Poèmes ping-pong

 

Poèmes écrits à quatre mains (premier jet par l’élève, le maître complète, l’élève termine) après lecture en classe et étude des poèmes de Dominique MONTALIEU sur les métiers.

 

 

 

 

La styliste

Elle est stylée la styliste
Il vaut mieux, c’est son métier
En écoutant tous les jours sa play-liste
Elle imagine et crée
Elle relève et note ses idées
Dans un carnet tout griffonné
De ses idées sort la beauté

Vestes, chaussures, jupes, pantalons
Rien ne manque à la liste
La styliste a tous ses cahiers remplis de tissus
Elle veut aller en acheter
Mais tout est fermé
À l’approche d’Halloween, sa créativité n’est pas perdue
Mais décuplée pour confectionner une robe pleine d’araignées

Swann

 

 

 

 

 

 

Le maître d’école

Le maître décide de s’asseoir
Il répète les consignes de travail
Les élèves font fonctionner la bouilloire
Ils sont heureux de leurs retrouvailles

Le maître distribue une interrogation
Les élèves ne comprennent pas la première question
Il rappelle la distanciation
Ils font preuve de rébellion

Alors le maître se fâche
Il crie, gronde, s’époumone
Ce n’est pas aujourd’hui que la classe fera relâche
Le temps tourne pour l’interro, en avant Simone !

C’est l’heure de la récréation
Ils en profitent pour se défouler
Le maître ne relâche pas son attention
Fini l’excitation, pour ces écoliers

Le maître reprend à zéro
Ils sortent cahiers et crayons
Il est l’heure de l’interro
Seul se fait entendre le bruit d’un taille crayon

Rayhana

(Note du maître de la classe : toute ressemblance avec des personnages réels serait fortuite …)

 

 

 

 

 

 

La maquilleuse

Un maquillage, c’est dur à faire
Mais j’ai tout ce qu’il faut dans mes affaires
Pour maquiller de beaux yeux verts

Des yeux de biche ?

Sur un tournage
J’ai fait sur une actrice un beau maquillage
Un beau ramage

Quel artifice, feu d’artifice ?

On peut aussi bien s’amuser
Et maquiller pour rigoler
Un peu de rouge sur le nez

Sourire de clown, triste ou gai ?

J’ai toujours aimé maquille
Et ça m’a toujours amusé
J’aime beaucoup ce métier

Carlène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’hôtesse de l’air

Une hôtesse de l’air a pris l’air
Direction le soleil de La Réunion
Mais les voyageurs font trop de bruit
Ils ne manquent pas d’air
Mais il faut rester calme dans l’avion
En plus c’est la nuit
Douze heures de vol, faites dodo
Restez assis, prenez vos aises
Le vol est long
Demain vous verrez le Piton de la Fournaise
Sur cette île tout est beau
L’hôtesse de l’air ne trouve jamais le temps long
Dans l’avion, les enfants veulent un petit cadeau
L’hôtesse leur donne des bonbons
Les passagers veulent de l’eau
Enfin, on arrive à La Réunion

Nora

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pompiers

Les pompiers éteignent les feux
Et aussi ils sauvent des vies 
C’est plus facile quand il pleut
Mais ça mouille leurs habits 

Les pompiers ont un beau camion
Qui fait rêver tous les garçons
Mais pour pourvoir y monter
Il faut être courageux et bien musclé

Les pompiers montent à l’échelle 
S’ils ont peur de tomber 
Ils se tiennent par leurs bretelles 
Pour ne pas se casser le nez

Il y a des accidents 
Des gens blessés et du sang
Les pompiers viennent les aider 
Mon papa c’est son métier 

Mélyne

 

 

 

 

 

 

La vétérinaire 

La vétérinaire
Adore prendre l’air
Et elle a pour compagnie
Un chien très joli
Avec lequel souvent elle rit

Qui aime bien
Jouer, sauter ?
José le lévrier
Il adore sa balle   
Pourtant qu’elle est sale !

