nid avait été saccagé.

Je croisais des chasseurs qui portaient un sac, je vis la queue du marsupilami dépasser. Je les ai suivis, ils l’emmenèrent dans une drôle de maison. J’attendis que les chasseurs quittent la maison pour entrer, le marsupilami était dans un cage avec ses petits.

Je réussis à les libérer.

Et c’est alors que je me réveillai !

 

Lucas

LE MARSUPILAMI Lucas

 

 

 

 

J’ai rencontré le minotaure.

 

C’était un jour de brouillard. Je regardais à la fenêtre, j’entendis une voix grave et un bruit de sabots.

Je sortis de ma maison pour comprendre ce qu’il se passait dehors. Je m’avançais, rien. Je me dirigeais ensuite vers la forêt. Là, j’aperçus deux grandes cornes blanches dans le brouillard. Ces cornes approchaient. C’était une créature gigantesque, la moitié de son corps ressemblait à un taureau et son autre moitié à un homme. C’était le minotaure.

Il m’attrapa avec ses pattes velues, m’amena dans une grotte.

Il me mit dans son assiette, me porta à sa bouche …

Je sursautais, quel cauchemar !

 

Maïssa

Le Minotaure_Maïssa

 

 

 

 

En me promenant dans le bois, j’ai rencontré le sphinx.

Il était beau tout en étant bizarre.

Quand j’ai essayé de l’approcher, il avança vers moi, il n’avait pas peur. Il me laissa monter sur son dos et me ramena chez moi.

Depuis, je retourne le voir régulièrement pour jouer avec lui, je pense à lui tous les jours.

 

Fanny

Le Sphinx Fanny

 

 

 

 

 

J’ai rencontré l’hippogriffe.

 

Je me baladais tranquillement dans le bois de Cépet quand tout à coup un hippogriffe surgit devant moi.

Je me suis agenouillée devant lui car sinon il m’aurait fait du mal. Il m’a saluée, j’étais rassurée.

Je l’ai approché et je suis montée sur son dos.

Je me suis pincée pour vérifier que je ne rêvais pas, ce n’était pas un rêve !

Nous avons survolé toute la commune de Cépet et j’ai vu le maître faire du VTT.

Après quelques minutes, il m’a déposé chez moi et il est parti. Je l’ai caressé et remercié et suis rentrée chez moi.

 

Maëlya

hippogriffe Maëlya

 

 

 

CM1

 

 

Animaux fantastiques

Productions pour le concours national d’écriture « L’animal dans tous ses états ».

Deux productions :

– recherche documentaire (cliquer sur le lien sous le prénom),
– « J’ai rencontré … ».

 

 

 

 

 

J’ai rencontré le kraken en bateau, avec ses énormes tentacules. Il en a posé trois à l’avant et trois à l’arrière du bateau et l’a coupé en deux, j’ai plongé et nagé jusqu’à la rive.

Le kraken vint vers moi, il cria et je fus recouvert de bave.

Et voilà qu’il repartit.

J’avais fait un drôle de rêve.

 

Sasha

kraken Sasha

 

 

 

 

 

J’ai rencontré une chimère dans la savane. Elle me faisait tellement peur que j’ai couru derrière un rocher et je me suis cachée …

Elle était derrière moi !

« Pourvu que ce soit un rêve ! Aidez-moi ! » Mais personne n’est venu. Je me donnais une petite tape, la chimère était toujours là, ce n’était pas un rêve !

Elle s’avança vers moi. Pendant quelques secondes je crus mourir, qu’elle allait m’avaler toute crue.

La chimère me regardait avec un air si gentil que je m’approchai d’elle et lui dit :

«  J’ai eu peur de toi, mais je vois bien que tu es gentille. Tout le monde dit que tu es un monstre très féroce et méchant. »

La chimère s’approcha et me dit :

« Nous pouvons devenir amies si tu veux.

– Oui, bien sûr. »

Alors je montais sur son dos et nous nous promenâmes dans la savane. Elle me ramena jusqu’à mon village. Je lui dis que j’avais été très heureuse de la rencontrer et que j’espérais la revoir bientôt pour jouer encore avec elle.

 

Mélhya

La chimère Mélhya

 

 

 

 

 

 

 

 

Un jour il faisait beau et je suis allé me baigner. J’ai plongé et je me suis fait mal au bras. J’avais heurté et fait peur au monstre du Loch Ness.

Je me suis excusé, le monstre accepta mes excuses. Puis il me proposa : « Est-ce que tu voudrais faire un tour avec moi ? ». Je lui répondis : « Pourquoi pas ? ».

Il me porta sur son dos.

Dès que nous arrivâmes, je lui proposai : « Veux-tu être mon ami ? ». Il me répondit « Oui. »

 

Romann

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était le lendemain d’une nuit de pleine lune. Nous étions au bord de la mer, c’était bizarre car il n’y avait personne sur la plage. Mes amis et moi bronzions sur le sable chaud.

Mes amis partirent, je restai sur la plage.

Tout à coup j’aperçus quelque chose bouger à l’horizon. C’était une sirène ! Elle s’approcha et m’appela. Nous discutâmes, les sirènes existaient vraiment !

Elle avait une queue bleue et verte, des cheveux roses, des mèches blondes, elle était magnifique !

Tout à coup elle cria, affolée, « Je ne me sens pas bien ! ». C’était le dragon de froid qui approchait. Il ne nous vit pas et s’envola plus loin.

C’est alors que je me réveillai en sursaut et que je me rendis compte que c’était un rêve extraordinaire.

 

Léane

sirène Léane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je regardais le film « La chambre des secrets » avec Harry Potter, assise sur mon canapé.

Dans le film, au moment où Harry et Ron entrent dans la chambre des secrets des rochers tombent de la grotte et séparent les deux amis.

Harry se retrouve seul dans la grotte. Je voulais lui venir en aide. Je me suis rappelée d’un jour où je lisais un livre et qui expliquait que si on faisait le poirier en regardant un film, on était aspiré dedans …

Je me suis donc mise à faire le poirier. Un éclair est apparu et je me suis retrouvée en poirier au côté d’Harry. Il me regarda d’un air inquiet et me dit :

« Mais qui es-tu ?

– Je suis Tyffen, venue de la réalité. Je suis là pour t’aider dans ton histoire.

– Ton aide est la bienvenue, j’espère que tu as une baguette magique.

– Non, mais là, il faut aller combattre le basilic. »

Tous les deux, nous avançons vers la dernière salle où se trouve le basilic, Harry commença à crier « Ron ! ». Je lui dis « Arrête Harry ! J’ai vu plein de fois le film et Tom est Voldemore ! »

Je sortis mon miroir pour tuer le basilic, il allait bientôt arriver.

Puis Voldemore dit « Je vois que vous avez réussi à me démasquer ! ». Il commença à appeler son basilic.

Il faisait peur avec sa tête de coq et son long cou de serpent. Je tremblais. Je pris mon courage à deux mains et je tendis le miroir au basilic, en même temps je fermais les yeux puis soudain, il y eut un grand silence.

Je rouvris les yeux, j’avais tué le basilic.

Voldemore parla à nouveau je voulus le combattre mais Harry me dit « Ne t’inquiète pas, je vais m’occuper de lui pendant que tu retournes dans ton monde. » Il fit un geste de sa baguette puis je me retrouvai sur mon canapé.

 

Tyffen

Le basilic Tyffen

 

 

 

CM1