Surnoms …

 

 

Nous avons lu en classe le roman « La Classe Arc-en-Ciel ». À la façon de l’auteur dès les premières lignes du roman, chacun a décrit 5 camarades de la classe en leur donnant un surnom « gentil » et choisissant un surnom pour lui-même.

 

 

Dans ma classe, il y a :
– Max « l’intelligent » : il connaît toutes les matières par cœur.
– Hugo « l’astronaute » : il adore l’espace, tu lui poses une question, il répondra.
– Quentin B « le footballeur » : il adore le foot.
– Quentin R « le rigolo » : parce qu’on rigole tout le temps avec lui.
– Noé « le rapido » : parce qu’il court vite.
– Moi « le dormeur » : moi j’adore dormir.

Mehdi

 

 

 

Dans ma classe il y a Inès « disco » car elle danse en classe, Louka le « kangourou » car il saute haut, Gabrielle le « cygne » car elle se déplace avec grâce, Mehdi le « ouististi » car il nous fait rire, Gabin « nounours » car il adore les câlins. Et puis il y a moi, Amaya « bouteille » car je ne fais que boire.

Amaya

 

 

 

Dans ma classe il y a Zoé « la motivée » toujours prête à faire des jeux, Quentin R. « le sportif », il aime le basket, Hugo « le cosmos » est passionné par l’espace, Lily « la rigolote », elle fait rire, Gabrielle « l’artiste », elle fait toujours de beaux dessins. Et il y a moi, « la danseuse », j’adore la danse.

Lia

 

 

 

 

Dans ma classe, il y a :
– Maël le « flipper » : il court partout.
– Hugo « l’astronaute » : il adore l’espace.
– Noé le « comique » : il est rigolo.
– Gabin le « gamer » : il adore les jeux vidéos.
– Quentin le « sportif » : j’adore le sport.

Quentin

 

En CM1

Roy, Inès

Live from the Christmas circus with the family.

Roy is sad, he couldn’t come with us to the snow, because he was sick and contagious!

Roy is sad, he couldn’t come with us to the snow, because he was sick and contagious!

What a joker this Roy! He hide in Christmas socks.

Homonymies

 

Poèmes écrits à 4 mains avec Dominique Montalieu et le maître (en « ping-pong » : l’élève écrit les premiers vers, l’adulte poursuit, l’élève termine)

 

Un vendeur de verre
Allait acheter un ver
Qui était bleu vert
Il alla vers
Un magasin de vers

Il vit un monsieur
Avec une moustache verte
Tout là-haut dans les cieux
Depuis l’est jusqu’à l’ouest

Et tout à coup il a vu
Une dame qui dansait la salsa
Ce n’était pas prévu
Il n’avait j’amais vu ça

Alors sa moustache du vert
Passa au rose
La danseuse le regarda de travers
Mais il n’eu fut pas morose !

Amaya

 

 

 

 

 

 

Mon père a perdu ses lunettes
Oui ! Toute la paire !
Il n’y voit plus très net
Oh ! Sacré père.
Il retrouve la carte.
Il plie la grande carte.
Il fait du kart.
Ma tasse se lie à la lie.
Je lis dans mon lit.
Mon père perd sa paire de lunettes.
Il va dans son lit lire un livre.
Le titre du livre est un chiffre pair.

Zoé

 

 

 

 

 

 

 

Le maître va chercher son mètre
Et va mettre les paires de clés
Devant monsieur le maire

Le maire part à la mer
Il y croise ma mère
Qui cherche mon père

Mon père était avec Homer
« Il se prend pour Bart ! »
S’écrièrent les commères
À la fenêtre de leur appart

Ma copine Rose
Adore les roses
Et elle voit la vie en rose

Emma                       

 

 

 

 

 

 