Ses animaux préférés 
Sont les lapins 
Qui mangent du foin
Et aiment sauter

Elle soigne des bêtes
Mais pas les insectes
Parce qu’ils sont trop petits
Pour ses outils

Alice J

 

 

 

CM1

 

Poésie avec Dominique MONTALIEU

Quelques poèmes de Dominique MONTALIEU, poète de notre région qui est déjà venu à l’école partager sa sa passion pour le mot et la rime. Nous lançons ce mois-ci avec lui en CM1 un travail d’écriture « ping-pong » sur les métiers …

L’arboriculteur et l’apiculteur

L’arboriculteur subit une greffe du cœur.
Un jour qu’il travaillait, il tomba dans les pommes.
Personne ne put le ranimer, pas même sa sœur.
En terre ses amis le portèrent comme un seul homme.

Le temps passait et curieusement toujours ses arbres refleurissaient,
Donnant au fil des saisons des fruits de plus en plus savoureux.
Ses amis s’interrogèrent, se concertèrent, intrigués.
À force d’investigations, ils s’aperçurent, stupéfaits mais heureux,
Que l’arboriculteur, chaque jour continuait d’enter son verger !

Son meilleur ami, l’apiculteur, tout à sa joie,
Pourtant dépressif, n’attrapa plus jamais le bourdon,
Tant et si bien qu’il devint pour tous l’happy-culteur !

 

L’horloger

Il titillait les rouages
Des montres et pendules
La tête dans les nuages
Et pas la moindre ridule.

Il avait eu son heure
Jusqu’à celle de gloire
Après avoir été sonneur
Il quitta l’Eure et Loir.

Il était attiré par le Léman
Y conjura ses démons
Et bien dans son élément
Il réalisa des merveilles.

Direction Franche Comté
Qu’il avait trouvé « mimi »
Je me suis laissé raconter
Qu’il oeuvra même chez Maty.

Il se dit qu’il y fit fortune
Mais nulle trace dans son logis
Qu’avait il fait de ses tunes ?
On fit appel à la topologie…

Comm’ d’hab…
L’or logeait en Suisse !

 

Le fromager Albert

Le fromager n’a pas ouvert
Boutique ce matin : käse ?
Bizarre, hier le trouvère
L’avait vu au tiroir-caisse.

Sur l’étal, les camemberts
Coulent des jours heureux
L’édam pleure déjà Albert :
La folle en était amoureux.

Le munster sacrément détonant
Joue à faire tourner les chèvres
En bourrique : pas très étonnant
P’tit monstre, pov’ Deux-Sèvres !

Inquiets, ceux de la Bresse,
Les bleus en ont pris un coup ;
Le vieux Lille saisit la presse
Se serait-il caché dans un trou ?

Même si ça mange pas de pain
On cherche à Gruyères : en vain
Il est vrai que c’est un bourg sain.
Où peut-il être ? Il faut être devin.

Tapis collé dans son coin le brie
Qui souvent ne dit meaux consent
Tout à coup osera émettre un bruit
Il raconte en un mot comme en cent :

Las de se cailler, Albert ce matin a dit
À son apprenti beur : « enfile ton boa,
Ali, go pour l’Aveyron ! ». Aussitôt dit,
Le fromager déménagera à la cloche de bois.

 

 

 

Chocolat, le meunier

Le meunier est chocolat !
Jusqu’à ces derniers mois
Tout allait bien pour Colas
S’faisait du blé sans émoi.

Hélas le vent a tourné
L’aile ne fait plus l’article
Et le meunier tristounet
N’en croit pas ses bésicles.

Ni devant ni derrière
Plus la moindre farine
Le vent a tourné carrière
Engagé dans la marine.

Et le meunier qui débraie
Se retrouve en caleçon
Et puis son âne qui brait :
Du bruit mais plus de son…

 

 

 

La mercière

Elle possédait boutons
Pour chemises à fleurs
Et si nous en doutons
Allons voir à Honfleur.

Elle y était mercière
Depuis son jeune âge
Juste après le tertiaire
Elle se mit à la nage.

