Archives de catégorie : RESSOURCES

Mise en place du livret de parcours inclusif

Le livret de parcours inclusif est une application ayant pour finalité d’améliorer la prise en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers. Il permet de leur proposer une réponse pédagogique adaptée à leur situation dans le cadre d’un ou plusieurs des dispositifs de l’école inclusive.

Une première phase de déploiement débute le 4 octobre 2021 sur 4 académies (Aix-Marseille, Nantes, Normandie, Poitiers) et leurs 18 départements.

En janvier 2022, le LPI sera déployé sur tout le territoire.

lien vers l’article d’eduscol

Vers une classe flexible

« L’aménagement flexible est d’abord un état d’esprit, de conviction de l’enseignant. C’est une envie de fonctionner autrement en laissant de l’autonomie aux élèves, en leur confiant les apprentissages ». Dominique Villers, IEN, circonscription de Ris-Orangis

Le concept

Le concept est né en Amérique du Nord.

Le principe général est d’aménager la classe afin de permettre aux élèves de trouver la position qui leur apportera le plus de concentration et de confort en fonction de l’activité à mener. En classe flexible, les élèves ont la liberté de choisir où et comment s’installer pour travailler. Ils peuvent travailler seuls, en binôme ou en groupe, sur des coussins, des ballons….

Des recherches menées au Etats-Unis indiquent que bouger pendant la classe améliore les capacités d’apprentissage.

Les classes flexibles donnent aux élèves le choix du type d’espace d’apprentissage qui leur convient le mieux et les aident à bouger (canaliser leur énergie au service des apprentissages), à travailler en collaboration, à communiquer et à engager un esprit critique.

La classe flexible, pourquoi ?

 

Opter pour la classe flexible c’est repenser l’aménagement de la classe en influant sur la posture des élèves, mais c’est aussi une évolution de la posture de l’enseignant, de sa pédagogie avec l’acceptation du « lâcher-prise ».

 Le but :

Le but de la classe flexible est de développer 3 compétences transdisciplinaires :

– l’autonomie,

– la prise d’initiative

– la responsabilité.

La place et le rôle accordés à l’élève dans la relation d’apprentissage en classe flexible sont des enjeux majeurs de la transformation pédagogique.

  • L’objectif :

– L’objectif pour l’enseignant est d’inciter l’élève à être un apprenant actif, conscient de ses faiblesses et de ses progrès.

– L’objectif pour les élèves est d’aller vers une prise de conscience de leurs besoins mais aussi de leurs forces pour éventuellement aider leurs camarades.

  • La posture de l’enseignant et le rôle de l’élève :

La philosophie liée à la classe flexible, est avant tout une évolution profonde de la posture de l’enseignant, de sa pédagogie avec l’acceptation notamment du lâcher-prise. C’est en adoptant une posture de lâcher-prise que l’enseignant va permettre à l’élève de jouer pleinement son rôle d’apprenant autonome et responsable.

La classe flexible, comment ?

Extrait du diaporama de formation Bouge ton Projet.

Source : http://www.ressources91.ac-versailles.fr/wordpress/la-classe-flexible-place-de-la-e-education/

L’aménagement de la classe

  • Le mobilier flexible

Les assises

Certains élèves ont besoin de bouger alors que d’autres préfèrent se poser. Afin de répondre aux différents besoins des élèves, il existe 2 types d’assises :

  • Les assises dites stimulantes offrent une grande amplitude de mouvement et permettent:

– une dépense de surplus d’énergie,

– une activation du tonus qui stimule la motricité, l’éveil et l’attention.
                        
Galette d’assise            Ballon                  élastique               tabouret « culbuto »

  • Les assises dites calmantes offrent une faible amplitude de mouvement et permettent :

– une posture centrée sur soi,

– un retour au calme et une attention soutenue à la tâche

                                     
Assise avec support tablette            banquettes ou fauteuils                          Poufs et coussins

Limites : certaines assises peuvent générer du bruit, il peut y avoir des bavardages au moment des transitions.

Les tables évoluent aussi et sont adaptées aux types d’assises choisies.

On trouve donc des tables hautes pour travailler debout mais aussi des tables basses pour être à genoux ou assis sur un coussin et des tables moyennes pour les chaises standards, à roulettes ou les ballons.
                                       
Tables basses                                table haute                    Tables moyennes  avec poufs ou ballons

Les rangements :

Tout le matériel dont les élèves ont besoin est à disposition dans la classe. Il est rangé sur des rayonnages bas, dans des casiers, des caisses, des meubles à tiroirs, des étagères ou des paniers.

           

  • Les cloisons flexibles

Elles permettent de délimiter les espaces, d’offrir un espace de concentration, d’isolement à un ou plusieurs élèves à certains moments. On peut installer des paravents en cartons, en tissu ou des paravents individuels sur certaines tables permettant la mise à disposition d’outils personnels.

