Grammaire et poésie : si …

Si les plantes avaient des pieds
Les arbres pourraient marcher

Si l’eau était du feu
Le soleil serait heureux

Si les garçons étaient des filles
Michel s’appellerait Myrtille

Si la mer était du sable
Ce serait plus agréable
J’irais à la campagne
Pour aller voir les montagnes

Maxime

 

 

 

 

 

Si j’avais les pieds au ciel
Si les graines dévoraient le hamster
Si l’avion conduisait le pilote
Si la plante arrosait la grand-mère
Si le blanc était noir
Si le noir était blanc
Si la neige tombait en été
Et les feuilles au printemps
Si le dimanche était lundi
Je serais au paradis.

Léa

 

 

 

 

 

 

Si les enfants jouaient calmement
Si les parents étaient très bruyants
Si les devoirs étaient un bonheur
Si le rouge était du blanc
Si le puissance 4 se jouait en cinq
Si les lampes faisaient de l’obscurité
Si le ski se pratiquait en été
Si les parents avaient leur chambre en bazar
Si les glaces étaient salées
Si les pop-corns étaient aromatisés poisson
Alors la vie à la maison
Serait bien plus amusante

Clément

 

 

 

 

 

 

Si le chien pouvait miauler
Si le chat était une souris
Si un caillou devenait diamant
Si Poséidon buvait la mer
Si ma maman aimait la mer
Si je devais nager à l’envers
Si l’on me transformait en ver de terre
Je resterai caché sous la terre
Ce monde deviendrait fou fou
Je resterais caché dans mon petit trou

Lorenzo 

 

 

 

 

Grammaire et poésie : si …

 

 

Si la colle ne collait pas
Si le stylo était plat
Si la règle était ronde
Si le taille-crayon taillait le monde
Si la gomme écrivait
Si le tableau parlait
Si le maître était muet
Si les cahiers chantaient
Si la table était plus petite que la chaise
Nous ne serions pas à l’aise
Si l’école était à la maison
On pourrait parler à Macron !

Gabriel

 

 

 

 

 

Si les meubles parlaient
Si les tortues volaient
Si on mangeait le sang
Si les enfants étaient les parents
Si le jour était la nuit
Si le soleil était la pluie
Si j’étais Maire
Je ne travaillerais que les jours impairs
Pour skier en juillet
Et peindre des crustacés

Léna

 

 

 

 

Si les voitures avaient des ailes 
Si mon chien s’appelait Giselle 
Si ton frère savait chanter 
Si un fruit pouvait parler
Si le soleil n’existait pas
Si toi tu n’étais pas là
S’il pleuvait des fraises
S’il n’y avait plus de chaise 
S’il faisait tout le temps noir dans les rues  
Si on devait se balader tout nu 
Quand tout redeviendrait normal
Ce serait vraiment pas banal !

Matilde

 

 

 

 

 

Si le chien était un chat
Si Nathan s’appelait Sacha
Si la galette était une buche
Si le nid était une ruche
Si papa était maman
Il serait moins grand
Si la trousse mangeait le cartable
Elle ne serait pas rangeable
Si le crayon effaçait la gomme
Alors l’été serait l’automne

Nathan

 

 

 

Grammaire et poésie : quand …

 

Quand la vie est une armoire
Chaque jour est un livre

Quand la vie est une rose
Chaque jour est une joie

Quand la vie est un lit
Chaque jour est un doudou

Quand la vie est un doudou
Chaque jour est de l’amour

Quand la vie est de l’amour
Chaque jour est une personne

Quand la vie est un réveil
Chaque jour est une nouvelle heure
Chaque heure est un bébé
Un enfant plein de vie

Anaé

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand les enfants font des bêtises 
Chaque parent les gronde 

Quand les enfants jouent 
Chaque parent rigole 

Quand les enfants dorment 
Chaque parent se repose 

Quand les enfants nagent 
Chaque parent bronze 

Quand les enfants ne sont pas là 
Chaque parent en profite 

Matilde 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand mon hamster est réveillé
Chaque instant est liberté

Quand mon hamster est joueur
Chaque instant est un bonheur

Quand mon hamster est polisson
Chaque instant est un frisson

Quand mon hamster est un roi
Chaque instant est une joie

Quand mon hamster est en train de se nourrir
Chaque instant est un sourire

Quand mon hamster est sur sa roue
Chaque instant est plus doux

Léa

 

 

 

 

Grammaire et poésie : quand …

Quand il pleut
Chaque goutte est une larme de déesse

Quand le tonnerre gronde
Chaque éclair est brillant

Quand le vent souffle
Chaque brin d’herbe est souple

Quand la neige tombe
Chaque bonhomme de neige est animé

Quand le soleil brille
Chaque être est réveille

Quand la nature s’éveille
Chaque plante est brillante

La magie du monde est une splendeur,
Ne l’abimez pas !