Car elle aimait plonger
Elle avait d’la bouteille
Les week-ends prolongés
Elle avait pas son pareil.

Elle s’enrichit dans l’année
Même si nous en doutons
Faut dire que son apnée
Lui donnait des boutons

 

 

 

 

 

La tournée du facteur

Le facteur va à vau- l’eau
Depuis
Qu’on lui a piqué son véloPosé contre la margelle du puits.

Il peut aller se brosser
C’est vrai
Il a été bien rossé
Par une bande de givrés.

Le facteur sonne toujours
Deux fois
Ce ne sera pas le cas ce jour

Le facteur a été sonné
Deux fois
C’était une sacrée tournée !

 

 

 

 

Le vannier et l’oiseleur

Le vannier, qui œuvre avec aisance à son heure,
Est, dans son métier, bien au dessus du panier.
Mais le vannier est aussi un brin vanneur ;
Souvent, il ose un brin, avec son osier,
Rire à plein gosier de son voisin oiseleur.

Cela tourne souvent à la prise de bec, ce qui lui sied,
Jusqu’à ce qu’il passe un sale quart d’heure,
Quand l’oiseleur lui vole dans les plumes, le niais !
Le vannier a-t-il mal ? « Non ! » va nier le vanneur
Qui va tourner en cage, meurtri jusqu’aux pieds !

Et qu’il ne se plaigne pas : il a évité dans l’oisellerie,
La main dans le sac – voire au panier – de l’oiseleur
Car celui-ci, fort heureusement, ne s’adonne à la  grivèlerie.

 

 

 

 

 

Le boucher du Pont Neuf

On peut deviner que
Derrière son œil de bœuf
Le boucher, foi d’évêque
A les nerfs, près du Pont Neuf.

Les nerfs à vif même
Car la veille sur son étal
Il a bêtement ibidem
D’un coup très brutal

De son hachoir acéré
Fendu sa main
Qu’il tient depuis serrée.

Au train où il travaillait
Il avait oublié qu’un steak
En cachait un autre : balayé !

 

 

 

 

 

Les rosiers du carrossier

Le carrossier à temps perdu
Se piquait d’élever ses rosiers
Il en était tant et tant éperdu
Qu’il vivotait sur l’île de Gosier

Avant de voir son compte grapillé
Craignant que son banquier le rossât
Il tenta de se sortir une épine du pied
En se séparant de sa rose Testa Rossa

Sa fortune se faisait ainsi la belle
Notre homme restant de marbre
L’atelier se mit à battre de l’aile

Toutefois il put éviter la nécrose
Le nez creux il obtint de conserver :
Une De Dion-Bouton deux roses…

 

 

 

 

Le mineur de fond

Le mineur est au fond
Un brave homme
Dans la nuit il se fond
En regagnant son home.

Il a peiné toute sa vie
Au fond de la mine
Gueule noire il a sévi
Ce jour il fait grise mine.

Le puits a fermé ce soir
Il touche le fond
Pour lui c’est pas accessoire
Il ne descendra plus au fond.

À pas lents il rejoint son coron
En compagnie des amis du coran
Cela ne tourne pas rond
Il fond en larmes et s’enfuit en courant.

Au fond il était aveugle
Gueule noire cannes blanches
Retentit à ses oreilles le porion qui meugle
Les mains sur les hanches.

Le mineur et son ami Raymond
Sont pour toujours sur le carreau
Pourvu que leurs poumons
Se tiennent longtemps à carreau.

Pour le mineur plus rien d’autre
De majeur
Ses enfants ainsi que ceux des autres
Ont grandi et ne seront pas mineurs.

Toute sa vie au charbon
À la merci du grisou
Enfants dites merci et soyez bons
Sur sa gueule noire posez un bisou.

Dominique MONTALIEU

C’est bien …

 

Nous avons lu en classe des extraits du recueil de nouvelles de Philippe DELERM « C’est bien ». Nous en avons discuté pour comprendre comment cet auteur a réussi à écrire sur des « petites choses » de la vie.
À notre tour, nous avons écrit chacun un petit texte sur un « C’est un bien » de notre vie de tous les jours.