  • Les fidgets

Ce sont de petits objets mis à disposition des élèves favorisant la manipulation et la mobilité des mains/doigts. En effet, ces objets permettent aux élèves de mieux focaliser leur attention en solutionnant leur besoin de bouger, de libérer de l’énergie.

Attention à prendre des fidgets qui ne génèrent pas de bruit et suffisamment solides pour une manipulation « scolaire » (= intensive, quotidienne).

               

Limites : certains élèves ne peuvent pas manipuler/mobiliser les mains et focaliser leur esprit/attention sur ce que dit l’enseignant.e ou sur l’activité demandée. La gestion de ces outils demandent une phase d’observation de la part de l’enseignant.e pour connaitre les élèves ayant le besoin de manipulation et la capacité à manipuler et écouter en même temps. Une fois cette observation faite, l’enseignant.e orientera les élèves vers ces outils ou non.

 L’aménagement des espaces

La salle de classe doit être repensée, réorganisée autour de différents usages. L’espace se met au service des apprentissages.

Il n’y a pas de modèle, tout dépendra des besoins des élèves de chaque classe et de la pédagogie choisie par l’enseignant.

 Des écueils à éviter :

La classe flexible ce n’est pas une belle classe bien aménagée avec différentes assises et mobiliers flexibles.

  • Penser « design » et « esthétique » plutôt que « fonctionnalité » et « pratique »: C’est avant tout un fonctionnement fondé sur des besoins pédagogiques.
  • Ne pas brûler les étapes de la mise en œuvre: tout changer du jour au lendemain n’est souvent pas une bonne idée. Il faut y aller pas à pas, en douceur. La classe flexible, c’est une petite révolution… Et l’idéal pour la préparer, c’est de commencer par en parler en classe. Recueillir régulièrement les impressions des enfants concernant les installations et le mobilier, connaître leurs attentes et leurs suggestions, c’est un premier pas vers une classe flexible réussie.
  • Acheter du mobilier sans être certain qu’il réponde à un besoin pédagogique
  • Se laisser déborder par trop de « liberté »: se lancer dans un aménagement de classe  flexible apporte un sentiment de liberté. Mais cette liberté ne signifie pas que les élèves peuvent faire tout ce qu’ils veulent. Le tout est de poser des règles bien comprises et acceptées par tous. Fondées sur le bon sens et le respect de l’autre, elles abordent les différents aspects du bien vivre (et bien apprendre) ensemble : gestion du bruit, des déplacements, de l’accès aux installations…
  • Oublier l’importance de la posture enseignante dans ce nouveau fonctionnement

Pourquoi se lancer ?

*Pour respecter les besoins physiologiques et cognitifs de l’enfant.

*Pour créer un lieu de vie agréable, qui favorise l’envie d’apprendre.

*Pour mieux connaitre ses élèves.

*Pour développer l’autonomie et l’entraide.

On raisonne ici autant en termes de concentration et de confort que de mouvement, d’échange et de coopération.

Quelques sites qui présentent des fonctionnements en classe flexible :

Le site de la DANE sur l’aménagement des espaces scolaires

https://archiclasse.education.fr/experimentations-et-temoignages

Un génially sur les classes flexibles et les tiers lieux :

https://view.genial.ly/5de515528673950f3e4394c5/horizontal-infographic-review-explodocs-classes-flexibles-ndegree1

Pour télécharger l’article en PDF cliquer ici

Nouveau protocole sanitaire

Afin de protéger les élèves et les personnels, dans le contexte Covid-19, la respect des règles sanitaires est la norme. Ces règles permettent d’accueillir tous les élèves. Elles peuvent être adaptées en fonction de l’augmentation de la circulation du virus sur les territoires et des spécificités locales.

Les grands principes

  • Respect des gestes barrières
  • Port du masque pour les adultes et les élèves dès le CP
  • Hygiène des mains
  • Nettoyage et aération des locaux
  • Limitation du brassage

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles. Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque.

Le protocole renforcé traduit les prescriptions émises par les autorités sanitaires pour qu’elles soient applicables dans le cadre de l’École : Consulter le protocole sanitaire renforcé – reprise 2 novembre 2020 (mise à jour 29 octobre).

La foire aux questions – Mise à jour du 19/11/2020.

Directeurs d’école, chefs d’établissement : des fiches détaillées précisent les procédures à suivre dans les cas de suspicion ou de confirmation de cas covid-19 dans une école, un collège ou un lycée : Suspicion ou confirmation de cas Covid-19 : ce qu’il faut faire.

Pour aller plus loin : les ressources du SDEI 31

La rentrée 2020

La circulaire de rentrée 2020 a été publiée au bulletin officiel du 10 juillet 2020.

L’année scolaire 2020-2021 poursuit quatre priorités :

  • protéger la santé des élèves et des personnels ;
  • développer l’esprit d’équipe tant chez les adultes que chez les élèves pour assurer notre mission fondamentale de transmission des savoirs et de réduction des écarts de niveau ;
  • assurer la pleine inclusion de tous les élèves à besoins éducatifs particuliers ;
  • transmettre les valeurs civiques.