Léna

 

 

 

 

 

 

 

Un jour pour tous

Quand la vie est un oiseau
Chaque jour est une plume

Quand la vie est un dragon
Chaque jour est une flamme

Quand la vie est un pégase
Chaque jour est un envol

Quand la vie est une fée
Chaque jour est de la magie

Quand la vie est une sirène
Chaque jour est un océan

Quand la vie c’est un monde
Chaque jour est de l’amitié

Chaque jour est de l’émotion
Quand la vie chantonne,
Elle nous appelle

Maé

 

Quand la vie est une plante
Chaque jour est une graine

Quand la vie est une cage
Chaque jour est un animal

Quand la vie est une maison
Chaque jour est une personne

Quand la vie est un fraisier
Chaque jour est une fraise

Quand la vie est un homme
Chaque jour est une responsabilité

Nancy

 

 

 

 

 

 

Grammaire et poésie : quand …

 

 

Quand passera la douleur
Chaque jour sera plus fort

Quand une fleur renaitra
Chaque jour à nouveau sourira

Quand un enfant naît
Chaque jour il y a un nouveau cœur

Quand un nouveau jour est là
Chaque jour est un apprentissage

Quand le printemps arrive
Chaque fleur renaît

Tomàs 

 

 

 

 

 

 

 

Quand la vie est au camping
Chaque jour est une piscine

Quand la vie est à la plage
Chaque jour est une baignade

Quand la vie est sous la tente
Chaque jour est une joie

Quand la vie est à la fête
Chaque jour est un manège

Quand la vie est au marché
Chaque jour est un fruit

Quand la vie est joyeuse
Chaque jour est merveilleux

Maxime

 

 

 

 

 

 

Quand la vie est un livre
Chaque jour est une histoire

Quand la vie est un soleil
Chaque jour est un rayon

Quand la vie est la mer
Chaque jour est une goutte

Quand la vie est le vent
Chaque jour est un souffle

Quand la vie est un tableau
Chaque jour est une peinture

Nathan

Grammaire et poésie : quand …

 

Quand la vie est un lac
Chaque jour est une goutte d’eau

Quand la vie est une musique
Chaque jour est une note

Quand la vie est une rigolade
Chaque jour est une blague

Quand la vie est un bac à sable
Chaque jour est un grain de sable

Quand la vie est un toit
Chaque jour est une tuile

Quand la vie est une fleur
Chaque jour est un pétale

Quand la vie est une abeille
Chaque jour est du miel

Quand la vie est un maçon
Chaque jour est une maison

Liam

 

 

 

 

 

 

 

Quand le soleil est la lumière 
Chaque reflet est un éclat de verre 

Quand le soleil montre son nez 
Chaque animal se réveille 

Quand la lumière éclaire 
Chaque reflet du soleil brille 

Quand les animaux s’endorment 
Chaque rayon du soleil se couche

Lorenzo

 

 

 

 

 

Quand une vie s’arrête
Chaque autre continue

Quand un enfant s’éveille
Chaque parent s’émerveille

Quand une personne s’éteint
Chaque famille est dans le chagrin

Quand la vie est vacances
Chaque jour est une joie sans méfiance

Quand un jour est sans espoir
On ne fait que ses devoirs

Clément

 

Poèmes « cadavre exquis »

 

Poèmes écrits pendant le confinement : un élève invente une strophe (le sujet est libre), un autre continue le poème, on fait suivre, etc. Merci à Dominique MONTALIEU, poète, d’avoir participé.

 

Saturne

Belle planète aux disques bleus 
Elle se reflète dans le ciel bleu
Anneaux de glace 
Elle parade dans tout l’espace.

Avec mon grand âge 
Je provoque toujours des orages
Mes amies sont Neptune, Orion, Pluton
De belles planètes aux constellations. 

 Depuis l’espace
On voit des étoiles en masse
La planète terre
N’a pas beaucoup de cratères

« Sacrée planète Terre
Où ça tourne pas toujours rond !
Sur Saturne pour moi c’est mystère … »
Dirait Miss France à ses chaperons.

Lorenzo, Liam, Dominique

 

 

 

 

 

Mon chien Harlow fait rire tous les animaux
Car c’est le roi des rigolos    
Harlow s’est levé tôt
Car aujourd’hui il part en colo.

Mon chien Ouipi est tout petit 
Mais un grand supporter de Messi 
Il nous avertit
Quand il y a un chat ou une souris

Mon chien Louky est un ouistiti
Car il aime les biscuits
Il entend tous les bruits
Surtout les gazouillis

Mila, Matilde, Maé

 

 

 

Le pêcheur

Le pêcheur allait à la mer
Avec son petit bateau

Aujourd’hui,
Il a pêché du thon
En tongs sur son bateau
Il hausse le ton
Et il dit :
Mon thon est meilleur que ton thon tonton

Sur le quai
Il va vendre son thon
Le tout sur un plateau
Il déchausse ses tongs
Et il dit :
Montons et montrons mon thon au mirliton !

Soyez clément (mais moi c’est Dominique!)

Clément, Dominique

 

 

 

 

 

 

Poèmes « cadavre exquis »

 

Poèmes écrits pendant le confinement : un élève invente une strophe (le sujet est libre), un autre continue le poème, on fait suivre, etc. Merci à Dominique MONTALIEU, poète, d’avoir participé.