 

 

 

C’est bien d’aller à Paris

C’est bien d’aller à Paris parce qu’il y a Disney, la Tour Eiffel. Aussi tu vois des amis à tes parents, tu prends l’apéro avec eux ; tu t’amuses avec des cousins.
Pour aller à Paris en voiture, tu dois faire 6h00 de route, c’est bien parce que tu vois plein de paysages. J’adore Paris, j’adore les croissants. J’adore les manèges. C’est bien d’aller à Paris parce qu’il y a beaucoup de couleurs : blanc, jaune et bleu.
C’est grand, il y a beaucoup de restaurants. Aussi il y a des personnes qui t’offrent des cadeaux à 1 euro. Il y a beaucoup de personnes gentilles. Quand tu te lèves de ton lit et que tu ouvres la fenêtre, tu sens de bonnes odeurs qui viennent des restaurants.

Manon

 

 

 

 

 

C’est bien le foot

C’est bien le foot quand je retrouve mes copains. C’est bien de jouer des matches. C’est bien de marquer des buts. C’est bien d’aller à l’école de foot. J’aime le foot parce que depuis que j’ ai 5 ans j’y joue.

Jorys

 

 

 

 

 

 

C’est bien de se reposer

C’est bien de se reposer avant l’école. C’est bien de se reposer pour prendre des forces mais si on se repose trop on ne voudra pas se réveiller. Maman veut que je me repose mais je n’y arrive pas. Quand on fait quelque chose d’important je ronfle mais quand on me réveille, ça chauffe et je suis puni. Je suis obligé de reposer mon corps.

Samuel

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller au Portugal

C’est bien d’aller au Portugal. Là-bas je peux aller partout, sur la plage ou dans un parc. Ce que je préfère la bas c’est la pêche. Les personnes sont très gentilles au Portugal. C’est bien d’aller au Portugal, manger des glaces, inviter des amies, faire du vélo.

Lana

 

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller dans un avion

Mes parents adorent ça, on est allé à Paris en avion. Dans l’avion on est attaché pour le départ, après on peut se détacher. Quand on est dans l’avion on peut dormir, on peut lire, on peut regarder par un hublot. Parfois il y a des tablettes où on peut jouer et regarder des films, écouter de la musique. On peut aussi boire des jus, des cafés pour les grands. Quand l’avion atterrit on descend par un escalier qui se range tous seul. C’est bien d’aller dans un avion.

Émilie

 

 

 

 

 

C’est bien la rentrée des classes

C’est bien de rencontrer de nouvelles personnes et de revoir ses amis.
C’est bien de choisir sa place le premier jour et de se mettre à côté de ses amis.
C’est bien d’apprendre de nouvelles choses et de sentir l’odeur des nouveaux cahiers.

Sofia

 

CM1

Acrostiches …

Un acrostiche est un poème dont les premières lettres de chaque vers forment verticalement un mot.

 

 

 

Salut
A partir de 2014 j’ai commencé le foot
Moi, j’ai de l’asthme mais pas ma mère
Une fois on m’a mis une machine respiratoire
En parlant de moi, 37 kg, les yeux noirs
Les jours passent et je veux être cuisinier

 

 

 

Têtu
Impatient
Amical
Génial
Organisé

 

 

 

 

 

Eblouissante
Légendaire
Officiellement moi
Raffole de chocolat
Adorable

 

 

 

 

Maline
Elle mesure 1 m 41
La fille
Il faut travailler
Salut
Sûre de moi
Attirante, yeux marron-vert

 

 

 

 

A les yeux marron
Débrouillard
Athlète
Mystérieux

 

 

 

 

Marrante
Accueillante
Yeux marron
A fond

 

 

 

 

Calineux
Heureux
Amusant
Horriblement peureux
Intelligent
Naturel
Elégant

 

 

CM1

 

C’est bien …

 

Nous avons lu en classe des extraits du recueil de nouvelles de Philippe DELERM « C’est bien ». Nous en avons discuté pour comprendre comment cet auteur a réussi à écrire sur des « petites choses » de la vie.
À notre tour, nous avons écrit chacun un petit texte sur un « C’est un bien » de notre vie de tous les jours.