Ma mère dit à mon père:
« Chéri, j’ai perdu ma souris !
– Je viens d’en trouver une dans le secteur. »
Ma mère sourit:
« Chéri, tu sais bien que j’ai horreur des souris !
Celle que je cherche c’est celle de l’ordinateur. »

Mon père dit : « Je ne sais pas où j’ai mis mes chaussures double paire. »
Ma mère dit : « Tu ne les aurais pas oubliées à la mer ?
– Oui à la mer, et c’etait hier. »
Ma mère lui répondit :
« Alors ta double paire de souris
Ce n’est pas celle qui était dans le secteur ! »
Mon père sourit:
« Ne prends pas cela à la lettre, te dira le facteur ! »

Nous avons tous retrouvé nos affaires
Maintenant le plus dur reste à faire
Plus perdre les affaires et surtout la souris
D’ailleurs je viens de voir passer un petit bébé souris

Hugo

 

De toutes nos forces

Nous menons en classe un travail sur le handicap.

Lors de nos séances de pétanque, nous avons pu rencontrer des résidents de la M.A.S. des Marronniers de Cépet. Nous avons ensuite reçu Madame DURAUD, éducatrice, et Madame PEZZALI, Psychologue, qui y travaillent toutes les deux, elles nous ont parlé de ce foyer de vie qui accueille des adultes en situation de handicap.

Nous avons vu en classe juste avant les vacances le très beau film « De toutes nos forces »

Comme tous les adolescents, Julien rêve d’aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu’on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves-là sont difficilement réalisables. Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir au triathlon « Ironman » de Nice : une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit. Autour d’eux, c’est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d’aller au bout de cet incroyable exploit.

 

 

 

 

Extraits de la conversation qui a suivi :

https://ahp.li/59dd7c00b9d99159d41d.wav

(cliquez sur le lien, la mise en mémoire tampon peut durer quelques instants)

Nous allons continuer ce travail en nous intéressant au sport, le maître va nous présenter des sportifs de haut niveau et nous allons lire en classe le très beau livre « Wonder » dont nous verrons ensuite la très réussie adaptation cinématographique

En CM1

 

 

 

Haïkus d’automne

 

 

Les feuilles mortes

Tombent seules des arbres

C’est magnifique

Amaya

 

 

 

 

 

 

 

 

Dehors il fait froid

Les arbres sont nus et gelés

Moi aussi j’ai froid

Loan

 

 

 

 

 

 

Il y a du vent

Les animaux hibernent

Le brouillard revient

Zoé

 

 

 

 

 

 

 

 

Les feuilles tombent

Les branches sont toutes nues

Il fait froid dehors

Mahana

 

 

 

 

 

Temps gris d’automne

Feuilles rouges et jaunes

La pluie est ici

Lia

 

En CM1

 

 

Haïkus d’automne

Un haïku est un poème (d’origine japonaise) de 17 pieds répartis en 3 vers (5 pieds + 7 pieds + 5 pieds).

« C’est le plus petit poème qui soit. En dix-sept syllabes, il contient le ciel, la terre, les hommes, les saisons, la neige et la lune, les fleurs et l’eau, les arbres, l’herbe et les nuages, et puis le cœur humain et la pluie. C’est un monde en miniature. » (Bashô)

 

Nous avons écrit des haïkus d’automne :

 

 

Le soleil est là

L’écureuil fait sa réserve

Les feuilles tombent

Naomi

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous les gouttes bleues

Je vois les feuilles qui tombent

Dans le brouillard noir

Quentin R.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les grands écureuils

Prennent noisettes et glands

Sous les arbres nus

Quentin B.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pigeon se noie

Dans la piscine réchauffante

Sur la place d’automne

Max

 

 

 

 

 

 

Les feuilles tombent

Les oiseaux partent migrer

Les branches sont nues

Gabrielle

 

 

 

 

 

 

 

 

Je marche dans le bois

Le grand bois vit dans le calme

Les arbres sont tout nus

Ilyana

 

 

En CM1