Mon ballon

Il est rond
C’est mon meilleur ami
Sans lui je m’ennuie

Il est toujours ici
Avec moi
A côté de lui
Je le prends dans mes bras

Matilde, Lucas

 

 

La tortue

Elle mange de la laitue
Mais elle est têtue
Têtue comme une mule

La tortue ne marche pas vite
Car elle est petite
Sa carapace est grosse
Grosse comme un os

Quand elle est heureuse
Elle tombe amoureuse
Quand elle est furieuse
Elle devient malheureuse

Une tortue malheureuse
Souvent ça se carapate
Ça pose sa carapace douloureuse
Et ça file vers les Carpates

Elle mange des fleurs de pissenlits
C’est une tortue testudo horsfieldii
Elle se promène sur la terrasse
Elle n’imagine pas le danger
Pour sa belle carapace.

Nancy, Dominique, Lorenzo

 

 

Pour la nouvelle année
Ma classe avait souhaité
À tous la bonne santé
Mais pas d’être confiné !

Pour pouvoir les retrouver
Sortez masqués
Sans risque
D’être encore plus confinés

Léa, Analusia

Poèmes « cadavre exquis »

Poèmes écrits pendant le confinement : un élève invente une strophe (le sujet est libre), un autre continue le poème, on fait suivre, etc. Merci à Dominique MONTALIEU, poète, d’avoir participé.

 

 

 

 

Au bistrot
Le cafetier fait des cafés
Je prendrai un décaféinato

Au galop
Je repartirai voir ma fée
Lui jouer ma sérénade tôt

Moi je prendrai plutôt un panaché
Mais point trop
Pour ne pas avoir un drôle d’effet

Moi ce sera un galopin
Ma fée, je te retrouverai dans cet assommoir
Comme quand nous étions gamins

Nathan, Dominique, Thierry, Raphaël

 

 

 

 

Je suis confiné
Je reste chez moi
L’école est fermée mais pas terminée
Qu’est-ce que tu fais chez toi ? 

Je prépare des cookies
Pour tous mes amis
Régalez-vous
Bon appétit !

Il me tarde que l’on puisse se revoir
À l’école le 12 mai
J’espère qu’il n’a va pas pleuvoir
Pour que l’on puisse s’amuser

Et si jamais il pleut 
Nous irons en radeau au musée 
Voir la Méduse si on peut
On sera médusés !

Gabriel, loris, Mila, Dominique

 

 

 

 

 

 

 

Le tyrannosaure a de grandes dents
C’est pour ça qu’il mange tout le temps
Son ami spinosaure est aussi carnivore
Leurs ennemis, ils les dévorent

Les ankylosaures, eux, tapent fort
Bien qu’ils soient des herbivores
Le stégosaure et sa lourde cuirasse
Est tout aussi efficace

Quant à l’éoraptor
Sa vitesse vaut de l’or
Et ses grandes dents
Sont plus redoutables qu’un volcan

Élise, Mathieu, Clément

 

 

 

Poèmes « cadavre exquis »

 

Poèmes écrits pendant le confinement : un élève invente une strophe (le sujet est libre), un autre continue le poème, on fait suivre, etc. Merci à Dominique MONTALIEU, poète, d’avoir participé.

 

 

La famille

Être en famille
C’est être entouré de ses parents 
C’est facile 
Mais aussi avec ses grands-parents 
Cela rappelle les racines 
Qui fascinent 

La famille c’est important
Même on ne se voit pas souvent
On prend des nouvelles
On s’écrit
On téléphone, on rit
Que les cousins soient à Marseille oui Paris

La famille ça fait plaisir
Ça nous fait des cookies
Mais aussi des pâtisseries
Quel plaisir de les offrir
Que de temps en temps
Car on est gourmand …

Dans la famille, on est plusieurs
Ça fait de la chaleur dans nos cœurs
On a tous nos caractères même si parfois c’est la galère
On s’entend très bien sur la terre

Ma famille à moi 
On est plein de joie 
On fait beaucoup de balades 
Et c’est toujours la rigolade

La famille c’est fait de gènes
Mais aussi de plus vieux
Et parfois d’oncle Eugène
Et sans lui … pas de plaisir !

Analusia, Thierry, Maé, Gabriel, Matilde, Dominique

 

 

 

 

 

J’aime les fleurs
Remplies de couleurs
Et les oiseaux
Brillants comme des joyaux

J’aime le ciel bleu
Qui éclaircit mes yeux
Et le soleil chaud
Qui réchauffe ma peau

J’aime les arbres verts
Qui sont dans mon jardin
Quand je les voie tous les matins
Je deviens heureuse c’est certain

Et les fleurs qui poussent
Avec le soleil
Elles deviennent des jeunes pousses
Et nous donnent leurs couleurs

Dans les arbres et près des fleurs
J’adore le chant de l’oiseau
Même s’il est un peu persifleur
Rappelant que l’homme est vraiment zozo !

Léna, Léa, Nancy, Dominique