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller en Espagne

Je suis en Espagne, on est à la plage. Je mets du sable sur la serviette de papa.
Le lendemain je refais la même chose. Cette fois, c’est maman, donc elle me jette dans l’eau froide, dans les grosses vagues ! C’est très drôle !
L’eau est transparente. C’est bien d’aller en Espagne

Alice J

 

 

 

 

 

 

C’est bien de manger du chocolat

Si des copains viennent à la maison, on mange des bonbons au chocolat mais Papa et Maman disent que le chocolat n’est pas bon pour la santé. Mais à chaque fois que je sors du centre de loisirs je demande du chocolat.
C’est bien d’aller acheter du chocolat au magasin, mes parents m’achètent trois bonbons au chocolat par semaine mais je les garde. C’est bien d’avoir le goût du chocolat.

Paul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est bien un chaton

Un chaton c’est mignon, ça griffe un peu, c’est un peu gourmand de ses croquettes. C’est tout doux, ça vient sur tes jambes, ça ronronne quand tu le caresses, ça dort tout le temps. Quand ça grandit, ça devient plus joueur mais ça reste mignon. Mais il faut souvent s’en occuper. MIAOU !

Evanne

 

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller faire les magasins

Les parents n’aiment pas rester trop longtemps. Mais il y a des jours, c’est bien d’y aller mais il ne faut pas qu’il y ait l’école. Le mieux d’aller faire les magasins d’habits. C’est bien aussi d’aller faire d’autres magasins. Puis après les magasins, on rentre à la maison, on enlève les étiquettes et on met à la machine à laver. À chaque fois qu’on y va c’est trop chouette !

Mélyne 

 

 

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller voir la Tour Eiffel

Je suis allé à la Tour Eiffel manger au restaurant et voir tout d’en haut. C’est bien Paris aussi pour aller à Disneyland Paris ou au Parc Astérix, bref c’est trop bien !

Chahine

 

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller à la mer

C’est bien d’aller à la mer pour ramasser des coquillages, pour aller à l’eau, faire des trous jusqu’à un point d’eau. C’est bien de faire des châteaux de sable et de jouer aux raquettes, de bronzer. C’est bien de voir des poissons et des méduses, de nager jusqu’à la bouée. C’est bien de se baigner avec des amis, de piloter un bateau et pêcher. C’est bien de faire de la plongée, de manger des glaces.

Mathias

 

 

 

 

 

C’est bien de manger

Tu peux faire un pique-nique. Tu peux faire l’aventurier ou le pirate et tu peux jeter la nourriture. Tu peux faire un pique-nique au bord de la mer. Tu peux faire un bowling avec six bouteilles d’eau. Tu peux jongler avec des tomates vertes bien sûr parce que les rouges, on les mange. En tout cas les frites et les hamburgers c’est le meilleur mais il ne faut pas trop en manger. Tu peux essayer de faire la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe avec des légumes.

Kenzo

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller à l’école

C’est bien d’aller à l’école parce qu’à chaque rentrée on a un nouveau cartable, on a un maître ou une maîtresse parce qu’on change de classe. Et il y a de nouveaux élèves et on se fait des amis. C’est bien l’école parce qu’on apprend plein de choses : écrire, compter et multiplier.

Élise

 

 

CM1

Acrostiches …

 

 

Un acrostiche est un poème dont les premières lettres de chaque vers forment verticalement un mot.