Les modalités pratiques de la rentrée 2020 :

  • les fiches repères thématiques pour chaque situation liée au temps scolaire précisent les modalités d’organisation et proposent des bonnes pratiques, dans le contexte sanitaire actuel :

Pour chacun des niveaux d’enseignement, de l’école élémentaire au lycée, des priorités sont indiquées afin de conforter les apprentissages de l’année précédente et d’aborder les nouvelles notions. Des outils de positionnement permettant d’observer les acquis des élèves dès les premiers jours de classe sont également mis à disposition.

Pour aller plus loin : les ressources du SDEI 31 :

Une école bienveillante face aux situations de mal-être des élèves

Un guide à l’attention des collèges et des lycées

Destiné aux équipes, ce guide a pour objectif de les aider à mieux connaître et repérer les signes de mal-être des élèves, à agir en concertation et à être pleinement associées, sous la coordination des chefs d’établissement, à une politique éducative globale visant à établir un climat scolaire serein.

Réalisé avec des experts et des personnels de terrain, ce document se veut pragmatique et adapté à la réalité quotidienne des établissements.

Lien de téléchargement : Une École bienveillante face aux situations de mal-être des élèves

Pour aller plus loin :

 

Déconfinement et poursuite de la continuité pédagogique pour les élèves à besoins éducatifs particuliers

Le SDEI 31 propose des ressources pour accompagner les écoles et les établissements scolaires dans la mise en œuvre de la continuité pédagogique après le déconfinement :

* Une ressource à destination des enseignants intervenant auprès d’élèves à besoins éducatifs particuliers :

Pour télécharger la ressource intitulée : « Déconfinement et poursuite de la continuité pédagogique : Quelles pratiques enseignantes auprès des élèves à besoins éducatifs particuliers?  » contenant les liens hypertextes.

* une ressource à destination des AESH :


Pour télécharger la ressource intitulée « Déconfinement et poursuite de la continuité pédagogique – Le rôle des AESH » contenant les liens hypertextes.

Des ressources spécifiques pour le déconfinement :

Textes de référence :
– la fiche concernant les élèves en situation de handicap  (Bulletin officiel du 07/05/2020 sur la réouverture des écoles et des établissements scolaires ;
– les réponses à vos questions dans la FAQ École inclusive et déconfinement  ;
la réouverture des écoles et des établissements (Bulletin officiel du 04/06/2020 sur les conditions de poursuite des apprentissages).

Ressources pour les élèves présentant des troubles des fonctions cognitives

  • les gestes de protection expliqués à des personnes présentant des troubles des fonctions cognitives :

Pour aller plus loin : les liens vers des sites utiles pour la scolarisation des élèves avec TFC.

Ressources pour prendre en compte les besoins éducatifs particuliers des élèves à haut potentiel

Les élèves à haut potentiel (EHP) font partie des élèves à besoins éducatifs particuliers. Un élève excellent n’est pas forcément un EHP et un EHP n’est pas forcément un élève excellent. Si la plupart des EHP ne rencontre pas de difficulté particulière dans leur parcours scolaire, certains d’entre eux peuvent présenter des difficultés psychologiques ou scolaires.

Les élèves à haut potentiel doivent donc pouvoir bénéficier de réponses individualisées, dans le cadre de la personnalisation des parcours scolaires.

La connaissance des élèves à haut potentiel doit permettre à l’enseignant d’élaborer un projet pédagogique adapté. En prenant appui sur les compétences de l’élève, l’enseignant valorise, contribue à son développement dans les apprentissages et à son inclusion dans le groupe classe, l’école ou l’établissement.

Un repérage du haut potentiel, au plus tôt, et la mise en œuvre d’adaptations et d’aménagements pédagogiques permettent d’éviter le développement de difficultés psychologiques ou scolaires.

Des grilles d’aide à l’observation des caractéristiques d’un élève dont on soupçonne le haut potentiel sont mises à la disposition des enseignants pour un meilleur repérage.

Ressources

Autres ressources

Textes de référence

Les référents EHP de l’académie de Toulousecoordonnées.

Troubles des fonctions visuelles

Dans le cadre d’une École pleinement inclusive, les modalités de scolarisation des élèves avec troubles des fonctions visuelles dans les écoles et établissements permettent d’assurer un enseignement de qualité de la maternelle au lycée et de prendre en compte leurs besoins éducatifs particuliers.

Les ressources spécifiques :

Les ressources de Cap École inclusive :
– les troubles des fonctions visuelles ;
– l’accessibilité à la calculatrice et au calcul instrumenté pour un élève avec troubles des fonctions visuelles.

Les ressources de l’INSHEA :
documents adaptés pour les déficients visuels ;
banque d’images spécifiques ;
autres ressources.

Les ressources proposées par EDUSCOL :
ressources numériques adaptées ;
ressources pour animer une séance de sensibilisation au handicap.