 

 

 

 

Rigoureuse
Adorable
Yeux marron
Heureuse
Age 9 ans
Naturelle
Amicale

 

 

 

 

A les yeux marron
La petite fille
Intelligente
Cette fille est brune
Elle écrit beaucoup

 

 

 

 

 

 

 

Je suis gentil
Admirateur
Sage
Optimiste
Naturel

 

 

 

 

 

Kid
Et maladroit
Non à l’ouest
Zen
Organisé

 

 

 

 

 

Naturelle
Irrésistible
Normale
Organisée
Noble

 

 

 

 

 

 

Le rigolo
Imbécile parfois
Aime les chiens
Maladroit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maniaque
Adroit
Travailleur
Honnête
Intelligent
Attentionné
Sincère

 

 

CM1

C’est bien …

 

Nous avons lu en classe des extraits du recueil de nouvelles de Philippe DELERM « C’est bien ». Nous en avons discuté pour comprendre comment cet auteur a réussi à écrire sur des « petites choses » de la vie.
À notre tour, nous avons écrit chacun un petit texte sur un « C’est un bien » de notre vie de tous les jours.

 

 

 

C’est bien les parents s’éparés

C’est bien parce que tu peux avoir deux lits, tu peux avoir deux bureaux et ça c’est bien. Mais aussi tu peux avoir deux animaux : un chat, un chien. Mais c’est un peu triste au début. Mais après c’est bien. Parce que je peux fêter deux anniversaires. Même si j’ai pas deux fois plus de cadeaux, c’est pas le plus important. Le plus important c’est la famille.

Eva

 

 

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller à la fête foraine

C’est bien de manger de la barbe à papa qui ressemble à des nuages et faire des tours de manège qui te font vomir partout. C’est bien de prendre des glaces qui te gèlent le cerveau et les gaufres qui sentent bon. C’est bien quand on attrape les peluches avec la pince même si on n’y arrive jamais.

Swann

 

 

 

 

 

 

C’est bien la route la nuit

J’adore voyager, surtout la nuit. Les villes encore éclairées, les lumières sont de petits points qui ressemblent à des étoiles. Alors je regarde par la fenêtre de la voiture pour voir cette ville étoilée. Ces étoiles qui s’allument et qui s’éteignent, c’est joli. C’est bien la route la nuit.

Élora

 

 

 

 

 

 

C’est bien les jeux vidéo

C’est bien les jeux vidéo même si les parents n’aiment pas parce qu’ils disent que ça pourrit le cerveau. Et c’est vrai, avant je regardais si mes parents dormaient et je jouais enfin.
C’est bien les jeux vidéo parce qu’on peut jouer ensemble avec ses copains. Et en plus il y a des millions de jeux vidéo, des jeux de voiture et de guerre.

Liam

 

 

 

 

 

C’est bien de voyager en avion

C’est bien quand tu décolles et que tu montes en l’air. Le mieux, c’est quand tu vas du côté du hublot et que tu regardes le paysage d’en haut. Aussi, tu peux lire et tu peux regarder les nuages.
C’est bien de voyager en avion.

Tiago M

 

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller à l’école.

C’est bien d’aller à l’école parce qu’on apprend à travailler, on rigole, on joue dans la cour avec nos copines ! Nous faisons aussi de la peinture. Parfois à l’école on fabrique, j’adore ça !
Je me fais aussi de nouveaux amis. Moi ce que je préfère à l’école c’est les calculs !
J’aime beaucoup écrire !
L’école c’est trop bien !!!!!

Carlène

 

 

 

 

C’est bien de manger des sucreries.

C’est bien de manger du chocolat. J’adore aussi les bonbons mais j’aime quelques légumes. Ma mère ne veut pas m’en achète et mon père dit que c’est pas bon pour la santé. Il a raison mais le problème est que j’adore les sucreries. C’est moelleux, c’est sucré et c’est coloré.

Nora

 

 

CM1

 

 

 

 

Acrostiches …

Un acrostiche est un poème dont les premières lettres de chaque vers forment verticalement un mot.

 

 

 

 

 

Jouer au foot le jeudi
Obéir à maman et papy
Ranger mes pulls gris
Yeux fermés la nuit
Sortir ma chienne Chipie

 

 

 

 

 

Essouflé
Mystérieux
Intelligent
Lent
Intéressé
Energique
Naturel

 

 

 

Lente
Adroite
Naturelle
Adorable

 

 

 

Super géniale
Waouh
Adorable
Naturelle
Nickel

 

 

 

A les yeux bleus
Libre
Importante
Cool
Epatante

 

 

 

 

 

Elle aime l’école parce qu’elle aime travailler
Lire elle aime ça
Incomparable parfois
Stylée
Et elle aime les chevaux et les poulains

 

 

 

CM1

C’est bien …

Nous avons lu en classe des extraits du recueil de nouvelles de Philippe DELERM « C’est bien ». Nous en avons discuté pour comprendre comment cet auteur a réussi à écrire sur des « petites choses » de la vie.
À notre tour, nous avons écrit chacun un petit texte sur un « C’est un bien » de notre vie de tous les jours.

 

 

 

 

C’est bien de passer deux semaines avec les copines

Deux maisons sont vides Rue des Mûriers. Mais où sont passées les deux familles ? Les familles Masbou et Levrard sont à la plage avec des amis. Elles vont à un restaurant nommé Point Break. Les mamans et les enfants ont fait les boutiques. Les enfants ont fait du cheval.

Alice L

 

 

 

 

 

 

 

C’est bien de d’être malade et de ne pas aller à l’école

C’est bien de d’être malade et de ne pas aller à l’école parce que les parent font tout pour que tu ne te sentes pas mal. Tu joues à la console quand tu veux.
C’est bien quand les parent nous réchauffent le coeur et après il t’emmènent voir le docteur pour voir quand tu ne seras plus malade ou si c’est grave. Mais le docteur dit que c’est grave, ma maman pleure, mon père aussi. On va l’hôpital, on m’endort et je me retrouve à la maison.

Tiago D

 

 

 

 

 

C’est bien les parents

C’est bien quand les parents réconfortent. C’est bien quand les parents t’aident à faire tes devoirs. C’est bien quand les parents viennent te faire un câlin. C’est bien quand les parents t’achètent des jouets. J’aime quand les parents te font la rentrée scolaire.

Jason

 

 

 

 

 

 

 

  

C’est bien quand c’est bien

C’est bien la vie, tu as tellement de chose à faire. Tu as toujours de merveilleux souvenirs en tête. Comme quand nous avons trouvé ces chatons adorables ou quand nous sommes partis en croisière avec toute la famille. Ah ! Ce sont de merveilleux souvenirs.
C’est bien quand c’est bien.

Éléa

 

 

 

 

 

 

 

C’est bien d’aller à l’école

C’est bien de travailler à l’école et d’apprendre de nouvelles choses.
C’est bien de découvrir de nouvelles matières et de passer au niveau supérieur. C’est bien de jouer avec ses amies pendant la récréation et de rencontrer de nouvelles personnes. J’aime faire du sport collectif à l’ecole avec mes amies et partir en classe découverte.

Mélissa

CM1

 

 

 

 

 

 

 

Acrostiches …

Un acrostiche est un poème dont les premières lettres de chaque vers forment verticalement un mot.

 

 

 

 

Tout petit comme deux règles
Idiot un peu pour faire des jeux
Accro un peu comme ma sœur
Gamer parce que mes amis jouent aussi
Organisé dans ma chambre

 

 

 

 

 

Elégante
Malicieuse
Imaginative
Légère
Intelligente
Eblouissante

 

 

 

 

 

Coquine
Anaïs, deuxième prénom
Mignonne
Intelligente
Logique
L’animal qu’elle aime beaucoup : le lapin
Elégante

 

 

 

 

 

Parfois calme
Agréable
Unique
Lent

 

 

 

 

Magnifique
Aimable
Naturelle
Obéissante
Nomade

 

 

 

 

Cette fille est brune
A les yeux marron
Radieuse
La fille a 8 ans
Elle lit beaucoup
Naturelle
Elle est belle

 

 

 

Elégante
Légère
Eblouissante
Adorable

 

CM1